Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

Culture de vie : l’urgence de l’éducation

C'est le titre d'un article de Pierre-Olivier Arduin publié sur Liberté Politique. Extraits :

Arduin2 (…) la perte de repères moraux chez les jeunes est effrayante. Frappés de plein de fouet par un relativisme agressif constamment distillé dans les médias dont ils ne sont que trop abreuvés, ils sont aujourd’hui profondément désemparés sur les questions concernant la famille ou le respect de la vie (…) Quand les grands enjeux, et le sens même du respect de la vie de l’être humain, sont placés, même à l’école, sous contrôle des lobbies et des idéologies, c’est la conscience elle-même qui est menacée irrémédiablement (…)

Peu savent que le Saint-Père a fait de ce thème une pièce maîtresse de la mission de l’Église en ce début de troisième millénaire. L’éducation est de fait un des axes décisifs de son pontificat tant les discours sur le sujet sont abondants et mériteraient d’êtres étudiés attentivement. Or, au sein de cette problématique, Benoît XVI accorde une place privilégiée à l’enseignement d’une culture de vie authentique en direction de la jeunesse (…)

Premier point, une catéchèse morale de grande envergure doit être pensée, élaborée et enseignée résolument. D’abord en suscitant chez les jeunes un désir, une attitude de recherche de la vérité elle-même

Second élément : pour honorer la conscience humaine, Benoît XVI requiert l’engagement de laïcs compétents. Il appelle de ses vœux la levée de laïcs « experts qui se consacrent à guider les réalités ecclésiales par leur science éclairée par la foi ». C’est pourquoi il demande que « parmi ceux qui se consacrent à la science, à la médecine, au droit, à la politique, des témoins possédant une conscience vraie et droite, défendent et promeuvent la splendeur de la vérité en vue de soutenir le don et le mystère de la vie (…) Planning familial, associations homosexuelles et consorts, autant de structures idéologiques qui n’ont strictement aucun droit à exercer une emprise sur les intelligences de nos jeunes. Et surtout pas dans des lycées catholiques qu’ils soient ou non sous contrat avec l’État. De même que le refus d’agrément par des établissements catholiques en faveur d’associations bien connues comme la Fondation Jérôme-Lejeune ou l’Alliance pour les droits de la vie apparaît de plus en plus comme ce que cela a toujours été : un scandale.

Troisième point qui est le soubassement des deux premiers : une fidélité sans faille au magistère. « Lorsque la valeur de la vie humaine est en jeu, l’harmonie entre fonction magistérielle et engagement des laïcs devient extrêmement importante (…)"

Philippe Carhon

Partager cet article

5 commentaires

  1. “Ils sont aujourd’hui profondément désemparés sur les questions concernant la famille”…malheureusement, eux ne se sentent pas désemparés : ils sont “droits dans leurs bottes quand ils vous assènent les “vérités” de la pensée dominante. Ils vous disent même qu’il n’y a pas qu’une vérité, qu’une morale. Comment convaincre quand le raisonnement est verrouillé à la base et qu’il n’y a pas le moindre petit argument sur lequel on peut tomber d’accord pour approfondir le débat ? Quand même les évidences sont à démontrer ? Quand c’est vous (qui énoncez l’enseignement de l’Eglise) qui êtes considéré comme le lobby dangereux ?

  2. @ AMarie
    C’est bien vrai, et c’est pour cela que le catéchisme des enfants devrait fait avec le plus grand soin, ce qui est loin d’être le cas partout dans l’Eglise et dans les écoles catholiques sous contrat. C’est vrai qu’on sent un frémissement en faveur d’un catéchisme rigoureux d’où aucun dogme ne serait exclu, maisbeaucoup de catéchistes n’ont pas encore conscience de cette nécessité de formation des jeunes, même très jeunes

  3. Ce que ne peut ou veut dire M. ARDUIN, c’est que les directions diocésaines de l’enseignement catholique dépendent des évêques et sa Direction Nationale est sous l’autorité de la Commission épiscopale : aussi établir un constat exact et déplorer ses conséquences, sans aller jusqu’au bout des causes fait que son raisonnement s’arrête en chemin.
    La cause principale est que le catéchisme catholique n’est plus enseigné dans l’Eglise de France ni dans l’enseignement catholique parce que la plupart des évêques s’en accommodent fort bien.
    Dans le diocèse d’ANGERS, il est proposé depuis qq années dans le primaire catholique un parcours d’éveil aux religions, approuvé par Mgr BRUGUES en son temps, dans lequel le christianisme est placé sur le même plan que les autres grandes croyances. On pourra donc déplorer indéfiniment la perte de la transmission de la Foi catholique. Si le berger abandonne son troupeau…..

  4. On peut également déplorer dans certaines paroisses les choix des personnes qui font le catéchisme.Il y a de quoi frémir!!!

  5. Rentrée 2006 dans un collège-lycée Catholique de 2000 élèves environ.Grande réunion des parents dans la grande salle : le directeur sous signale l’ouverture du ramadan(sic) !!??
    Le professeur de Philo (il parait que ça existe toujours !) est chargée de faire le cours sur la citoyenneté (trois séances prévues dans l’année, nouveau machin de la Rééducation N.).
    Sujets choisis :
    – le mariage homosexuel avec à titre d’exemple celui des deux escrocs (officiellement condamnés) de Bègles mariés par le clown élu maire mamèrenoel.
    – le droit à l’Euthanasie pour chacun.
    – la sexualité avec tous les incontournables ( pilule, protection, ivg..)
    VOUS AVEZ DIT CATHO !!
    Mon fils terminale()s’est fait remettre à sa place au prétexte que son argumentation orale (contraire à la bonne pensée) manquait de concision et de maturité. Chaque cours se terminant par un questionnaire écrit à cocher (dans les bonnes cases pour éviter les mauvaises appréciations dans le dossier scolaire)sorte de référendum populaire avant l’heure.
    Et cette dame prétend enseigner la philo ! Il est vrai qu’un pays qui a BHL, Bourdieux, Ferry…et consorts…..
    Quant aux cours de catéchisme mon fils était le seul à y aller en ce qui concerne le lycée !
    Seuls les francs-maçons et les laïcistes croient encore que l’on enseigne avec l’esprit chrétien dans ces écoles là !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services