Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Daniel Cohn-Bendit : l’amour libre concerne aussi les enfants

Jacques Bompard est interrogé dans Minute. Extrait :

M"A partir du moment où l’on dit que
le mariage se justifie par ce mot vague,
« amour », qui peut recouvrir tant de
réalités, tant de beauté, mais aussi tant
d’illusions, tant de perversités, alors il
n’y a plus de barrière
. Alors, comme
Léon Blum
, on peut ne pas « discerner
ce que l’inceste a de proprement repoussant

» (Du mariage 1937, page 82).
Alors, comme Daniel Cohn-Bendit
en 1975, on peut considérer que l’amour libre concerne aussi les enfants,
quitte, plus tard, à avoir des remords
d’avoir écrit cela. On peut aussi, comme au Brésil, marier trois personnes à
la fois et, comme en Arabie saoudite,
unir des enfants à des vieillards. On peut
tout, puisque plus rien n’a de sens,
puisque la société est privée de ses
droits et la nature bafouée dans son
équilibre."

Partager cet article

9 commentaires

  1. Dans le cadre de la démolition de la famille:
    nous avons eu:
    -le divorce par les révolutionnaires puis sous la IIIème république dans les années 1880,
    – par la déchristianisation, la mort souhaitée de Dieu le Père, le 4ème commandement progressivement effacé,
    – par le féminisme, la disparition souhaitée du père de famille (les SDF sont souvent des chômeurs divorcés ou répudiés),
    – la pilule,
    – la fin du chef de famille (remplacé par l’autorité dite parentale),
    -l’avortement dépénalisé puis remboursé,
    – le divorce par consentement mutuel (facilite l’acte I du divorce sans régler les problèmes de pensions et de garde des enfants restant conflictuels)
    – la majorité à 18 ans (quid de l’autorité des parents face au jeune majeur?)
    – la pilule à 13 ans sans accord parental,
    – la multiplication des familles dites monoparentales,
    -la valse des patronymes au mariage et pour les enfants (celui du père, celui de la mère, un mélange des deux).Merci Chirac/Jospin. Je plains les généalogistes bientôt!
    – les prénoms n’importe comment donnés à la naissance, plus de verrou du bureau d’état-civil
    -le PACS qui institutionnalise la répudiation et a ravagé les statistiques du mariage civil (quant au mariage religieux….),
    mijotent actuellement, bientôt servis à table:
    -le mariage des homos, la PMA et la GPA.
    -l’euthanasie
    on appréhende:
    – la majorité sexuelle à 13 ans (résoudra la curieuse sacralisation de la lutte contre la pédophilie menée encore par les destructeurs de la société),
    -la polygamie rendue normale par l’africanisation du pays,
    on peut craindre une modification des règles de succession: pourquoi faire hériter des enfants qui ne viennent même plus vous voir? pourquoi ne pas léguer à l’aide-soignante de la maison de retraite si gentille? Terrible épreuve de vérité qui amènera beaucoup qui ne veillaient sur leurs parents que par intérêt financier à ne plus les visiter, sachant qu’ils ont dû tester ailleurs.
    De cette triste énumération, il résulte – me semble-t’ il – que le lobby homosexuel est le “jouet” du moment des destructeurs (PACS puis gender, puis mariage), il est manipulé car il aide à faire tomber un nouveau pan du mur familial bien lézardé déjà. Ne lui accordons pas plus d’importance” qu’il n’en a, d’autant plus que beaucoup d’homos ne demandent pas le mariage.

  2. tout à fait vrai cette analyse. C’est ce qui transparait en filigrane dans des rapports montrant l’homosoxualité sous son vrai jour :
    http://leblogdejeannesmits.blogspot.fr/search?q=homosexualit%C3%A9+et+p%C3%A9dophilie

  3. Bon…
    Je crois aussi qu’il faut savoir balayer devant sa porte et arrêter de stigmatiser des pratiques aujourd’hui qualifiées d’exotiques qui furent aussi “chrétiennement” les nôtres…
    Il me semble qu’on oublie un peu vite les conditions du maraige en France où légalement à 15 ans les gamines devenaient “majeures par mariage” et où on mariait allègrement des donzelles avec des Barbon…C’est tout le fondement de 80% des comédies de Molière par exemple!
    Qu’elle est la limite de la pédophilie?
    12 ans, 13 ans, 14 ans, 15ans, 16 ans???
    Il me semble qu’on occulte à dessein que le mari récupérait la dot en pleine propriété et en usait à son usage exclusif comme bon lui semblait…
    D’où l’expression popularisée de “coureur de dot”…
    Cela n’a évidemment rien à voir avec le mariage gay, mais a un certain écho quand on stigmatise – encore et toujours – l’islam…
    Ajoutons à cet égard, ce qui en étonnera plus d’un ici, que contrairement aux dispositions du mariage chrétien, cherz les musulmans, la femme conserve la jouissance en propre et l’entière propriété de ses biens! Etonnant n’est ce pas?
    Cela semble peu compatible avec le niqab, mais pourtant c’est la réalité!

  4. On le sait et ils le savent … cette loi en cache de bien pires à venir
    (si par malheur elle passe)

  5. On peut tout puisque plus rien n’a de sens…
    ET le divorce de la France avec Hollande et la secte qui le dirige comme elle veut, est-ce qu’on peut ?

  6. Les prétendus “remords” du pédophile Cohn Bandit ne sont qu’un calcul politique. Les esprits ne sont pas encore prêts à accepter la “normalisation” des rapports sexuels entre des enfants (prétendument consentants) et des adultes pervers.
    Il a donc estimé plus prudent de reculer sur cette position trop risquée.
    Mais ce n’est que partie remise… Une fois le cliquet anti-retour du rouleau compresseur de la décadence retombé après la loi du mariage pour tous, la manipulation des esprits par le complexe politico-médiatique se relancera dans cette direction jusqu’au moment où l’opinion sera jugée suffisamment bien préparée..

  7. @ saint-plaix
    Pourquoi chercher à culpabiliser la chrétienté en évoquant des mœurs complètement révolues d’une époque encore très “rustique” où – à Versailles même – l’on trouvait normal de se soulager dans un coin d’antichambre ! etc., etc. Comparons ce qui est comparable en respectant l’évolution historique (qui est exponentielle, voire hyperbolique). Le passé archaïque des uns ne saurait dédouaner les prétentions législatives des autres, lesquelles se prétendent “de progrès”.
    Quant à l’islam (“encore et toujours stigmatisé” dites vous) la femme a effectivement un droit de propriété (entre autre sur ce dont elle a hérité – à mesure d’une demi-part par rapport à ses frères). Ceci, c’est la lettre, mais, en pratique vous trouver sur des sites musulmans certaines expressions telles que : “Les femmes musulmanes bénéficient de droits à elle octroyés par l’Islam. Ces droits sont souvent inhibés par les réalités culturelles et sociales des sociétés [musulmanes] dans lesquelles elles vivent.” ou encore : “La femme musulmane a droit à la propriété et en dispose comme bon lui semble, dans la limite des prescriptions de l’Islam.” S’il y a contestation avec le mari devant un tribunal, tout le monde sait que son poids en “justice” ne vaut pas celui d’un homme…
    De même, l’islam garantit à la femme le droit de “choisir son époux”, mais en pratique pourquoi de jeunes musulmanes occidentalisées tremblent-elles à l’idée d’être mariées, d’office “au bled”?
    Enfin, pour ce qui est de la pédophilie, je note juste que la consommation du mariage à 9 ans, en ce qui concerne Aïcha, ne rentre pas dans votre fourchette de 12-16 ans.

  8. Malheur à celui qui scandalisera l’un de ces petits . Il vaudrait mieux pour lui qu’on lui attacha une meule autour du cou et qu’on le précipita dans la mer ….

  9. Et j’ajoute que le scandale des prêtres pédophiles avait été gradé sous le coude à dessein de le ressortir juste avant ce projet de loi infâme .
    L’Eglise avait fait son travail et de toutes façons si elle ne l’ eût fait , les victimes , elles l’avaient sûrement dénoncé . Mais le serpent avait caché le secret pour le ressortir au jour voulu .

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]