Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Dans la fronde anti-Hollande, voici les déplumés

Lu sur Le Figaro :

"Après les « pigeons », les « poussins », les « moineaux » et autres « tondus », voici venir dans la grande volière des mouvements de fronde animaliers, une nouvelle espèce : les « déplumés ».

Résumant leurs revendications en un slogan choc, «Hollande, les entrepreneurs sont en slip», les «déplumés» militent pour la simplification du Code du travail et de ses 3600 pages, ainsi que pour l'accélération des réformes en faveur de l'emploi. […]

L'organisation se présente simplement […] comme un mouvement patronal apolitique qui a pour seul but de défendre l'emploi, les entreprises, et bien évidemment leurs salariés. […] Les «déplumés» sont «des entrepreneurs de terrain qui ne se sentent pas représenter aujourd'hui, qui détestent le Medef et autres organisations patronales», indique un chef d'entreprise. […]"

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. La reconstruction de la France de demain est en cours. Courage!

  2. on n’avait pas compris tout de suite mais c’est pour ça que le gouvernement faisait la promo du bouquin “tous à poil” !

  3. On pourrait s’appeler “les cocufiés”.. si on avait cru ..seulement une seconde …aux promesses de Hollande..

  4. Bravo et bon courage! Le Medef fait partie du système qui tue la France!

  5. Hollande ne fait qu’appliquer un programme qui n’est pas de lui et qui a commencé bien avant lui, il faudrait quand même remonter aux vraies causes.

  6. Cela fait longtemps que le medef fait partie de ceux qui tuent la France, ils font semblant de lutter entre eux avec le pouvoir mais c’est de l’enfumage, et ils ne sont pas les seuls,les grands syndicats agricoles salariés et patronats. Seuls les petits les sans grades pressurisés de taxes en tout genre et de règlements plus débiles les uns que les autres, essaient de maintenir la tête hors de l’eau!

  7. “Les «déplumés» sont «des entrepreneurs de terrain qui ne se sentent pas représenter aujourd’hui, qui détestent le Medef et autres organisations patronales»”
    “représentés” serait mieux.
    Le combat pour la langue française est de tous les instants.
    LB (13:53:35) a raison : l’empilement de normes et de réglementations absconses ainsi que l’augmentation des charges, impôts et tracasseries administratives ne datent pas de l’arrivée de François Hollande.
    La machine infernale a été amorcée sous Giscard et personne n’a rien fait pour l’enrayer

  8. LE 14 JUILLET : HOLLANDE DÉMISSION ! sur les Champs-Élysées !!!
    Enfin : le 14 JUILLET !
    que ferons nous ?
    nous crierons HOLLANDE DEMISSION ! Nous sifflerons le président, comme jamais!
    l’an dernier, à peine quelques milliers rassemblés pour le huer, et pourtant l’action a détruit l’autorité du président.
    Son image a pris un coup dur. Le premier d’une série.
    Le 14 juillet prochain nous ne serons pas juste quelques milliers à le huer, nous serons plusieurs centaines de milliers!
    Hollande ? Démission !!

  9. Je colle ici la réaction du fondateur des Déplumés posté sur Le Figaro.fr :
    “Bonjour, je souhaite réagir, étant fondateur des Déplumés je pense bien connaître le mouvement.
    Dans la mesure où aucun contact n’a été pris avec nous par l’auteure de cet article, le chef d’entreprise cité dans ce papier est forcément quelqu’un qui ne nous connaît pas. L’ensemble des phrases qu’il aurait émises sont donc fort logiquement des inepties.
    1/ “Ils détestent le Medef et les autres organisations patronales”. Il est vrai que comme la majorité des “petits” entrepreneurs, nous ne nous reconnaissons que trop rarement dans les discours du Medef National, même s’il y a une nette amélioration depuis le changement de présidence. Mais en aucun cas nous ne “détestons” ces organisations patronales. Medef, CGPME, ou encore CJD font un travail de fond, à leur façon, indispensable. Nous souhaitons simplement rappeler que les TPE et PME n’ont plus de temps à perdre. L’emploi non plus.
    2/ “Ils sont très riches et cherchent un local”. Je dois reconnaître que ça m’a beaucoup fait rire. Le seul financement du mouvement pour le moment c’est ma CB perso. Mon salaire très raisonnable et mon crédit immobilier ne justifient à mon sens pas une telle affirmation. Mais suffisent à mon bonheur.
    Quant à chercher un local… Pour quoi faire ?
    Cet article a au moins le mérite d’exister… RDV lundi, pour l’emploi, pour les entreprises. STOP au BLABLA ! PLACE AUX ACTES !
    Le 05/07/2014 à 16:48″

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services