Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International / Pays : Russie

Crise ukrainienne : Le petit-fils du général De Gaulle dénonce la responsabilité des Etats-Unis et le rôle funeste de l’OTAN

Crise ukrainienne : Le petit-fils du général De Gaulle dénonce la responsabilité des Etats-Unis et le rôle funeste de l’OTAN

Cette vidéo où s’exprime le petit-fils du général De Gaulle devrait être un véritable coup de tonnerre diplomatique si la stupide censure d’Etat imposée aux Français ne les empêchaient pas d’y avoir un accès libre :

A l’ambassade de Russie en France, le petit-fils du général de Gaulle s’est exprimé sur le conflit ukrainien. Il s’est livré à une vive critique des politiques occidentales sur le dossier, imputant notamment à Paris une «soumission à l’OTAN».

Le 14 juin, l’ambassade de Russie en France a organisé une réception officielle à l’occasion de la Journée de la Russie. L’événement a réuni de nombreux invités parmi lesquels figuraient des diplomates étrangers, des personnalités culturelles ou encore des représentants d’associations de compatriotes.

Au nombre des intervenants, le petit-fils du général de Gaulle a exprimé son attachement à l’amitié franco-russe, déplorant les multiples facteurs qui, selon lui, pourraient la détériorer.

Voici des extraits de son intervention :

«Je viens ici pour affirmer haut et fort qu’il est dans l’intérêt de la France de garder de bonnes relations avec la Russie et de dire qu’il faut travailler ensemble en vue d’aider à l’union et à la sécurité de notre continent, ainsi qu’a l’équilibre, au progrès et à la paix du monde entier (…)

Chacun reconnait aujourd’hui la responsabilité des Etats-Unis dans le conflit actuel, le rôle funeste de l’OTAN qui s’élargit sans cesse et la politique inconsidérée du gouvernement ukrainien. Ce dernier, fort de belles promesses et nourri d’illusions américaines et européennes, a conduit une politique très condamnable à l’égard des populations russophones du Donbass, multipliant discriminations, spoliations, embargos et bombardements.

Je regrette que le gouvernement français se commette dans [une] soumission à l’OTAN et donc à la politique américaine […], l’OTAN absorbe l’Europe (…) 

Que veulent les Américains si ce n’est de provoquer une nouvelle confrontation est-ouest dont le seul but est d’affaiblir et de diviser l’Europe pour imposer leurs directives, leur économie et leur système ? Je regrette que le gouvernement français se commette dans [une] soumission à l’OTAN et donc à la politique américaine […], l’OTAN absorbe l’Europe (…) les Occidentaux ont malheureusement laissé faire Zelensky, ses oligarques et les groupes militaires néonazis s’enfermer dans une spirale de guerre (…)

Depuis les Américains ne parlent plus à la France et ne nous considèrent plus comme une nation forte et indépendante”

Partager cet article

3 commentaires

  1. Merci de nous avoir transmis ce “véritable coup de tonnerre diplomatique” qui, je l’espère quand même, pourra être repris par l’un ou l’autre de nos leaders politiques car le gouvernement irréel et quasi illégitime qui est le nôtre n’en fera évidemment rien. Merci encore une fois; ce “petit-fils” comme son grand père a mis les pieds dans le plat! Il ne reste qu’à mettre le nez de nos dirigeants dedans. Qui osera le faire?

  2. Ce petit-fils du général De Gaulle aurait du se présenter à la présidentielle ! Je ne pense pas que MACRON ait le courage de défendre cette position tellement contraire à la pensée unique imposée par les médias.

  3. Jean, fils de l’amiral centenaire, frère et oncle de Charles. Le frère Charles a été député européen pour Villiers puis pour Le Pen. Il est ainsi devenu un spécialiste de la vie strasbourgeoise. Question amiral, il faut lire la “Riposte à l’amiral de Gaulle” produite par Claude Henri Giraud, fils du général Giraud. Du même auteur : “de Gaulle et les communistes”. De Gaulle n’a pas été un admirateur de la culture russe mais un féal de Staline qui lui a permis de surnager parmi tous ses avatars. En échange il y a eu la République démocratique et populaire d’Algérie. Algérie qui reste aujourd’hui fidèle à ses amitiés russes. C’est vraiment un coup de tonnerre gaullien à Brest-Litovsk. Il faut se garder d’humilier les Russes, ces êtres si sensibles et qui se sentent mal aimés.

Publier une réponse