Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Critiquer les manoeuvres israéliennes, ce n’est pas soutenir le Hamas

La précédente analyse d'Hugues Kéraly a valu quelques critiques, parfois plus passionnelles que rationnelles (notamment ici), auxquelles l'intéressé répond :

G "Le fait de s’insurger contre la destruction des infrastructures et le massacre des populations civiles à Gaza ne fait pas de nous des “militants du Hamas” et moins encore des sympathisants de “l’islamisme”, dont Sedcontra.fr dissèque et dénonce la perversité intrinsèque depuis son premier numéro. On peut respecter et même admirer la vitalité et la vaillance du peuple israélien sans reconnaître le droit à son gouvernement de refuser depuis 1967 toute perspective d’accès aux ressources naturelles, de désenclavement et de reconstruction nationale aux Palestiniens. Et il n’y a pas la moindre trace “d’antisémitisme”, bien au contraire, à prédire que l’Etat d’Israël lui-même – sauf à liquider d’un coup dix millions d’êtres humains – ne survivra pas une génération de plus à cette position. Le Hamas sort aujourd’hui paradoxalement renforcé de l’offensive contre Gaza, et c’est bien regrettable, parce que le monde entier compte les morts et commence à douter qu’un rapport de cent pour un, en nombre de victimes civiles, puisse encore relever de la loi du Talion : “œil pour œil, dent pour dent”. Il commence à douter qu’on puisse indéfiniment priver de tout droit, en la qualifiant tout entière de “terroriste”, une nation qui se considèrera toujours à juste titre comme opprimée et occupée tant qu’on ne lui reconnaîtra pas un Etat. “Antisémite”, “islamophobe”, les mots qui tuent sont lâchés… Ils paralysent le sens critique et débilitent toute possibilité de jugement moral sur ce qui s’est passé à Gaza. C’est pourtant là une œuvre de simple justice vis-à-vis du drame apocalyptique subi par les populations chrétiennes et musulmanes de Gaza."

MJ

Partager cet article

20 commentaires

  1. Qui est le maître ?
    Si vous voulez savoir quels sont les vrais maîtres des sociétés démocratiques, posez-vous simplement cette question : Quels sont ceux que nous n’avons pas le droit de critiquer ?
    (Hervé Ryssen)

  2. C’est parfaitement ridicule de parler de “massacre des populations civiles”. Israel a pris soin d’épargner le maximum de vies civiles, vies que le Hamas n’hésite pas à exposer aux dangers du feu ennemi. Les principaux responsables des dits massacres sont à chercher dans les rangs du Hamas. Vous pensez bien que si cela avait été la la volonté d’Israel d’éliminer des civils, les statistiques auraient eu une toute autre allure. De là, comment prendre les justifications de l’intéressé au sérieux? Je me le demande…

  3. Je pense que le nombre des victimes va s’avérer bien plus élevé lorsque toutes les décombres auront été fouillées.
    Les arabes font aussi partie des peuples sémites.
    Le terme d’anti-sémite leur est donc difficilement applicable, sinon à l’appliquer également aux israéliens ces temps ci.

  4. Israël n’est certes pas opposé à la création d’un Etat Palestinien en Cisjordanie et à Gaza.
    Mais il tient, à mon sens à juste titre, à ce que Jérusalem reste la capitale de l’Etat Juif. On peut et on doit comprendre que Jérusalem est un lieu sacré pour les Juifs du monde entier, le lieu central de leur histoire, celui des deux Temples successifs, bref leur “capitale”, qu’ils habitaient bien avant les Arabes (près de 2000 ans avant).
    En outre, une sorte de sixième sens a appris aux Israéliens que la volonté réelle de paix n’existe guère chez leurs voisins arabes, même lorsque ces derniers l’affirment (c’est plutôt rare, les leaders arabes et iraniens parlent davantage de destruction de l’Etat Juif). Ils sont donc à juste titre méfiants,restent sur leurs gardes et frappent quand ils sont attaqués. Voilà 3 ans et demi que des roquettes tombent sur le sud d’Israël, n’importe quel pays réagirait comme ils l’ont fait.
    Je trouve le “parti-pris” pro-palestinien de beaucoup de commentateurs de ce pays injuste et mal venu. Heureusement, les Israéliens n’y attachent peut-être pas beaucoup d’importance…

  5. Incroyable!
    Faut-il donc dans ce pays être systématiquement pour ou contre?
    Dans le contexte présent, si je parle de ma pitié pour le peuple palestinien, je suis traité d’antisémite. A la bêtise, s’ajoute l’ignorance!
    Je suis catholique, donc personne ne peut , n’a le droit de ma traiter d’antisémite.
    C’est une insulte doublée d’une contre vérité!
    Jan, à combien de morts civils commence le massacre? Et si Israël a pris soin d’épargner les civils, quelle incompétence de Tsahal!
    Mais je suis d’accord avec vous sur les massacres perpétués par le Hamas.
    Ceci dit, si les Israéliens voulaient vraiment tuer les responsables du Hamas, il leur serait plus facile de le faire faire par le Mossad, que par une action militaire.
    On peut donc s’interroger sur leur motivation!
    Bien, de fait nous sommes plus que menacé par les islamistes en Europe.
    Mais la guerre Juifs-Palestiniens, ne nous regarde en rien !
    Les ennemis de nos ennemis ne sont pas pour autant nos amis !
    Il faut savoir raison garder, et ne pas confondre le Peuple juif avec les sionistes qui les gouvernent
    Descendant des Zélotes, ce sont des dangereux fanatiques ressemblant à leurs cousins arabes.
    Souvenez-vous de mitzada( Massada)
    Cette affaire de famille n’est pas la notre !
    Je ne suis ni pour les arabes, ni contre,
    Je ne suis ni pour les juifs, ni contre !
    Je suis Français, et pense que nous avons assez de problèmes à résoudre sans m’occuper de ceux des autres !

  6. Je ne suis pas pro-israëlien, ni pro-palestinien mais cela ne m’empêche pas de considérer comme très mal venue, voire malhonnête que toute critique des méthodes israëliennes soient jugées comme un parti-pris pro-palestien.

  7. Pour info :
    Le temre de sémite vient d’un des 3 fils de Noé : SEM.
    Les 2 autres étant CHAM et JAPHET.
    Cham étant celui qui a été répudié.
    Abraham est un descendant de Sem.

  8. J’oubliais les références, c’est dans la Bible mais j’ai pas les versets sous la main…

  9. Il est certain que les pratiquants de la foi juive sont beaucoup plus actifs que les tenants de la foi chretienne.
    Quelle ironie quand on sait que l’une des raisons qui ont poussé Constantin à imposer le Christianisme comme religion d’Etat tient au fait qu’il appreciait l’esprit de solidarité et d’organisation de cette nouvelle “secte” à une epoque où l’empire se delitait.

  10. La terre sainte est un royaume chrétien déserté par les juifs “perfides” (qui ont perdu la foi), conquis par les arabo-musulmans puis colonisé par les juifs qui ne reconnaissent pas le Christ comme le Sauveur.
    Pourquoi faudrait-il soutenir les islamistes qui ont détruit le coeur de la chrétienté ?
    Pourquoi faudrait-il soutenir les juifs qui refusent Jésus ?
    Ce problème ne nous intéresse pas, à moins de proposer de rendre ce territoire historique aux chrétiens.

  11. HB, attention à vos propos… Hervé Ryssen est rongé par l’antisémitisme viscéral et le négationnisme obsessionnel à un point tel que cela en devient une véritable pathologie. (D’ailleurs, je m’étonne qu’il n’ait pour l’heure pas encore été poursuivi par la justice, car Faurisson à côté, c’est de la gniogniotte). Prenez garde donc à vos références, car elles pourraient vous porter préjudice, ainsi que porter atteinte également à l’image du Salon Beige.

  12. @HB
    Ce n’était pas vraiment l’aspect comptable que je voulais souligner, même s’il est vrai que la rédaction malheureuse de mon précédent post pourrait faire croire le contraire. C’est davantage la distribution des rôles et des responsabilités que je trouvais discutable.
    Je trouve tout à fait légitime et raisonnable votre souhait de vouloir rester en dehors de ces histoires. Penser en revanche que la France n’est en rien concernée, c’est un peu oublier le poids représenté par la population arabe en France, les manifestations – le plus souvent pro-palestiniennes – et leurs dégâts collatéraux associés ou encore la récupération politique qu’opère l’extrême gauche. Non vraiment,

  13. Einksteuf,
    Je ne connais pas Ryssen, je suis tombé sur une de ces citations par hasard!
    Merci donc de votre remarque tout à fait justifiée.
    J’ai donc fouillé un peu et il a un site assez hard effectivement!
    Mais je vois qu’il a écrit plusieurs livres qui sont tous en vente libre, et son site est ouvert, à une époque ou la moindre parole maladroite vous emmène au tribunal.
    Pas très sympathique le bonhomme !
    Ce qui est surprenant, c’est ce manque de procès à son encontre. Curieux non ?
    Jan,
    Je suis bien conscient du danger représenté par les ennemis d’Israël, c’est autrement plus important que la crise économique, c’est même vital au sens propre !
    Ceci dit c’et un problème que nous avons à régler par nous-même.
    Je ne pense pas que nos « amis juifs » se soucient de nos problèmes.
    De plus, ils ont une manière d’appliquer la loi du talion assez moderne !
    Ils ont transformé « Oeil pour oeil, dent pour dent » en « pour un œil les deux yeux et pour une dent toute la gueule ! »
    Un vrai pouvoir Français à la tête du pays, ne devrait tolérer ni de manifestation pro-Israël, ni de manifestations pro-arabe.
    Mais en Sarkoland, bientôt en Frankistan, on est mal parti.
    Une question sérieuse me vient à l’esprit : Qui pourrait m’expliquer comment Sarkozy, pro-Israélien peut-il favoriser les musulmans de cette manière !

  14. Cette critique d’hugues KERALY et du SB sur le site référencé est extrêmement excessive, et anticatholique, sous des apparences faussement ”humoristiques”. Mais, même en se plaçant hors polémiques et pensées non exprimées, il me semble qu’Hugues KERALY établit une fausse symétrie entre l’Etat d’Israêl et le Hamas, faisant comme si celui-ci était l’unique représentant du peuple palestinien. Le Hamas demeure tout de même le mouvement Islamiste par excellence, et il est issu de la Confrérie des Frères Musulmans, à l’origine des quels on trouve tous les mouvements islamistes. Le Hamas est le parti totalitaire islamiste qui a persécuté les qq milliers de chrétiens palestiniens, protestants ou catholiques ou membres d’églises orientales encore présents dans la bande de GAZA, leur imposant agressions physiques, particulièrement à l’encontre des femmes chrétiennes non voilées, détruisant des écoles et dispensaires chrétiens, et commettant même des meurtres d’ordre religieux. C’est un parti qui a emprisonné tous les cadres palestiniens du FATAH de GAZA, sous le prétexte qu’ils avaient perdu les élections à GAZA.
    Les morts de civils proviennent essentiellement du fait que le HAMAS a installé la plupart de ses centres militaires et caché ses responsables dans des immeubles civils privés, voire même à proximité volontaire de lieux comme écoles ou annexes d’hôpitaux, exposant volontairement les civils à la guerre, civils utilisés comme boucliers humains.
    Dire que GAZA n’a pas accès à la mer n’est exact, c’est une bande côtière, et le jour où le HAMAS cessera de faire la guerre à Israêl, les choses changeront : ne pas oublier que 10% des soldats de TSAHAL sont des arabes israëliens, et qu’eux savent très bien où est la paix civile, les libertés élémentaires et la prospérité : aucun n’a déserté pour rejoindre le HAMAS.
    Quand le HAMAS renoncera au terrorisme utilisé en premier contre les Palestiniens, alors la paix sera peut-être possible, et ceci sans faire du peuple Juif d’Israël un peuple nécessairement meilleur que les autres, et ni moins cynique que la plupart des pays arabes de la région. Les JUIFS d’Israël font la guerre cruellement, mais ils sont moins cruels que les Islamistes quand ils sont les plus dominants : depuis 30 ans les chrétiens, les Druzes et les musulmans modérés du Liban en savent qq chose.
    Il y a une réalité incontournable : l’Islam est ennemi du monde chrétien, et cela dure depuis le VIIIème siècle. Et c’est une religion qui opprime les peuples musulmans eux-mêmes, en bloquant toute possibilité de sortir du fixisme mahométan. L’histoire démontre que seule la force a permis si ce n’est de vaincre, tout au moins de contenir cette religion de conquête et d’absence totale de respect de la personne humaine, surtout dans ses versions extrêmes, comme celle de l’Islamisme contemporain.
    Cela ne résout pas la question de l’islam européen, mais contribue nettement à faire comprendre aux musulmans où se situe la force, seule indication durablement inscrite dans l’histoire et la mémoire collective de ce fléau qui tue des chrétiens depuis 14 siècles.

  15. “Qui pourrait m’expliquer comment Sarkozy, pro-Israélien peut-il favoriser les musulmans de cette manière !”
    Très bonne question HB. Bush a fait de même toute sa vie en soutenant les pays musulmans contre les chrétiens : Turquie, Kosovo, Tchéchénie tout en ratonnant les arabes laïques (Irak).
    Seule explication à mes yeux : accélérer le choc des civilisations, Ordo ab chao, pour justifier la venue d’un messie new-age après l’échec des religions monothéistes à préserver la paix.

  16. @ Pascal G.
    D’où la question qui surgit de votre argumentation :
    Mais qui donc a inventé l’Islam ?

  17. @ Charles BORIES
    Selon certains historiens, Mahomet ”inventa” l’islam à partir de la fréquentation de milieux juifs ou de sectes juives : l’Islam serait ainsi en qq sorte une hérésie juive qui aurait réussi, parce qu’elle ne réserve pas le salut aux seuls juifs mais se veut universelle, ce qu’elle est passe de devenir.

  18. @ Pascal G.
    Et selon ces mêmes historiens cette “religion inventée” aurait-elle eu pour objectif, voire peut-être même pour raison d’être, de lutter contre une autre “secte juive qui aurait réussi ” et qui prétend être une “religion révélée” ?
    Ou en d’autres termes quel est l’état de la question ?

  19. @ Charles BORIES
    Je ne sais ce que vous appelez ”prétendre être révélé”, sauf si vous partagez cette conception maçonnique selon laquelle toutes les religions se valent, étant humaines et issues d’une tradition naturelle. Pour un chrétien le Christ (mort sur la Croix) était le fils de Dieu.
    Niant la divinité du CHRIST, Mahomet a de plus justifié la guerre sainte contre le christianisme, considéré comme une idolâtrie, ce qui a conduit très vite à la conquête des royaumes chrétiens du Moyen Orient, puis à l’absorption progressive de l’Empire byzantin. Nous en voyons la suite dans nos banlieues.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services