Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Bioéthique : pour un réveil des consciences

PoDans un entretien accordé à Il est vivant, Pierre-Olivier Arduin revient sur les enjeux de la bioéthique en s’appuyant sur l’enseignement de l’Eglise :

A propos de l’édition 2007 du Téléthon qui approche :

" Deux domaines de discussion doivent rester ouverts. D’une part, celui des grands enjeux éthiques concernant le principe de dignité de l’embryon humain. Le fait qu’une partie des dons récoltés soit orientée vers une technoscience détruisant des êtres humains à peine conçus doit susciter une désapprobation absolue. C’est ce que demandait le cardinal Ratzinger avant son élection comme pape : "Le devoir de protéger les droits de l’embryon humain n’admet ni dérogation, ni exception, ni aucun compromis."

D’autre part, celui des aspects scientifiques totalement nouveaux concernant les thérapies régénératrices à partir des cellules souches adultes et de cordon. Les publications de niveau international montrent que ces cellules ont un potentiel de guérison insoupçonné, faisant exploser le dogme de “l’embryon-réservoir de pièces détachées”. "

A propos de la dernière campagne du ministère de la Santé sur la contraception :

"La question de la contraception est bien souvent laissée de côté sur le plan éthique. En réalité, il s’agit du premier grand “non” à la vie que les Occidentaux ont posé."

A propos du nouveau test de grossesse permettant de connaitre le sexe du bébé dès 6 semaines :

" Ce test (…) est une nouvelle violation de l’éthique la plus élémentaire. Comme la plupart des États européens dépénalisent l’avortement bien après cette date (en France jusqu’à la 12e semaine), c’est la tentation d’y recourir pour une simple convenance personnelle."

A propos du dépistage de la trisomie 21 et de l’eugénisme ambiant :

" L’eugénisme, puisque c’est de cela qu’il s’agit, est devenu une plaie de nos sociétés sécularisées que peu ont voulu regarder en face. Tri des embryons par diagnostic préimplantatoire, avortement eugéniste après diagnostic prénatal, et ce jusqu’au dernier jour de grossesse, nous organisons une sélection des personnes avec une redoutable efficacité. Tous ceux qui ont une autorité morale dans notre pays – et je pense particulièrement aux évêques – doivent vigoureusement dénoncer le “meilleur des mondes” qui est déjà à nos portes."

Néanmoins, Pierre-Olivier Arduin reste confiant et plein d’espérance pour l’avenir car " il apparaît que se joue actuellement un choc culturel et moral frontal entre un relativisme éthique outrancier qui se mondialise et le magistère de l’Église, perçu de plus en plus comme la seule instance capable de défendre la conscience éthique universelle".

Le livre de Pierre-Olivier Arduin, la bioéthique et l’embryon, peut être commandé ici ou ici.

Philippe Carhon

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services