Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

De Charlie Hebdo à France Inter

V Nicolas Sarkozy a choisi le patron de Charlie Hebdo, Philippe Val, pour diriger l'antenne de France Inter. Mais il faut savoir que Philippe Val est aussi un ami de Carla Bruni… Dans ce qu’il faut appeler l’"affaire Siné", Philippe Val a été un défenseur, de facto, du fils et de la belle-fille du président de la République.

C'est la suite de l'ouverture à gauche, comme on dit. Et ce n'est pas fini : on indique de source proche de l’Elysée, que Patrick Collard, un ancien dirigeant du groupe Le Monde, sera nommé directeur général de Radio France. Erratum 03/04 : ce serait Jean-Luc Hees qui prendrait la tête de Radio France. Jean-Luc Hees est aussi un proche de Charlie Hebdo, dans lequel il a tenu une chronique.

Michel Janva

Partager cet article

10 commentaires

  1. Cela a au moins le mérite de la franchise.
    La dictature culturelle de la gauche sur les médias et la culture n’a jamais été combattue par les libéraux et le capitalisme.
    Ils se partagent les rôles depuis la révolution industrielle avec une contestation en carton pâte qui monopolise la critique autorisée.
    Le temple du matérialisme dialectique est aussi celui de la consommation.
    Aujourd’hui, j’aurais honte comme anarchiste d’être l’avant garde radicale et la contestation permise et encadrée par ces gens-là.
    Ceux qui ont laissé leur peau en y croyant dans cette mascarade de la lutte des classes doivent se retourner dans leur tombe.
    Il ne manque plus que son copain Patrick Font au ministère de l’éducation nationale. Mais je me demande si ce sera nécessaire avec ce que nous avons déjà en place.
    Cela donne envie de vomir. Je préfère prier.

  2. C’est plus qu’une ouverture à gauche!
    Sarkozy est plus à gauche que la cruche du Haut Poitou!
    Il ressemble plus au facteur, qu’a Ségolène!
    Je ris tout seul d’imaginer la tête des confesseurs qui ont du entendre des milliers de fois: « Mon Père, j’ai voté pour Sarkozy, et pourtant on m’avait prévenu! »
    Mais le pire, c’est qu’il y aura toujours des personnes catholiques bien pensantes pour préconiser de revoter pour lui!
    Etonnant! Non?

  3. Le 1Er Avril c’était hier.

  4. Et pourquoi pas le professeur Chauron pendant qu’on y est ??? Et après, on ose nous raconter que Sarközy est de droite ! Une raison supplémentaire de ne plus se laisser intoxiquer par France Inter.

  5. et Michel Janva va être nommé directeur du Salon Beige (preuve qu’il n’y a pas de favoritisme)

  6. ou comment l’on passe de  » Bal tragique à Colombey  » il y a quarante ans à  » Val : tragique à l’Elysée  » aujourd’hui.

  7. Quand je repense à toutes les ordures anticatholiques proférées par cet homme sur France Inter…cela donne effectivement envie de vomir

  8. Les récentes nominations (réelles commme celle de Hees à Radio France ,de Lellouche comme « Monsieur Afghanistan » , l’éventuelle de Val à France Inter ) , ainsi que le renvoi de Chauprade par Hervé Morin n’ont qu’une seule direction , celle de favoriser l’axe pro-sioniste.
    Alors après, les appartenances de gauche , de droite , on s’en moque un peu. D’ailleurs le Président ne croit pas à ces divisions . Pour lui , il n’y a plus que les Anciens et les Modernes
    « Depuis son accession à l’Élysée, Nicolas Sarkozy – qui a épousé en février dernier une femme étiquetée à gauche, Carla Bruni – persiste à ne pas vouloir être associé à une droite conservatrice et continue de brouiller les lignes de partage traditionnelles entre droite et gauche.
    « Le clivage droite-gauche n’existe plus, il n’y a qu’un clivage entre les anciens et les modernes », a-t-il plusieurs fois répété devant des proches.
    http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2358061&rubId=788

  9. « Il ira loin, ce petit » avait dit Siné à propos du fils Sarkozy épousant l’héritière Darty.
    On peut appliquer la même remarque à Philippe Val.

  10. Interrogé dans l’Humanité, Jean-Luc Hees, alors Patron de France-Inter, déclarait au sujet de Stéphane Bern :
    « Je rêve de faire de ce type un gauchiste érotomane. L’intolérance me fait chier. Et puis, j’ai des lettres de crédit, dans cette maison : j’y ai imposé aussi Gérard Lefort, Philippe Val, Michel Polac… »
    http://www.humanite.fr/2000-05-05_Medias_-Jean-Luc-Hees-fait-entendre-sa-difference
    Sarkozy a bien choisi le nouveau patron de Radio France. On vit décidément une époque formidable…

Publier une réponse