Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

Cultura s’explique sur l’écriture inclusive

Cultura s’explique sur l’écriture inclusive

Un lecteur qui avait protesté auprès de Cultura (voir ici) nous fait suivre la réponse qu’il a reçue:

Nous faisons suite à votre courriel qui a retenu toute notre attention.

Cultura regrette les propos tenus par un de ses collaborateurs qui ne reflètent en rien la position de l’enseigne, ni sur le fond du sujet de l’écriture inclusive, ni sur la forme utilisée avec un client, très loin des principes de notre enseigne. Certains collaborateurs de Cultura ont pu utiliser dans certains cas l’écriture inclusive sur la base d’initiatives individuelles. Cela n’est aucunement une position officielle de l’enseigne, qui tient à rester en dehors de ce débat autour de l’écriture inclusive.
Nous espérons pouvoir vous compter à nouveau parmi nos clients.

Nous restons à votre disposition pour toute demande d’information complémentaire.
Sincères salutations,

Le Service Relation Clients Cultura

Dont acte.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Je confirme ! J’avais moi-aussi envoyé immédiatement à l’enseigne Cultura un mail de protestation à ce sujet, et j’ai reçu ce matin une réponse identique. Comme je suppose que nous avons été plusieurs à nous manifester, cela signifie que le déplorable petit gauchiste qui avait cru qu’on pouvait désormais librement massacrer notre langue en croyant sauver le monde a du se faire sonner les cloches en interne, ce qui est bien réjouissant ! Continuons à être vigilants, et ne laissons à ces extrémistes gonflés de suffisance aucune occasion de faire avancer leurs âneries.

  2. En fait, Cultura pourrait donner des leçons à Ponce Pilate : des collaborateurs écrivent des co****ies sous notre nom, mais nous nous en lavons les mains et nous ne sommes pas responsables.
    Un peu comme dans Trilogie Marseillaise, avec le jeu du “casse-guibole : on ne fait rien mais on désapprouve moralement.
    Ben voyons !…

  3. Comme toujours : 2 pas en avant, 1 pas en arrière…
    Comme toujours : une minorité agissante, souvent “bêbête” (voir la réponse initiale au tweet de base traitant du féminisme de la manière la plus stupide (mais qui marche !), avec une faute d’orthographe en plus !), convaincue ou non, mais qui suit le mouvement en ce croyant “dans le coup”. Des agents “bêlants” du système qui se sert de pareils “idiots utiles” pour détruire, dans le cas présent, un titre tel que CULTURA.
    On a exactement le même procédé en matière religieuse (chrétienne, j’entends) et en politique de “soi-disant” DROITE, couchée devant les modes “soi-disant” progressistes du moment…

  4. L’enseigne Cultura “tient à rester en dehors de ce débat autour de l’écriture inclusive.”
    Déjà, pour moi, c’est suffisant pour ne plus mettre les pieds chez eux.
    J’irai m’approvisionner chez un libraire qui se bât CONTRE l’écriture inclusive.

    Dans le combat eschatologique auquel nous assistons, et dont l’écriture est une des batailles, qui n’est pas clairement avec nous est contre nous.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services