Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : Eglise orthodoxe

De la Fraternité Saint Pie X aux orthodoxes

Dans Minute, Joël Prieur indique les raisons qui ont poussé Benoît XVI à lever, de façon unilatérale, l'excommunication des évêques sacrés par Mgr Lefebvre. Voici la troisième raison, et non la moindre :

S "Enfin, et c’est son troisième mobile, ambitieuse est sa politique oecuménique avec les orthodoxes, qui (ils ne s’en sont jamais cachés) suivent de très près la manière dont [Benoît XVI] entend régler en interne la question liturgique et le sort de ceux qui se sont attachés à la tradition liturgique au sein de l’Eglise catholique. L’avance importante que vient d’obtenir le patriarche Cyrille de Smolensk face à ses compétiteurs pour la succession du patriarche Alexis, à Moscou, laisse entrevoir l’enjeu colossal que peut avoir, sur des bases saines et donc sainement traditionnelles, un dialogue de l’Eglise romaine avec l’Eglise russe pour l’unité des chrétiens. Il est de notoriété publique que Cyrille, s’il est élu, fera tout pour seconder les efforts de Benoît XVI. Sur cet arrière-fond de géopolitique religieuse, l’initiative du pape face aux traditionalistes trouve sans doute sa plus grande dimension: celle d’un véritable laboratoire de l’unité catholique, à l’usage de ceux qui souhaitent promouvoir, dans un monde de plus en plus matérialisé, l’union sans préjugés et sans tricherie des disciples du Christ."

Benoît XVI avait rencontré le métropolite Cyrille de Smolensk le 7 décembre 2007, au cours d'une visite très positive de ce dernier à Rome.

Michel Janva

Partager cet article

10 commentaires

  1. 16 fois bravo à Benoît puissance 16 !!!

  2. merci!
    vive la sainte russie

  3. j’applaudis!

  4. C’est indéniable.
    Si le Pape cherche la réconciliation de la FSSPX, c’est pour permettre à des brebis de retrouver le vrai chemin mais aussi pour montrer les efforts que l’Eglise est capable de faire envers les Eglises soeurs.

  5. Ce pape que certains qualifiaient “de transition” sera celui de la transition vers l’Unité de l’Eglise. Je commence à croire de plus en plus que la fin du schisme catholiques/orthodoxes est toute proche. Le motu proprio Summorum Pontificorum nous a montré qu’il était possible aux catholiques d’être unis malgré leur différence de sensibilité liturgique. Je ne doute plus que Benoît XVI parviendra à réunir Orient et Occident dans une seule Eglise, derrière un seul Pasteur. Sans doute cela ne se fera pas sans grincements de dents de la part des soit-disant progressistes… mais notre Saint Père saura aller à contre-courant en se plaçant là où ses adversaires ne l’attendent pas.

  6. Prions tous avec ferveur pour la longévité du Saint-Père.
    Mon Dieu, faîtes qu’il soit plus que centenaire.

  7. Etant catholique traditionaliste et fréquentant des Russes orthodoxes, je puis témoigner que ces derniers se sentent plus à l’aise avec des prêtres portant la soutane et célébrant la messe de saint Pie V qu’avec les prêtres progressistes en petit veston gris. Les Russes aiment le faste liturgique, la tradition, les gestes hiératiques, la présence du sacré, et ils ne voudraient pas d’un “aggiornamento” moderniste pour leur Eglise qui renaît depuis les années 90, puissante et respectée, de ses cendres et dont ils sont fiers. Quant au métropolite Kirill, c’est un prélat exceptionnel : culture, intelligence, autorité, éloquence, sens politique, et foi profonde, il jouit en Russie dans le peuple comme auprès des élites d’un immense prestige. On le voit souvent dans les médias et il s’exprime régulièrement à la télévision où son charisme fait merveille. Car, contrairement à ce qui se passe dans notre France laïcarde, l’Eglise en Russie est écoutée par le pouvoir et consultée dans beaucoup de domaines qui concernent la vie de la Cité. L’élection du Métropolite Kirill comme Patriarche renforcerait encore le prestige et l’autorité de l’Eglise dans la société russe, et serait un bienfait pour toute l’Eglise en Europe.

  8. Vive DIEU

  9. Que de bonnes nouvelles en si peu de temps !
    Une Europe chrétienne “poumon-gauche / poumon-droit” catholique et orthodoxe, j’y adhère 16 fois plus qu’à l’UE de la BCE !

  10. Oui, il faut que les orthodoxes, tout en conservant leur belle liturgie, redeviennent catholiques car eux, n’ont heureusement pas cessé de trnsmettre le dépôt de la Foi, la divine liturgie en tant que saint sacrifice et toutes les vérités mis à part celles qui ont provoqué leur schisme.En effet, les orthodoxes préfèrent la Tradition, ils ont beaucoup souffert pour ne pas mériter ces nouveautés qui ont déboussolé l’Eglise Romaine depuis les années 60…Mais il n’est pas évident que les choses iront si vite, d’autant que je suppose que l’orthodoxie ne peut admettre les erreurs modernistes qui font si mal à l’Eglise de Notre Seigneur dont Pierre détient, seul, les clés sur la terre.
    ( C’est mon sentiment, si je me trompe, qu’on me donne la réplique…)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique