Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

De l’argent sur le dos des familles

QLe quotient familial a été instauré en 1945 dans le but de diminuer le montant d'impôt sur le revenu, en tenant compte du nombre d'enfant(s) à charge dans les foyers français. Sa devise est la suivante: «À niveau de vie égal, taux d'imposition égal.» Le quotient familial divise le revenu imposable de chaque contribuable en fonction de la situation familiale: nombre d'enfants au sein du foyer fiscal, âge, niveau de santé… Le quotient familial doit être vu comme une barrière d'ajustement qui prend en compte le niveau de charges de chaque famille. Chaque personne adulte équivaut à une part, et chaque enfant à une demi-part. Le troisième enfant – et les suivants – vaut une part entière. L'impôt se calcule en divisant les revenus nets du foyer par le nombre de parts, en appliquant le barème d'imposition au résultat, puis en remultipliant la somme obtenue par le nombre de parts.

Ne sachant comment réduire son train de vie, et après avoir envisagé de baisser les allocations familiales, l'Etat a accru les charges sur les familles en abaissant le quotient familial de 2336 euros à 2000 euros, pour 2013. Selon le rapport sur «l'application des mesures fiscales» que vient de publier le rapporteur général du Budget à l'Assemblée, Valérie Rabault (intégralité du rapport), cette mesure a permis d'engranger 554 millions d'euros au lieu des 490 millions attendus. Ce ne sont pas 882 600 ménages qui ont été concernés, mais 1 014 783 foyers fiscaux. Le montant moyen d'impôt supplémentaire s'établit à 546 euros.

Et ce n'est pas terminé : le quotient fiscal va de nouveau être abaissé cette année, de 2000 euros à 1500 euros, afin de rapporter un milliard d'euros supplémentaire et permettre de financer le déficit de la Sécurité sociale.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

16 commentaires

  1. 1500
    1000
    500
    Et zéro !

  2. Les familles ne consommeront plus et ne pourront plus donner aux associations, qui en manque d’argent se retourneront vers l’état pour assister les plus pauvres ….. et ainsi la France s’ appauvrit financièrement ET solidairement .

  3. Et si encore ces mesures avaient pour conséquence la baisse de la dette publique, mais la dépense publique augmente inexorablement comme un tonneau sans fond.
    Nos gens de gauche préfèrent accroître la population par une immigration clandestine, de faible niveau social et intellectuel que par les enfants des Français.
    Alors quand on voit que la gauche se réclame de Jean Jaurès, on a des doutes sur la moralité de ces gens qui n’ont pour tout objectif que leurs réélections et non le bien public, ce ne sont pas des hommes d’état.
    Je suis écoeuré par autant de médiocrité, de calcul politicien, d’égoïsme, de cynisme, de mépris et de méchanceté pour ne pas dire haine des Français, par leur goût du pouvoir, de l’amour de l’argent.

  4. Ce sont mes 6 enfants, qui par leur travail, paient les retraites dorées de ces décideurs (et profiteurs !)
    Eux, aussi, ont des enfants et doivent, pour l’intérêt national, être aidés en priorité, non le vivier électoral des princes du moment !

  5. La société a deux moteurs : les entreprises et les familles !
    En détruisant les premières et en paupérisant les secondes, les dits moteurs, déjà passablement encrassés vont tousser, puis s’arrêter.
    Il vaudrait mieux soutenir la reconnaissance et la prise en compte du travail non rémunéré (voté à l’ONU) au sein des familles comme besoin économique impérieux de survie de la société.
    Prendre à Pierre pour habiller Paul est une méthode bien connue, mais stérile. Où est la création de richesse ? Où est la fécondité de la société ?

  6. “famille je vous hais!”
    Nous connaissons maintenant la devise de flanby, elle marque toute sa vie jusqu’à son refus du mariage et la promotion et la mise en oeuvre de la désintégration de cette cellule familiale qu’il abhorre.

  7. Normal, pour financer l’interLGBT et autres associations de M….

  8. Je confirme ce que dit Stephe plus haut : la devise de François hollande est, à la suite d’André Gide (d’ailleurs modèle de vie et de moeurs de ce régime)…
    “Familles, je vous hais”.
    Cette haine de la famille, des familles, qui rejoint la propre destruction de celle qu’il avait fondée avant qu’il ne prenne et jette des maîtresses successives tant son mépris de la femme est connu, cette haine dis-je est d’ailleurs la seule marque de François Hollande depuis son irruption au pouvoir, sa seule constance, sa seule volonté politique…
    Et, sachez tous que dès que l’on commence à baisser le quotient familial, plus rien n’arrête et il suffit de faire comme avec un garrot pour un condamné à mort.

  9. Il faut tout de même dire la vérité concernant le déficit de la sécurité sociale. C’est l’AME, la CMU, les étrangers qui se sont fait soigner en France dans les hôpitaux dont les soinsn’ont jamais été remboursés par les pays d’origine et les régimes spéciaux auxquels le régime général rembourse les soins qu’il refuse de rembourser à ses propres affiliés qui font le déficit du régime général. Il suffit de le comparer avec celui d’Alsace Moselle qui lui ne paye pas tout cela et qui est excédentaire.

  10. Je suis tout à fait d’accord avec Dumas.

  11. Personne ne songe à nier le besoin de faire des économies.
    Mais quelle lâcheté de s’en prendre aux familles, au lieu de faire de vraies économies dans le train de vie de l’état.
    Deux exemples qui montrent des dépenses inutiles :
    en bas : le petit musée dont je m’occupe a reçu la visite de DEUX personnes, pour contrôler l’affichage des prix.
    en haut : chacun peut voir à la télévision, que les voitures qui s’arrêtent dans la cour de l’Élysée sont accueillies par DEUX huissiers, pour ouvrir et fermer les portières.

  12. Il ne peut pas s’ouvrir la portière lui-même, le Président Normal ? Puis pourquoi en voiture ? Le chauffeur, l’essence… Il n’a qu’à aller en vélib, il sais faire du scooter, donc vélib passera et il fera plaisir à Hidalgo. Idem pour ses acolytes qui se rendent à l’Elysée.
    l’huissier ? Pourquoi faire ? la fonction présidentielle a été suffisamment dégradée pour qu’on ne s’arrête pas à des convenances bourgeoises que la gauche abhorre (dans le discours). Il y en aurait des économies à faire dans ce palais…

  13. Avec toutes les mesures plus idiotes les unes que les autres que les socialistes multiplient, ils vont être absents aux élections de 2017, pour notre plus grand plaisir.

  14. Moi, je suis très content qu’ils s’attaquent au quotient familial. Ça tape en plein dans le bas des classes moyennes, là où se trouvent pas mal des électeurs de gauche. C’est parfait.
    Vus les résultats brillants de leur précédent bricolage sur l’impôt sur le revenu et ses effets sur les retraités modestes, la raclée de première classe de la gauche aux municipales et aux européennes, ils vont faire moins de 10% aux prochaines élections.

  15. Les organisations des familles sont bien timides dans leur défense.L’heure n’est plus à la compréhension envers l’Etat mais à la révolte et peut être même à la violence Greg

  16. En proposant d’abaisser le plafond du quotient familial, Monsieur Hollande a prétendu que cela ne toucherait que moins de 5% des ménages, en l’espèce les plus aisés.
    En réalité, il apparaît que les deux abaissements successifs concernent environ 2,4 millions de ménages, qui par hypothèse sont tous des ménages avec enfants à charge, et essentiellement des couples (peu de familles monoparentales doivent être concernées par l’abaissement du plafond).
    Hors, d’après l’INSEE, la population française comporte environ 7,4 millions de couples avec enfant, c’est donc en réalité environ 30% des familles dont le pouvoir d’achat est amputé par l’abaissement du plafond, et probablement plus de la moitié de celles qui sont assujettis à l’impôt si l’on considère que la moitié des ménages ne paient pas d’IR !
    Cependant, les 80% des foyers fiscaux sans enfants à charge ne sont pas affectés par cette hausse d’impôt, même s’ils on des revenus élevés que les familles pénalisées par le plafonnement.
    Vu sous cet éclairage, le caractère antifamilial de ces mesures d’abaissement du plafond apparait flagrant, ainsi que la mauvaise foi de ses promoteurs !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!