Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Débat Sarkozy-Royal : médiocrité intellectuelle

Réaction "à chaud" d’un lecteur :

"A entendre ce soir le duo mortifère Sarkolène et Ségozy, on ne pouvait qu’être frappé par la nullité programmatique criante de la gauche, et par le tissu de contradictions économiques flagrantes de la droite. Par leur absence de projet pour les familles et la démographie, sur l’euthanasie, le vivant, etc… Rien sur les valeurs de civilisation, pas une seule référence au passé, à l’histoire, à la littérature. Leur médiocrité intellectuelle, explosant à l’oreille chez l’une, pour qui l’incantation vertueuse tient lieu de logique, et pour lui également, commettant environ une dizaine de fautes de syntaxe, employant des mots pour d’autres, et affirmant des mensonges : équilibre des retraites acquis jusqu’en 2020 : quand il aura quitté la politique ? ou confondant personnels ATOS ou TOS et personnels enseignants, ou sur le traité institutionnel qui ne serait pas une constitution bis. C’était nul et creux : une énarque de fonds de classement et un avocat sans cause."

Au siège du FN, Jean-Marie Le Pen se fait lapidaire :

"Tendez vos rouges tabliers, il pleut des vérités premières !"

Michel Janva

Partager cet article

8 commentaires

  1. En allumant la radio à 22h, je me suis cru sur rire et chanson et pourtant non : c’était le débat de l’entre 2 tours !

  2. Consternant…Après les prolongations, il manquait les pénalties…Dommage, il y a des coups de pied au but qui se perdent.

  3. Sans exagérer j’ai trouvé Sarko fidèle à son habileté légendaire, il est remarquable de stratégie, & pas gêné de renvoyer Ségo dans ses buts; elle était prisonnière de son idéologie & toujours aussi bafouillante, mais souriante!!, bref effrayante.
    Il ne faut pas sous-estimer l’adversaire, Sarko encore moins que Ségo.

  4. Jamais je n’ai écouté cette candidate, (peur de trop m’énerver) et hier, faisant un effort j’ai regardé, mais en coupant le son. J’ai observé son visage. Ses yeux étaient en total désaccord avec son sourire. Son mépris s’affichait par un petit rictus au coin de sa bouche (côté droit). Parfois ses yeux fulminaient. Ah si deux ou trois fois j’ai vu dans ses yeux une petite angoisse vite contrôlée, et le cynisme reprenait vite le dessus dans son regard. On voyait très bien le fond de sa pensée : « Je suis une femme, et parce que je suis un femme vous n’oserez jamais m’attaquer vraiment, de peur de passer pour un goujat ». (ce que les amis de Ségo auraient tôt fait de dénoncer)
    Pour moi cette candidate est l’image de la gueuse dévorant ses enfants. Elle en a la roublardise, la froideur. Je frémis à l’idée que cette représentante de la gueuse puisse être élue.

  5. Encore quelques elections comme celle là et les français finiront par vavoir envie de revenir à l’Ancien Regime.

  6. au début du débat, sego riposte face à sarko sur la defaite depuis 5 ans (insecurité par ex )
    OBJECTION .parce que les gauchos ont voté masssivement pour chirac en 2002 .
    le débat est vraiment nul .

  7. Au niveau du café du commerce.
    Aucune démonstration ou argumentation.

  8. Une perle de S Royal (que personne n’a relevé semble-t-il) : au 3/4 du débat : « Car souvent quand un élève échoue, dans la lecture et dans l’écriture, il peut réussir grâce au théâtre, grâce à l’informatique » (sic) : de quoi rire devant un tel spectacle par ailleurs si affligeant…

Publier une réponse