Crise financière, crise conjoncturelle ou crise structurelle ?

EEuropae Gentes organise une conférence publique à la mairie de Versailles mardi 21 octobre à 20h30 sur le thème : Crise financière, crise conjoncturelle ou crise structurelle ? Avec la participation de Janpier Dutrieux, économiste, membre de l’Alliance Sociale, auteur de Les ouvriers de la onzième heure, Principes d’une réforme financière et institutionnelle.

Face à la crise financière qui démontre les limites de la mondialisation et d’un système financier basé sur la cupidité et l’absence de vue à long terme, existe-t-il une solution éthique soucieuse du bien commun et de la personne ?

Michel Janva

2 réflexions au sujet de « Crise financière, crise conjoncturelle ou crise structurelle ? »

  1. L. Chéron

    L’amnésie semble le principal stimulant des donneurs de leçons, apprentis prophètes et autres bonimenteurs. Le XXIe siècle devait commencer le 11 septembre 2001. Flûte ! On s’est trompé. Le vrai départ aura lieu en 2008, en attendant un nouveau contrordre. Où l’art de voir midi sa porte, et pas plus loin que le bout de son nez.
    Bref, les crises financières “démontrent” les “limites” de tout ce qu’on veut. Elles sont récurrentes depuis les débuts de l’ère industrielle. La première : 1825. Des spéculations hasardeuses entraînent des faillites en chaîne des banques d’Amérique… latine. C’est déjà un petit “1929”, avec contagion en Europe puis aux Etats-Unis. C’est donc déjà aussi la faute à la “mondialisation” ! Je vous passe 1836, 1846, le “krach” de 1873 et la “grande dépression” de vingt ans qui s’en suivit etc… Mais on peut remonter plus loin, avec la panique des “South seas bubbles” début XVIIIe (c’est l’expérience “Law” en France), voire même aux banqueroutes espagnoles de la seconde moitié du XVIe siècle. Nous y voilà : depuis qu’est née “l’économie monde” (Braudel), il y a des crises mondiales. Les crises financières démontreraient-elles les limites de Christophe Colomb ?
    Comme disait l’autre, au fond, ça va mal depuis la Chute.

Laisser un commentaire