Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis / Pays : Russie

Crash : les Etats-Unis refusent de répondre à la Russie

Nouvel épisode de la guerre froide post-soviétique : le département d'Etat américain n'envisage pas de répondre aux questions de l'Etat-major de l'armée russe relatives au crash du Boeing 777 malaisien dans l'est de l'Ukraine, a annoncé la porte-parole de la diplomatie américaine Mary Harf. Selon cette dernière, les déclarations publiques de la partie russe ne méritent aucune confiance, Moscou étant impliqué "dans la propagande et la désinformation". Les Etats-Unis restent fidèles à leur position selon laquelle les insurgés ukrainiens

"possèdent un missile sol-air SA-11 (Bouk), le tir ayant été effectué depuis le territoire contrôlé par les séparatistes".  

Elle a accusé la Russie de livrer aux insurgés de l'est de l'Ukraine des armements, y compris des systèmes de DCA, précisant que d'après les informations du département d'Etat, les insurgés avaient reçu le missile en question le 14 juillet au plus tard.  

L'Etat-major russe a publié ses données sur le crash du Boeing. Selon lui, l'avion a dévié de l'itinéraire initialement prévu et une activité excessive des radars ukrainiens a été constatée près de la zone de la catastrophe. Par ailleurs, selon l'armée russe, un avion de combat ukrainien évoluait dans le couloir aérien réservé aux vols de l'aviation civile peu de temps avant le crash du Boeing malaisien.

Dans le même temps, on apprend que l'armée de l'air ukrainienne a attaqué mardi la ville de Chakhtersk (région de Donetsk), à 30 km du lieu où le Boeing malaisien s'est écrasé, et ce malgré l'ordre du président Piotr Porochenko de cesser le feu dans un rayon de 40 km du lieu du crash. Deux avions militaires ukrainiens, probablement des Su-25, ont tiré des missiles.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Pour ce qui concerne la destruction du vol MH17 de Malaysia Airlines, Parry a pris aussitôt une attitude sceptique, sinon critique à juste titre, à l’encontre du traitement de communication qui en a été fait aux USA. Dans un texte du 19 juillet 2014, très critique de l’attitude de la presse-Système et de l’administration, Parry glisse une précision qu’il a obtenue d’une source qu’il tient comme extrêmement sûre, et dont on comprend qu’elle vient de la CIA. Si Parry qualifie de “sûre” une telle source, on peut lui accorder le bénéfice d’une grande confiance, selon tout ce que nous avons dit plus haut de son travail.
    «Regarding the shoot-down of the Malaysian jetliner on Thursday, I’m told that some CIA analysts cite U.S. satellite reconnaissance photos suggesting that the anti-aircraft missile that brought down Flight 17 was fired by Ukrainian troops from a government battery, not by ethnic Russian rebels who have been resisting the regime in Kiev since elected President Viktor Yanukovych was overthrown on Feb. 22.
    »According to a source briefed on the tentative findings, the soldiers manning the battery appeared to be wearing Ukrainian uniforms and may have been drinking, since what looked like beer bottles were scattered around the site. But the source added that the information was still incomplete…»
    publié sur Dedefensa.

  2. On peut facile’ent se souvenir des soit disant armes de ddestruction massive possédées par Saddam Hussein et on voit l’état du pays maintenant. Comment peut on croire les déclarations des américains quand ils ne présentent aucune preuve. Dans ce cas c’est parole contre parole. Las américains semblent l’ignorer.

  3. Obama et sa clique ,
    ne sont que de sinistres menteurs .
    http://www.deesillustration.com/artwork.asp?item=516&cat=satire

  4. C’est un peu plus qu’une situation où c’est parole contre parole. Les défenses et renseignements de presque tous les pays dans cette zone du monde font pulluler les satellites et autres dispositifs d’observation.
    Il y a des preuves du mensonge US. Il y a des éléments permettant, sinon de savoir à 100% ce qui s’est passé, du moins de savoir ce qui ne s’est pas passé.
    Et ils le savent.
    La fausse preuve est un exercice qui n’est pas étranger à la diplomatie “américaine” (où grouillent des gens pas très américains d’ailleurs). Par exemple, la fille de l’ambassadeur du koweit se faisant passer pour une infirmière et “témoignant” au Congrès US avec forces larmes et trémolos des affreux traitements infligés par des soldats irakiens à des bébés dans une maternité… où les irakiens n’avaient pas mis les pieds. L’armée US et autres blackwaters (qui a changé de nom depuis mais pas d’activité) a donc détruit l’Irak en 91. Enfin pas suffisamment au goût de ces “américains”, puisqu’ensuite cela a été le bobard des armes de destruction massive. Et rebelote en 2003. mais visiblement cela ne suffit toujours pas, puisque des milices djihadistes formées, armées et financées par les alliés US-israel-qatar-aribie saoudite prennent la Syrie à revers (le bobard des armes chimiques de M. Assad n’ayant pas assez bien fonctionné) et font d’une pierre deux crimes en repassant et sur la Syrie, et sur l’Irak.
    eh ! bien sûr que, en 2014, babama n’a pas très envie de répondre.

  5. L’état voyou par excellence, les USA sont pris la main dans le sac, mais continuent de mentir, mentir et mentir, encore et encore comme d’habitude ! Ce doit être chez eux une manière normale de gouverner, pas étonnant quand on se rappelle d’où vient la nation yankee !

  6. Refuser de répondre est le signe que l’on a quelque chose à cacher…
    Lorsqu’on est clair et droit dans ses bottes on ne craint aucune question

  7. Kiev a confisqué les preuves enregistrées par les controlleurs aériens ukrainiens et refusent de livrer ces preuves pour l’enquète international sur le crash .
    kiev menace aussi les employés aériens révelant qu’un haut gradé militaire ukrainien est venu à la tour de controle en personne pour exiger d’abattre l’avion civil malaysien .
    Et maintenant les ricains qui ont obtenus les photos satellites admettent que c’était des militaires ukrainiens qui controllaient les lance-missiles le jour du crash ,mais dédouanent kiev de toute responsabilité en prétzendant hypocritement que c’était un militaire félon qui aurait par mégarde tirer le missile .
    Les ricains ont aussi les photos satellites prouvant que des avions militaires ukrainiens étaient très près de l’avion civil malaysien forcé de sortir du couloir aérien prévu pour les lignes commerciales .
    Les ricains renaclent avec mauvaise foi à admettre et montrer tout ce qui prouve la responsabilité totale de kiev sur le crash car non seulement ca arreterait la propagande anti-russes ,mais l’UE aurait l’embarras d’avouer que la junte de kiev abat sciemment des avions dans le but d’intensifier les menaces contre les russophones ukrainiens et contre la Russie .
    Si cet ignoble canular anti-russes ne tient plus ,c’est l’otan qui n’aura plus le choix d’exiger des bases otanesques en ukraine ,voir meme etre obligé de laisser les ukrainiens faire tomber la junte à kiev qui martyrise et persécute les ukrainiens pour terroriser les gens ,pas seulement les russophones ……

  8. Les USA sont les champions de la propagande et de la désinformation qui précédent les conflits: Irak, Koweit, Syrie, Kosovo, Libye…
    Dans cette affaire, ils ont accusé la Russie sans le moindre début de morceau de preuve.
    Ces actions de propagandes seraient elles les préludes d’un futur conflit?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]