Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Pays : International

Crise politique aux Pays-Bas sur fond d’euroscepticisme

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

R"Après une ultime réunion de son gouvernement [lundi] matin, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a présenté sa démission à la reine. Il y aura donc des législatives anticipées. Les négociations qui avaient commencé début mars pour trouver 14 à 16 milliards d’euros d’économies ont capoté samedi, quand Geerd Wilders a claqué la porte. Or, sans les députés du parti pour la liberté, Mark Rutte n’a plus de majorité.

« Je ne laisserai pas les citoyens néerlandais payer de leurs poches pour les demandes insensées de Bruxelles, a-t-il dit. Nous ne suivrons pas les ordres de Bruxelles. Nous ne voulons pas soumettre nos pensions à une saignée pour les diktats de Bruxelles. » Et il a annoncé qu’il mènerait campagne « contre Bruxelles, contre l’euro, et contre les 3% ».

Il se confirme donc que le traité du pacte budgétaire n’est pas prêt d’être ratifié par les Pays-Bas…"

Partager cet article

2 commentaires

  1. Il nous montre la voie ! L’UE est notre principal ennemi; les déclarations des instances européennes après le bon score de Marine nous démontrent que l’oligarchie commence à se sentir en mauvaise posture.

  2. Très bien ! Ces Hollandais ont parfaitement compris où se trouvent leurs intérêts.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services