Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Création d’un groupe antifédéraliste au Parlement européen

C Le chef du parti conservateur britannique, David Cameron, a annoncé la création dans le nouveau Parlement européen d'un groupe antifédéraliste, avec le parti conservateur polonais Droit et Justice (PiS) et la droite libérale tchèque (ODS) :

"Pour la première fois depuis l'élargissement, un groupe fort de centre-droit fera son apparition au Parlement européen et sera une alternative aux idées fédéralistes […] Nous voulons nous écarter d'une Union européenne bureaucratisée, repliée sur elle-même et gaspilleuse de ses ressources. Nous voulons passer à une Union européenne qui cherchera une relance économique. Aujourd'hui, les peuples européens aspirent à une Union européenne d'Etats nationaux et non à des Etats-Unis d'Europe".

Le chef d'ODS et ex-premier ministre tchèque Mirek Topolanek a affirmé que le traité de Lisbonne (qu'il a voté sous la pression

"ne correspondait pas aux réalités nationales et européennes du XXIe siècle". "Je veux une Europe libre, capable d'évoluer, où chaque Etat choisisse lui-même son degré de participation à la politique commune de l'Union".

Y aura-t-il des eurodéputés français dans ce groupe ?

Partager cet article

6 commentaires

  1. Pour avoir des députés souverainistes et nationaux au PE, il faut aller voter le 7 juin.
    Sans quoi Barroso de la ”droite” PPE-UMP sera reconduit comme président de la Commission avec le soutien du groupe Socialiste et les Verts, et l’alliance objective PPE et Gauche continuera de dominer l’assemblée Européenne.

  2. Ce groupe antifédéraliste correspond exactement aux idées que Libertas prétend défendre. Si Declan Ganley n’est pas un affabulateur, il conseillera à tous les députés Libertas, y compris Français s’il y en a, de rentrer dans ce groupe.

  3. Bonne nouvelle !

  4. C’est une très bonne nouvelle. Cependant, il y a juste un petit point qu’il faudra éclaircir (liberté de vote à minima) c’est que d’une manière générale les conservateurs britaniques sont pour la Turquie dans l’Europe…
    Cependant, c’est vraiment une bonne nouvelle qu’ils quittent le PPE.
    Tous avec Villiers-Nihous et Libertas

  5. Pour être allée à une réunion de Jérôme Rivière et Frédéric Nihous, notamment à Versailles jeudi de la semaine dernière, cette perspective a été évoquée avec vigueur, voilà une bonne nouvelle qui est de bon augure, merci au Salon Beige de nous confirmer cette info.

  6. @ Jean : disons qu’avant de trancher “ex machina” sur ce que doit faire Libertas, il faut comprendre pourquoi les conservateurs britanniques se sentent brutalement le besoin d’une telle annonce, à seulement 10 jours de l’élection.
    Que ne l’ont-ils pas fait les… 5 dernières années ?
    Il me semble que la réponse est à regarder du côté de la droite des conservateurs. Avant il n’y avait rien, ou quasiment rien (le British National Party) dont les scores restent au plancher (jusqu’à dimanche au moins).
    En revanche, depuis peu, non seulement le BNP semble décoller légèrement mais on a également un parti qui prend de l’ampleur, UKIP (ce qui donne “you keep”, tu gardes en anglais).
    D’où l’utilité de donner des gages. Un peu comme Sarko parlant d’insécurité avant les élections.
    Ceci dit, je sens que ça vous a fait plaisir de traiter rapidement Declan Ganley d’affabulateur, cela vous permet sans soute d’auto-justifier votre opinion sur lui. Je me trompe ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services