Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

De mai 1958 à mai 1968 jusqu’à mai 2008

Lu sur Libres.org :

"mai 1958 et mai 1968 : entre les deux je vois une continuité, une trame historique qui nous poursuit aujourd’hui encore. […] Au lieu d’ouvrir le chemin de l’espoir, le 13 mai 1958 engage la France dans la voie de l’abandon et du drame. […] La perte de l’Algérie Française s’accompagne en effet de plusieurs blessures dont le pays ne se remettra pas. La protection des citoyens français, la défense de leurs biens et de leurs personnes ne sont plus assurées. Le crime est impuni, les barbares deviennent des « interlocuteurs valables » et on livre un peuple à des assassins […]. L’armée française, victorieuse sur le terrain, est décimée et déconsidérée […].

Dans ces conditions, que deviennent les valeurs morales et spirituelles qui font l’unité et la dignité d’une nation ? Le pouvoir politique a toutes les apparences de la grandeur, mais il n’est plus en réalité qu’un appareil autoritariste, manipulateur, corrompu. La nouvelle culture est celle de la gauche victorieuse, du marxisme arrogant de Sartre et ses disciples. Quant à l’économie, […] elle se désagrège car la V° République, comme la précédente, se complait dans les déficits, l’inflation, la dictature des syndicats révolutionnaires. Comme tout au long de toutes ces « trente glorieuses » dont on parle tant, je ne vois que planification ruineuse, corporatisme et protectionnisme. […]

Hélas je crains que la France soit toujours frappée de la même maladie. Depuis quarante ans, notre système éducatif n’a cessé de se dégrader […]. Depuis quarante ans la classe politique n’a cessé de se déconsidérer […]. Depuis quarante ans l’économie n’a jamais reçu les réformes libératrices dont elle a besoin […]. Depuis quarante ans, le dialogue social consiste à se plier aux injonctions d’une poignée de leaders syndicaux."

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

7 commentaires

  1. Beaucoup d’exagération dans ce texte. Dicté par un anti-gaullisme viscéral. Les déficits na datent pas des années 60, mais prennent leur départ avec le septennat de VGE, puis s’accentuent avec Mitterrand !
    Nous constatons que l’Islam n’est pas soluble dans les Droits de l’Homme, ici même, chez nous, en France. De Gaulle a donc bien fait d’accorder son indépendance à l’Algérie. Le peuple français a d’ailleurs approuvé à 80% cette décision.
    Seules, les modalités sont criticables… Mais, il faut se rappeler du contexte. L’OAS aussi porte une part de responsabilité.
    La France ne pouvait -à elle seule- changer le cours de l’Histoire. Ou alors, il aurait fallu être majoritaire en Algérie…
    Les Français de la 1ère moitié du XXème siècle sont responsables:
    – Pas assez d’enfants. Les femmes fermaient leur porte à compter de deux enfants et les maris allaient aux bordels. Dans la plupart des villes de plus de 20 000 habitants, il y avait plus de bordels que de maternité !
    – De tendance laïque et radicale/socialiste, ils ont refusé de convertir les musulmans. Ainsi, maintenant, ils sont chez nous et ce sont nos enfants qui se convertissent !!!

  2. Faut il en conclure que tout allait mieux sous la 4ème république , ou les gouvernements se faisaient remarquer pour leur stabilité et la classe politique par son dévouement à la chose publique ?

  3. @ Nabulione et Horus
    Tout n’allait pas mieux sous la IV ème, replâtrage de la IIIème, à cause de De Gaulle qui fit tout pour en bloquer le fonctionnement avec les communistes. Mais si la classe politique de la 4ème fut souvent critiquable, si elle avait certes mal conduit la guerre d’Indochine, elle avait décolonisé sans drame la Tunisie et le Maroc, elle avait reconstruit et modernisé la France (énergie atomique grands travaux du Rhône, etc….) et conduit correctement la guerre d’Algérie, avant que De Gaulle ne trahisse la France sur une promesse volontairement non tenue et …..ne livre les Algériens au FLN qui les opprime depuis 1962.
    ”L’anti gaullisme viscéral” est la seule manière d’aborder intellectuellement les conséquences de l’action de ce personnage, qui a détruit la notion d’obéissance et donc de morale publique, par son parjure majuscule, accompagné de la mort de plusieurs centaines de milliers d’innocents (pieds noirs disparus et harkis masscrés), ceci au nom de la ”raison d’Etat” et du sens idéologique de l’histoire, ce qui fut la seconde fois dans notre histoire depuis le précédent de 1793-1798. Il aurait pu créer un Etat algérien apaisé et remettre le pouvoir aux modérés contre le FLN qui avait perdu militairement la guerre.
    Par le non respect des accords d’Evian, déjà scandaleux par leur contenu, il a de plus livré la France à l’immigration et détruit toutes les institutions et corps sociaux en les faisant passer sous le contrôle idéologique de la gauche dans lequel nous sommes encore irrémédiablement plongés.
    Quant aux déficits chroniques, ils ont leur source historique dans le système social socialiste mis en place par Thorez en 1945, avec l’appui de De GAULLE.
    Etre patriote et gaulliste est aussi antinomique que catholique et franc-maçon.

  4. Bonjour, je trouve dommage que vous ne preniez pas de distance vis à vis du libéralisme (au sens de l’encycl. Libertas, sens qui tend à voir la liberté comme un absolu et qui est le plus commun).
    A ce sujet, il me semblerait bon de travailler à accréditer l’adjectif “libéraliste” en tant que dérive de “libéral”, adjectif beaucoup plus admissible. A l’instar de moraliste, rationaliste, matérialiste, etc…
    Merci de ce que vous faites et écrivez.
    [Tout le problème est justement dans la définition du libéralisme. Il semble que ce terme change de sens selon les personnes qui l’utilisent. MJ]

  5. @ nabulione et horus
    le respect de la chronologie est ,tout de même,la moindre des choses ,en Histoire : de l’armistice (et non capitulation)due à la défaite ,elle-même due à notre incroyable insouciance et à la complicité des communistes face à la préparation des hordes nazies (époque dont seul le souvenir des congés payés et des 40 heures semble subsister ).
    itou pour la responsabilité de l’ OAS dans le drame algérien ,qui n’intervint que lorsque fut patent le fait que De Gaulle, n’avait proné l’Algérie française ,que pour revenir au pouvoir .
    Les justifications à posteriori sur tel ou tel point ne doivent pas occulter la vérité des faits ; il existe à Londres un club ou les adherents refont la bataille de Waterloo et Napoléon en sort quelquefois victorieux

  6. Voir la IVème République avec nostalgie me semble très partisan: c’était la position de Mitterrand qui en voulait à de Gaulle de l’avoir empêché d’être président du Conseil…
    Croyez-vous donc que Mitterrand aurait sauvé l’Algérie ? Si ce n’est lui, c’est donc Giscard qui l’aurait bradée (ou un “Indépendant” quelconque) !
    En 56 et 57, Tunisie et Maroc redeviennent indépendants. Pensez-vous que les Algériens pouvaient rester insensibles ?
    Quant à donner le pouvoir à des Algériens modérés, ce n’est pas faute d’avoir essayé. Un nommé Fahrès a même été propulsé à la tête de l’Exécutif provisoire algérien pour s’y essayer: il a été balayé par Ben Bella !!!
    L’OAS a semé la haine entre les communautés de mars à juin 62, ajoutant ainsi à la propagande du FLN.
    De Gaulle a renoncé à l’Algérie et à son pétrole, puisqu’il fallait payer le FLN pour qu’il n’attaque pas les pipe-lines et les installations pétrolières (cf. l’aveu de Paul Delouvrier à ce sujet).
    Et puis, vous oubliez trop facilement la gauche unanime à réclamer la paix en Algérie et l’indépendance dès janvier 1961 ! Et en 55, Mendès et Mitterrand proclamaient que l’Algérie, c’était la France… De Gaulle ne fut pas le seul menteur dans cette affaire. Il a essayé la solution la plus française et il a échoué.
    En plus, avec Kennedy président des USA, il était obligé de composer.

  7. vos analyses me laisse pantois.
    a vous lire l’OAS a seme la haine entre les deux communautes entre mars et juin 62 (4 mois) mais alors?le FLN prechait il l’Amour depuis deja 8 ans?
    assez de chercher les poils sur un oeuf pour les couper dans le sens de la longueur!
    certains d’entre vous dirons peut etre
    “C’EST UN DETAIL DE L’HISTOIRE”sans encourir les foudres des media,de la licra ou autre halde puisque les morts etaient des Rodrigues Gonzales Mohamed ou autre Moïse.
    de la guerre d’Algerie (que j’ai faite) je reproche a la France en general et a la grande saussice en particulier ,ceux sont les quelques 28.000 morts pour rien (ceux la du contingent) quelques milliers de PIEDS NOIRS ET HARKIS bouzilles comme on dit chez nous et encore quelques milliers de “DISPARUS” dont certains apres l’independance.
    oui je vous le dis
    UN DETAIL DE L’HISTOIRE

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!