Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Critères à suivre avant de voter

Le site mexicain www.votocatolico.com, créé par quelques chrétiens donne quelques conseils avant d'aller voter :

Sur une page intitulée "Comment voter", le site expose les aspects "non négociables" de la Doctrine sociale de l'Eglise, comme

  • la défense de la vie («non» à l'avortement et à l'euthanasie),
  • le soutien à la famille («oui» au mariage comme une union exclusivement entre un homme et une femme)
  • le respect de la dignité humaine («non» à l'ingénierie génétique qui implique le sacrifice de l'embryon humain et «non» au clonage humain).

De même, sur une page intitulée "Comment ne pas voter", la page recommande de ne pas se décider conformément à "l'appartenance à un parti politique, les habitudes électorales ou la tradition électorale de la famille". "Il faut analyser candidat par candidat, individuellement". En second lieu, il est recommandé : "Ne décidez pas de votre vote en vous basant sur l'apparence, la personnalité ou la force médiatique du candidat" :

  • "Ne votez pas pour un candidat simplement parce qu'il professe la foi catholique". "Malheureusement, de nombreux candidats qui se disent catholiques rejettent de fait les enseignements catholiques moraux les plus fondamentaux. Ils sont «catholiques» lorsqu'ils cherchent à obtenir les voix d'autres catholiques".
  • "Ne récompensez pas avec votre vote des candidats qui soutiennent une position juste pour ce qui n'est pas très important, mais qui ont tort moralement sur les questions fondamentales".

Des critères qui ne s'appliquent pas seulement au Mexique.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. Mexique qui d’ailleurs va en 1/8 à la place d’une équipe qui ne le méritait pas. Je sais ca n’a rien à voir 🙂

  2. Bravo.Des initiatives de ce genre sont à encourager. C’est en effet notre devoir de catholique.

  3. J’applique ces critères de choix, je ne vote plus…

  4. Dans les critères non négociables, il manque juste la liberté d’instruction.

  5. Jarek,
    Vous confondez devoir et droit de vote!
    Qui êtes-vous pour imaginer un seul instant que vous avez les aptitudes nécessaires pour choisir les personnes compétentes pour gérer un pays?
    Êtes-vous salarié, fonctionnaire, chef d’entreprise, homme politique ?
    Avez-vous la moindre capacité, connaissance, expérience dans le management, dans la gestion ? Quels sont vos points forts qui vous permettent de penser que vous êtes un professionnel, un spécialise utile dans ce choix particulièrement cornélien du choix de nos édiles ?
    Souffrez-vous de confusion mentale pour penser que votre vote est vitale pour l’avenir de la France?
    N’est-ce pas le comble de l’orgueil ou de la prétention que de penser un instant que votre voix sera utile au pays et sera prise en compte?
    Dites-moi, depuis combien de temps votez-vous ?
    Et concrètement pour quel résultat ?
    Et ne me dites pas que c’est un devoir de catholique de voter parce que les évêques, voire le Pape, nous y invitent ! Je vous ferais grâce de ne pas lister ce à quoi ils nous invitent depuis des décennies pour le plus grand mal de l’Eglise !
    Ce n’est pas de leur domaine de compétence et vu ou ils ont mené l’Eglise depuis plus de cinquante ans, j’attends des conseils pour le civil de personne ayant fait leur preuves dans ce domaine !
    Vous voulez vraiment vous exprimer de manière à être entendu : inscrivez-vous sur les listes électorales et abstenez-vous !
    Les politiciens se moquent de savoir pour qui vous votez de l’extrême droite à l’extrême gauche, la seule chose qui leur fasse peur c’est l’abstention !
    Voir le piège du suffrage universel :
    http://www.viveleroy.fr/Principe-du-moteur-de-la,71
    Pardonnez-moi la vivacité de mes propos qui ne se veulent pas être une attaque personnelle, mais la démocratie béate me rend fou de rage : plus de deux cent ans de complicité des catholiques avec leur tortionnaires : Personne ne prie donc plus le Saint Esprit !
    Tiens, et si c’était ça le péché contre l’Esprit : la démocratie ! Ce qui ressemble fort à la démoncratie !
    La démocratie comme solution aux problèmes effrayants de notre époque !
    Mais qui peut sérieusement y croire ?
    Attention le temps nous est compté pour réagir en catholique.
    Il sera bientôt trop tard pour dire : ha, je ne savais pas !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services