Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Décret d’application sur la recherche destructice d’embryons humains

Communiqué de Christine Boutin sur le décret paru cette semaine :

« Cette instrumentalisation de l’Homme par l’Homme, cette chosification "d’embryons conçus in vitro qui ne font plus l’objet d’un projet parental" en vue, notamment, de soigner ceux qui en ont fait l’objet, fait basculer l’Humanité dans une dimension eugéniste et utilitariste très éloignée des idéaux proclamés par notre société en matière respect de la vie et de la dignité de l’Homme, quel que soit sa condition sociale ou de santé. »

« Est-il inconcevable de s’interroger sur la valeur éthique d’un arbitraire qui fait qu’un embryon conçu in vitro devienne un enfant, tandis qu’un autre devient une boîte à outils cellulaire ? » […]

« De plus, cette conception utilitariste à court terme, issue de la compétition internationale en matière de recherche, fait ignorer aux scientifiques des pans entiers de prospection en matière de recherche dans d’autres domaines, pourtant tout aussi porteurs d’espoir, comme le démontrent les premières recherches sur les cellules souches adultes, par exemple. »

On reprochera ce que l’on voudra à Christine Boutin, mais quelle autre personnalité politique a réagi publiquement ?

Henri Védas

Partager cet article

1 commentaire

  1. J’en profite pour rappeler que les oeufs de grenouilles, eux, sont justement protégés par “leur projet parental” et que nous risquons une amende si nous en détruisons!
    La Vie humaine vaut donc moins que celle des grenouilles….
    Quel progrès de l’Homme!
    De plus, parions que les instigateurs de ce décret font partis de ceux qui s’indignent de “la solution finale” pronée en Allemagne à une certaine époque!
    “Solution fnale” qui permis aux chercheurs de l’époque d’avoir une matière première humaine pour faire des recherches génétiques….. poursuivies aux Etats Unis après guerre (avec les mêmes chercheurs….).
    Je suis toujours consternée par le double langage proné par la majorité ambiante et bien pensante dès qu’il s’agit de la Vie Humaine.
    (pour la “petite histoire”, lors de ma première grossesse, la clinique diffusa un documentaire sur la Vie. J’entendis le commentaire suivant “la Vie commence dès le debut de la conception”. J’étais ravie mais étonnée. Je me suis dit que les femmes qui venaient avorter dans cette même clinique ne devaient certainement pas voir ce film).
    A quand le premier supermarché de la Vie?
    En tous cas, merci à Christine Boutin.

Publier une réponse