Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Dans une lettre adressée au Congrès des États-Unis, les évêques critiquent le projet de loi sur l’égalité

Dans une lettre adressée au Congrès des États-Unis, les évêques critiquent le projet de loi sur l’égalité

Une lettre adressée au Congrès et signée par les cinq présidents des commissions de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis (USCCB) pour la liberté religieuse (Cardinal Timothy M. Dolan), Pro-Life (Joseph F. Naumann), le mariage (David A. Konderla), l’éducation catholique (Michael C. Barber) et le développement humain (Paul S. Coakley), indique :

«Nous vous écrivons pour vous faire part de notre soutien aux lois qui protègent la dignité et garantissent le respect des personnes, ainsi que de nos graves préoccupations concernant la loi sur l’égalité».

La loi sur l’égalité voudrait «protéger de la discrimination les personnes qui sont attirées par le même sexe ou dont l’identité sexuelle est discordante», mais la loi,

«représente l’imposition par le Congrès de nouvelles conceptions du “genre” qui divisent les individus et les organisations. Cela inclut la non-reconnaissance des différences sexuelles, en présentant à tort le “genre” uniquement comme une construction sociale».

Rappelant les paroles du Pape François dans Laudato si’ – «une attitude qui prétend effacer la différence sexuelle est malsaine parce qu’elle ne sait plus comment l’affronter»– les cinq évêques américains réitèrent que

«c’est une chose d’être compatissant à la faiblesse humaine et aux complexités de la vie et c’en est une autre d’accepter des idéologies qui tentent de séparer ce qui sont des aspects inséparables de la réalité».

Les prélats énumèrent un certain nombre de violations possibles des droits. Cela causerait beaucoup de dommages juridiques et sociaux car cela «punirait les organisations caritatives religieuses telles que les refuges» et les milliers de personnes qui les utilisent simplement «en raison de leurs croyances sur le mariage et la sexualité».

Un autre point concerne l’exigence de soutenir les «transitions de genre» tout en obligeant

«les contribuables à payer pour les avortements mais aussi les prestataires de soins de santé objecteurs de conscience à les pratiquer, mettant ainsi fin à plus de vies».

La loi entraînerait une discrimination dans la pratique du sport, obligeant les filles à participer à des compétitions entre garçons et hommes et à «partager les vestiaires et les douches avec des hommes biologiques qui prétendent s’identifier comme des femmes».

Il existe également le risque d’exclure des personnes de l’avancement professionnel uniquement en raison de leurs convictions sur le mariage et la sexualité. Enfin, la crainte est d’abroger partiellement la loi sur la restauration de la liberté religieuse.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Qui peut croire que c’est ce vieillard sénile et chancelant qui est à l’origine de cette loi ou même des autres ?
    Il signe sans lire entre deux assoupissements ce qu’on lui présente…

  2. Et puis la photo, c’est Maison Blanche toujours barricadée ou Castel Rock ?

  3. Il paraît que c’est Trump qui était fou …

    Non, c’est maintenant que ça commence : Bienvenue aux Etats-Uniens dans un monde de dingues !

    Ayons une pensée pour tous ces citoyens bien dans leur peau qui se sont fait voler l’élection et se retrouvent maintenant entre 1984 et le Meilleur des Mondes : Un homme n’est pas un homme et 2+2=5 !

  4. Merci à ces Evêques qui protestent ouvertement plus souvent que les nôtres.

  5. Trump n’a pas déclenché la moindre guerre…

    Biden a déjà déclenché des frappes aériennes en Irak !!!
    https://www.liberation.fr/international/amerique/larmee-americaine-frappe-des-milices-pro-iraniennes-en-syrie-20210226_HGC33CEDDFGQJHOO5K7E47YYZM/

  6. Nous avons élu le poudré, eux le gaga. Faut assumer !
    Tant que la majorité continuera à ne pas vouloir voir … ils ont des yeux, etc etc.

  7. Un des premiers pays occidentaux où une femme voilée a prêté serment sur le Coran.

    Tout est dit : Méfions-nous plus que jamais de ce pays désormais islamo-gaucho !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services