Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / France : Politique en France / Homosexualité : revendication du lobby gay

Damien Abad et la PMA : pensée confuse et fausse

Damien Abad et la PMA : pensée confuse et fausse

D’un lecteur :

A la lecture de l’entretien donné par Damien Abad, député LR, au JDD le 6/10/2018 et déjà rapporté dans le Salon Beige, il apparaît que ce député a une pensée confuse. Il est capable de déclarer tout à la fois « J’ai des interrogations, notamment sur la question épineuse d’une PMA sans père »  et « La PMA sans père pose des difficultés sur le plan éthique, c’est pourquoi elle doit être encadrée de la façon la plus stricte » (JDD, 6/10) ce qui revient à dire qu’en réalité, il en a déjà accepté le principe.

Damien Abad énonce aussi des contre-vérités. Dans le même entretien, il affirme en effet :

«Mais il y a aussi un principe de réalité : nous vivions dans une économie ouverte où les femmes vont aujourd’hui en Belgique ou en Espagne pour recourir à la PMA dans des conditions qui ne sont pas satisfaisantes en termes de suivi médical… Préfère-t-on une PMA sécurisée et encadrée, avec des garde-fous forts ou une PMA réalisée à l’étranger sans sécurité sanitaire ? »

Or, au-delà du fait qu’on sait que de nombreux étudiants français voulant faire médecine vont en Belgique pour faire leurs études, la consultation de nombreux sites et/ou articles favorables à la PMA pour les femmes seules ou vivant avec une autre femme montre que les risques sanitaires ne sont jamais mentionnés pour la Belgique ou l’Espagne, comme d’ailleurs pour les autres pays européens. Et si jamais vous avez un doute, «vous pouvez aussi vous renseigner auprès d’Associations, comme MAIA, qui pourra vous recommander une clinique suivant vos besoins et votre dossier médical. »

Même le site sos-homophobie.org, dans ses « 3 arguments pour dire OUI à la PMA pour toutes ! », s’il rapporte des « risques sanitaires pour celles ayant recours à des inséminations artificielles artisanales », ne dit rien pour ce qui concerne le choix d’une PMA à l’étranger.

Rien non plus enfin dans l’avis du CCNE du 18 septembre 2018 sur des risques sanitaires qui auraient pu contribuer à justifier son accord pour étendre la PMA à des couples de femmes.

Alors, quelle est la reddition que prépare déjà M.Abad ?

Partager cet article

1 commentaire

  1. “Préfère-t-on une PMA sécurisée et encadrée, avec des garde-fous forts ou une PMA réalisée à l’étranger sans sécurité sanitaire ”

    mais RIEN , c’est pas compliqué à comprendre !!! Cet abruti nous laisse le choix entre la PMA en France et la PMA à l’étranger….! On n’en veut NULLE PART

    de plus ce ne sont pas “les femmes” mais CERTAINES femmes, en réalité une poignée……

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique