Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

En refusant les alliances avec la “droite hors les murs”, le FN prend un risque politique majeur

De Guillaume de Thieulloy dans les 4 Vérités :

"L‘union des droites, qui n’a jamais été aussi forte dans l’esprit des électeurs, n’a jamais été aussi éloignée chez les apparatchiks.

Après Nicolas Sarkozy revenant au pseudo « front républicain », dont « Les 4 Vérités » parlaient la semaine dernière, c’est désormais au tour du FN de dire que les alliances ne l’intéressent pas. Le Rassemblement Bleu Marine (RBM) a, en effet, cessé d’exister. Plus exactement, il continue, mais uniquement avec des organismes dirigés par le FN, sans aucun autre parti. À dire vrai, il y a longtemps que le RBM apparaissait aux observateurs comme une coquille vide (…) Eh bien, le 5 novembre dernier, le SIEL a décidé de quitter le RBM à la grande joie de plusieurs dirigeants FN.

Cette rupture a deux motifs principaux. Le premier tient au fait qu’aucun des 80 candidats proposés par le SIEL pour les législatives n’a été retenu par le FN. Tous les autres « gros » partis survalorisent leurs alliés, quitte à faire grincer des dents en interne. Pensez au PS avec les Verts ou à l’UMP avec les centristes. Le FN, lui, est le seul parti important à faire l’inverse. Si l’on veut s’allier avec lui, il faut accepter de tout donner et de ne rien recevoir. Curieuse conception de l’alliance politique !

Le deuxième motif est plus grave. Il s’agit d’un motif idéologique. Le SIEL estime, en effet, que le clivage droite-gauche n’a pas été supprimé par le clivage mondialiste-patriote, promu par l’actuelle direction du FN.

Je crois que le SIEL a, sur ce point au moins, raison. On peut sans doute regretter que le clivage droite-gauche ait une telle permanence, malgré son peu de substance (puisque, depuis toujours, c’est la gauche qui définit qui est de droite), mais c’est ainsi. Et vouloir gagner des combats politiques sans prendre en compte la réalité est totalement illusoire. Le comportement des dirigeants du FN est décidément étrange. Ils n’ont de cesse de prouver que ce parti est devenu un parti « comme les autres », mais ils ne prêtent manifestement pas attention à la façon dont les autres partis nouent leurs alliances et préparent leurs combats électoraux.

Et, là où ils disposaient d’une originalité décisive, ils s’emploient à la gommer. Longtemps, en effet, le combat contre l’immigration et l’islamisation a été la marque de fabrique du FN. Ce n’est plus le cas. D’une part, parce que même Manuel Valls dénonce le salafisme. Qu’il n’y soit guère crédible est incontestable, mais pourquoi diable le FN ne rappelle-t-il pas régulièrement ses « fondamentaux », au moment même où l’immense majorité du peuple français se trouve en accord avec lui ? Et d’autre part, parce que la direction actuelle du FN s’emploie à effacer les « aspérités » de son discours. On se souvient que, dernièrement, Marine Le Pen avait critiqué l’expression de Renaud Camus sur le « grand remplacement ».

Cette rupture entre le SIEL et le FN n’aura sans doute pas beaucoup de conséquences électorales. D’autant que, faute de mieux, le SIEL continue à soutenir Marine Le Pen pour 2017.

En revanche, elle aura des conséquences politiques. Privé de son « flotteur droit » (la fameuse « droite hors les murs »), le RBM risque de devenir un parti strictement chevènementiste. Ce n’est pas ma ligne idéologique, mais je reconnais volontiers que c’est une ligne estimable. En revanche, je conteste que cette ligne puisse être victorieuse.

Dans le contexte électoral et institutionnel de la Ve République, aucun parti ne peut gagner sans alliance. Tous les slogans sur le « plafond de verre » n’y feront rien.

Pour le moment, le FN dispose de deux avantages majeurs. Le premier, c’est le ras-le-bol grandissant à l’encontre des « partis de gouvernement » et à l’encontre de l’immigration dont l’arrêt continue à être considéré (…) comme le point saillant du programme du FN. Le second avantage tient au fait que, pour le moment, c’est Florian Philip­pot et ses lieutenants qui parlent. Marine Le Pen ne s’est guère prononcé sur ces inflexions idéologiques. Elle peut donc parfaitement faire monter un discours de droite, à côté de celui de M. Philippot.

Si elle ne le fait pas, elle prend un risque majeur : laisser cette fameuse « droite hors les murs » s’organiser en dehors d’elle, voire contre elle, et, si 8 à 12 % des électeurs choisissent cette droite hors les murs au 1er tour, elle pourrait fort bien louper le coche et ne pas être au 2e tour…"

Partager cet article

31 commentaires

  1. C’est une nouvelle occasion de vérifier que le FN est tristement incapable de retenir chez lui ou près de lui des personnes de valeur.

  2. Nous avons l’impression que c’est Philipette qui dirige le parti, pour le plus grand malheur du FN.

  3. Bonne analyse, notamment le dernier paragraphe.
    Trois remarques :
    – gagner seul a toujours été crédo de JM Le Pen
    – le FN a un flotteur droit, c’est Marion Maréchal
    – qui serait le chef de cette “droite hors les murs” si disparate ?
    Les Français étant massivement des gens de droite qui votent à gauche, Marine Le Pen / Philippot a toutes ses chances. Pas la “droite hors les murs”.

  4. l’appel à “l’union des droites” est une incantation !
    Le SIEL, dont on nous rabat les oreilles, ici et ailleurs, ne représente rien politiquement et électoralement.
    A part le FN, qui propose de stopper l’immigration invasion, de reprendre le contrôle de nos frontières, de nous libérer de la tutelle américaine et allemande, de recouvrir notre souveraineté ? Qui ?
    A part le FN, qui s’engage à imposer la préférence nationale, à stopper l’islamisation de notre pays et à renvoyer les indésirables ?
    Qui ?
    Qui, dans cette fameuse “droite”, qui n’existe pas ?
    Comment s’allier avec des gens, des partis qui ont fondamentalement un autre projet politique ? Comment s’allier avec des gens des partis qui ont été au pouvoir ces trente dernières années et qui sont totalement ou en parti responsables du désastre ?

  5. Le FN file quand même facilement des poste à n’importe quel transfuge d’un autre parti.

  6. Exactement!
    Marine savonne la planche sur laquelle elle va glisser….

  7. N’inversez pas les données. Ce n’est pas le FN qui refuse les alliances de “la droite hors les murs”( drôle de dénomination!), c’est “la droite hors les murs” qui n’accepte pas. Ce n’est pas au petit à imposer ses conditions, c’est au gros à le faire. Le petit accepte et renforce le gros ou pas. C’est la logique des choses. Relisez La Fontaine.

  8. Oui, c’est également mon analyse. J’ai l’impression très nette que le FN ne veut pas le pouvoir, une fois encore. Quelle déception! Il nous reste à faire passer JF Poisson, en commençant ,par ce premier tour des ridicules “primaires”. Ensuite on verra!

  9. Tout est dit en peu de mots
    Marine prend le chemin de ne pas être au second tour. Rappelez vous 2012 !! 2010 : les sondages la donne à 23 ou 24% et au second tour. En 2012 elle fait 17,75% et n’arrive que troisième loin du deuxième.
    Cette fois ci encore Marine baisse : 33% dans les sondages il y a 3 ans…. maintenant 25 / 27 %. Combien dans 6 mois ? Certes elle fera mieux qu’en 2012 mais cela sera t-il suffisant pour être au second tour ? pas sûr et ce qui compte c’est de gagner le second tour. Là on peut rêver. même cause, même effets !!
    bien sûr les causes, on les connaît : éviction de son père, exclusions et mises à l’écart à tour de bras, surtout les meilleurs donc les partisans de son père et de Gollnisch (qui sont peu ou prou les mêmes) et le plus grave: les errements idéologiques très grave (ligne philippotiste)

  10. Tout ce qui peut jeter des ponts, oui.
    Adresser un signe à une actuelle direction FN reniant trop de choses et orgueilleuse, oui.
    Peser pour obtenir une vraie discussion, oui.
    Maintenir un clivage suranné gauche-droite, non, car les sujets de civilisation, éthiques et la vision de l’homme dans l’économie le transcendent.
    Et non à toute candidature qui réussirait juste à perpétuer le balancier au son éraillé UMP-PS.

  11. La politique choisie montre assez que les instances dirigeantes du FN n’aspirent aucunement à diriger le pays mais simplement à s’installer dans une opposition confortable.

  12. est-ce que le FN veut vraiment gagner ou du moins certains de ses chefs veulent-ils gagner?

  13. Si tous les déçus du FN rejoignaient le SIEL ce serait un gros avertissement pour le FN…

  14. Si Marine veut bousculer et essyer de l’emporter seule… Alors elle doit faire du “Trump” !
    Trump a été porté par les “sans-voix” qui se sont reconnus en lui.
    Mais il faudrait que MARINE CHANGE DE LOGICIEL et bouscule (comme Trump au sein du parti Républicain) les propres caciques de son parti : Florian Philippot et consorts..

  15. Les alliances entre les partis ne seront d’actualité qu’aux législatives. Pour le moment il n’y a qu’une question qui vaille : voter ou ne pas voter pour Marine LE PEN au 1er tour de l’élection présidentielle, puis éventuellement, car une élection ne se gagne pas dans les sondages, au second tour!
    Il est évident que la situation ne sera pas la même pour les législatives si Marine LE PEN est qualifiée pour le second tour, puis devient ou ne devient pas Présidente de la République.
    Personnellement je considère que “l’Union des Droites”n’est pas la clé de la victoire…la clé de la victoire est la coalition des patriotes et de tous ceux qui ne veulent pas que la France soit vendue aux Frères Musulmans, au QATAR et à l’Arabie Saoudite, aux Banques, aux Multinationales et au lobbies (communautaristes, LGBT, féministes radicales)et que ce soit les “juges” ou “les sages” qui aient le dernier mot!
    2017 sera un enjeu de civilisation, ni plus, ni moins!Les Français vont-ils se révolter ou se soumettre?
    “La France insoumise” à l’Europe, aux Banques, au lobby LGBT, aux Frères Musulmans et à leurs alliés et complices,etc… n’est pas incarnée par MELENCHON (même pas capable de se faire adouber par le PC…et qui donc n’aura peut-être même pas ses 500 signatures) mais par le Front des Patriotes conduit par Marine LE PEN!
    Tous ceux qui ne contribueront pas à sa victoire seront complices de ses adversaires et leurs alliés objectifs.S’abstenir c’est consentir!
    La Droite,le Centre ne peuvent survivre sans une alliance électorale avec la Gauche Vallsienne, Macronienne ou Hollandaise. Le fameux “Front républicain” qui impose de se faire Hara-kiri, comme aux Régionales ne tiendra pas longtemps…, et en cas de triangulaire, c’est le FN qui l’emporte.
    Le FN pour avoir un avenir devra réunir plus de 50% des électeurs qui s’expriment et c’est bien plus que le FN “de Droite” et la Droite “Hors les murs”…
    Il n’y a donc d’avenir que pour un Front des Patriotes (“des deux rives”) incarné par Marine LE PEN et compléter par ceux qui la soutiendront au 1er ou ou second tour et un Front européîste libéral, libertaire et islamisto-collabo…(avec une “Gauche résiduelle” incarnée par personne…même pas Melenchon).
    En 2017 il faudra choisir : voter pour ou contre Marine LE PEN ou s’abstenir, un point c’est tout… Tout le reste n’est que littérature…
    Quant à la Droite “Hors les murs”, il me semble bien qu’Aymeric Chauprade prétendait en être…on sait où il est maintenant : il soutient SARKOZY…et qui sait, JUPPE, si celui-ci est vainqueur de la Primaire!

  16. Quand ils ne peuvent pas construire, beaucoup préfèrent détruire ou empêcher…
    C’est le lot …banal, de ceux qui sont les esclaves de la rivalité mimétique.
    Comme pour la fausse et mauvaise mère du jugement de Salomon, ils préfèrent que l’enfant meure, quand la vraie et bonne mère est prête à l’abandonner à la fausse…pour qu’il vive!
    Or l’enfant en l’occurrence, c’est la FRANCE!
    C’est comme cela qu’on reconnaîtra ceux qui prétendent servir la FRANCE et ceux qui ne veulent que s’en servir pour accéder au pouvoir!
    Ceux qui préféreront la FRANCE à leur ego!
    Ceux qui prendront le risque de faire perdre Marine LE PEN pour satisfaire leur egos auront une lourde responsabilité devant l’histoire!
    Quant aux “malins” qui voudraient “préparer le coup d’après” ils feraient bien de méditer le destin de Copé et de Fillon.

  17. Mort de rire. Le FN refuserait de s’allier à une droite “hors les murs” qui n’existe pas.
    Quelqu’un peut me dire qui est le leader de cette DHM ? Combien d’élus ? Combien d’électeurs ? Venus d’où ? Transfuges du FN ou , plus vraisemblablement, un pied dans l’UMP et l’autre en train de tâtonner à l’extérieur ? Vous croyez qu’un électeur FN, qui assume l’opprobre depuis des années, va lâcher la proie pour l’ombre, à 7 mois seulement des échéances ?
    Il faut arrêter de jouer à Fais-moi peur et être un peu sérieux .

  18. Bravo M.Jeaubelaux. Vous avez dit exactement ce qu’il fallait dire. Vous nous faites du bien. Y en a marre de tous ces pleurnicheurs qui trouvent que le FN ne fait pas assez ceci ou assez cela. Ils perdent tous le seul objectif qui est de placer Marine à l’Elysée. C’est après qu’ils pourront agir et dire ce qu’ils ont à dire. Ce n’est pas en mettant Juppé que cela se fera. Qu’ils prennent de la hauteur et oublient leur petit égo. Ne pas perdre l’objectif, le seul objectif, et ne pas oublier qu’il y a 60 millions de français à faire vivre ensemble.

  19. D’un autre coté, MLP / Philippot ont-ils un autre projet qu’eux-mêmes ?

  20. si elle est au second tour ce ne sera pas de ses propres mérites mais parce que les électeurs ne veulent plus des socialistes,
    il serait tout de même plus simple de rassembler tous ceux qui un jour ou l’autre ont voté FN ou partagent ses idées mais n’osent pas franchir le rubicon!
    les histoires de famille on en a assez,
    les Français en ont assez de voter pour des gauchistes ou des centristes type Philippot
    le peuple comprend mal ce que c’est le souverainisme, il veut d’un chef, d’un président, qui assume!
    aujourd’hui plus que jamais on a l’impression que Philippot méne la barque et ça l’électeur n’aime pas!!!

  21. Attention !! Les patriotes commencent à baisser les bras à force d’entendre taper sur le FN (quelle est cette droite hors les murs qui rêve de s’allier au FN d’ailleurs ?) et parlent d’abstention. Meilleur moyen de laisser LRPS continuer à enfoncer la France.

  22. @ Clovis :
    ” Ensuite on verra! …” dites-vous.
    On verra quoi au juste ?
    Il n’y a pas assez longtemps que vous vous dites ” on verra ” …… sans jamais rien voir au bout du compte, sinon l’UMPS omni-présente depuis quarante ans ?
    Dites-vous bien une chose, J.F.P qui ferait partie de la droite dite “Hors les Murs” fait partie du Mur.
    Et, que je sache, il n’a pas l’intention de quitter ce “Mur” .

  23. Pour majacquet. Quand je dis “on verra” cela signifie que la décision de voter pour X ou Y sera prise à ce moment là cad après le 1er tour des bizarres primaires et selon les résultats de celles-ci. En clair: je vote Poisson qui est le seul vraiment convaincu de convictions qui sont aussi les miennes dans le but d’affirmer ces convictions aussi fort que possible et d’essayer de le faire passer au 2ème tour.
    S’il est éliminé au 1er tour, je voterai MLP au 1er tour des présidentielles car tous les autres sont impliqués dans le désastre actuel de la France. J’espère tout simplement que MLP veut réellement être élue mais je n’en suis pas si sûr que ça car elle refuse de d’ouvrir à droite. Seule elle n’a rigoureusement aucune chance car elle stagne autour des 30%.
    Quant à votre “Mur” auquel appartiendrait JFPoisson je ne comprends pas de quoi il s’agit. Je vote pour un homme, pas pour un parti, bien qu’il soit président du PCD. Je trouve que JFP a l’étoffe d’un rassembleur et non d’un partisan.

  24. Elle n’a rien d’une Jeanne d’Arc .

  25. comme le dit TFP, la derive de MLP est inquietante, discours accomodant sur l islam, espoir chimerique de créer un “islam Français”
    refus de participer a une emisssion politique de grande ecoute et interdiction faite a sa niece de la remplacer, message de sympatie apres le deces de Rocard ancien porteur de valises du fln et ennemi acharne de la droite nationale et pour finir rupture meprisante avec le SIEL laissant entendre qu il ne saurait etre question de s entendre avec des gens aussi droitiers!
    que mme L e Pen comprenne bien que la qualification au deuxieme tout n est pas acquise, qu il faudra se battre pour cela en mettant en avant de nouveau les fondamentaux du fn, pas ceux du chevenementisme avatar foireux du socialisme et du jacobinisme

  26. Le FN dédiabolisé s’est brûlé les ailes.
    Inconsistant dans ses convictions, estimant l’islam compatible avec la république, absent voire hostile aux thèses de la LMPT, favorable à l’avortement, vérolé par les LGBT, lassant avec ses histoires de famille, ayant comme adjoint le très brillant Philippot chevènementiste, ce parti a raté l’occasion de rénover la France. Il n’y en aura pas d’autre.
    Ce n’est pas par lui que notre pays se redressera car le coup du vote le moins pire voire le vote utile est tellement éculé qu’il désespère ceux qui veulent voir notre pays renaître.
    Le FN n’est qu’un UMPS braillard qui tente de ratisser plus large que les autres partis au mépris de ses convictions.
    Fort de ce constat, son échec est inévitable.
    C’est très regrettable car il avait donné de l’espoir aux adversaires de l’UMPS.
    Je partage l’avis de certains blogueurs.
    Marine Le Pen ne veut pas du poste de président qu’elle sait être incapable d’assumer.
    Seul, un événement majeur renversant nos institutions pourra nous tirer de ce processus inefficace depuis plus de 50 ans.
    Sinon ce sera la fin de notre pays.
    Nous avons la droite la plus bête du monde, le FN en fait tristement partie.

  27. Gardons la mesure des choses, le Siel n’a jamais été “l’aile droite du Fn” mais tout juste une plume: s’il se présentait seul il ferait quoi, 0,5% des voix…?
    Le problème de ce type de “droite hors les murs” est qu’elle est condamnée à rester éternellement groupusculaire et qu’en se prenant pour plus grande qu’elle n’est, elle entraine aussi l’oiseau à rester au sol.
    Que ceux qui pensent que l’Agrif ou le Siel, sans Filippot, sont des “ailes” pour hisser le Fn au sommet se retirent le doigt de l’œil: le Fn doit de toute façon séduire sur sa gauche s’il veut dépasser les 25%.
    Quant à Mr Poisson, il n’est en rien “hors les murs”: tout à fait enraciné dans son parti; organisation qui n’exprime en rien l’amour de la France et passant le plus clair de son temps à conspuer le Fn.
    Pour supposer s’allier, tout en restant dans les bonnes mœurs, il s’agit d’abord d’être libre!

  28. La Droite Hors les Murs n’existe pas : c’est pour l’instant un concept, sans structure, sans chef, sans programme, sans moyens.
    Par contre il existe un électorat conservateur.
    Mais c’est souvent un électorat ”bourgeois” de mentalité, c’est à dire refusant tte rupture, même électorale, avec les partis dits de droite ” de gouvernement” : cet électorat confond convistions et savoir-faire. D’où son vote pour tous les escrocs de droite depuis 1958 : les escrocs savant tjrs faire. Cela aboutit à un vote de conservation matérielle plus que des valeurs à tous les seconds tours (contre la gauche, cette illusion si délétère !!!), et souvent dès le premier tour, depeur que l’escroc censé protéger de la gaucheau second tour soit assuré d’y être.
    Mécanisme de la jobardise que nous revivrons en 2017, comme en 2012 et 2005 et 2002. Et ….. et….jusqu’à l’escroc fondateur, DE GAULLE.

  29. Nos institutions sont “à la botte” du système de parti. Seul le F.N. peut apporter un renouveau politique. C’est à ce titre qu’il ne peut pas proposer d’ouverture tant qu’il n’a pas gagné.
    Mais les français savent qu’un Président (ou une Présidente) doit rechercher le Bien Commun de tous les français. C’est à ce titre que des alliances sont indispensables pour accéder à la fonction présidentielle.
    Il semble donc que l’objectif de la tendance “chevenementiste” soit moins de gagner l’élection présidentielle que de s’installer durablement comme 1er parti de France.
    Une défaite de Marine ne ferait alors que renforcer cette tendance au sein du FN.

  30. Encore une fois, en France, un parti quelqu’il soit, FN compris, ne peut prétendre gouverner seul ni même accéder au pouvoir seul.
    Le FN se tue par son sectarisme.
    La pire des choses serait une alliance officielle ou simpement objective avec une faction de LR plus préoccupée de lutter contre les musulmans que contre l’Union européenne.
    En attendant, à moins d’être complètement borné, tous les chrétiens et tous les patriotes doivent se retrouver pour voter POISSON au premier tour de la primaire de droite.

  31. Poisson aux primaires, pourquoi pas, mais en même temps, n’est-ce pas laisser Juppé devenir l’homme de la présidentielle? Et Juppé, c’est Sarkozy ou Hollande : aucune différence d’idées ni de politique. De toute façon, il faut à tout prix essayer de faire passer Marine au premier tour, même si on ne l’aime pas, même si Philippot n’est pas dans nos idées, juste pour donner une claque à l’établishment, et essayer de se sortir de la tenaille qui nous asphyxie depuis De Gaulle. On peut espérer, si elle était élue, que des types de la “droite hors les murs” comme Dupont-Aignan, Poisson, Ménard etc…auraient le bon sens de rejoindre ses rangs pour aider au redressement de la France. En tous cas on a plus de chances d’arriver à quelque chose avec elle qu’avec les caciques habituels de notre république soviétoïde installée depuis cinquante ans.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services