Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

COVID et Marseille : les intox de Monsieur Castex

COVID et Marseille : les intox de Monsieur Castex

M. Castex a menti quand il a voulu justifier les interdictions récemment imposées à la métropole marseillaise et concernant les bars et les restaurants.

Nous voulons parler du tweet qu’il a émis le 24 septembre :

Comme on peut le constater, M. Castex veut se faire pédagogique dans ce tweet qu’il illustre d’une courbe. C’est cette courbe qui nous intéresse. Que représente-t-elle ? Eh bien en fait, il faut commencer par réfléchir parce que le schéma entretient étrangement de prime abord une confusion entre son titre « Prévision des hospitalisations » et une ligne rouge horizontale intitulée « capacité de réanimation ». Alors, s’agit-il de toutes les hospitalisations COVID ou bien seulement des hospitalisations en réanimation ? Heureusement, un indice nous aide : il s’agit des chiffres pour le département des Bouches-du-Rhône. Or, la courbe bleue est à l’indice 200 au 22 septembre, alors que les chiffres officiels (on y reviendra) donnés par le gouvernement (de M.Castex, donc) indiquent qu’au 22 septembre, il y a 515 hospitalisations. Jamais M.Castex, dans sa grande entreprise de domestication sanitaire, n’aurait eu la coupable pensée de minorer un chiffre par un facteur 2,5 (515/2,5 = 206) !

Donc, M. Castex explique sa décision en s’appuyant sur de cette courbe prévisionnelle du nombre de malades du COVID en réanimation dans les Bouches-du-Rhône, à partir d’un chiffre de 200 le 22 septembre qui ne peut donc être que le réel. On voit sur son schéma que la croissance est rapide. D’après les dates en abscisse de 7 jours en 7 jours, au 29 septembre le nombre est supposé être d’environ 269, au 6 octobre d’environ 375, de 500 au 13 octobre et de rapidement dépasser les 1200 (« capacité exceptionnelle maximale ») à la fin du mois d’octobre.

Or un site gouvernemental bien fait donne tous les chiffres quotidiens pour la France, par région et par département. Le descriptif de ce site précise qu’il est « développé au sein de la direction interministérielle du numérique » et renvoie pour d’autres informations relatives à l’épidémie à la page d’information du gouvernement (de M.Castex) sur le COVID-19. Ce sont les chiffres de ce site que nous utilisons.

Ce site est bien fait : il commence par présenter les chiffres pour la France. Si vous cliquez sur la région de votre choix sur la carte qui les accompagne, puis cliquez encore sur le nombre donné pour la région, vous obtenez le chiffre pour le département de votre choix.

De plus, les signes < et > placés de part et d’autre du titre de l’ensemble territorial considéré (sur nos extraits, le département des Bouches-du-Rhône) permettent d’avoir accès aux données des jours suivants ou précédents.

Complétons maintenant ce tableau des données hospitalières dans les Bouches-du-Rhône toujours au 22/09 : il montre que le nombre de malades en réanimation était en réalité de 118. M.Castex en annonçait 200 ! Une différence de 70% (82 par rapport à 118). Clairement un mensonge (On ne peut en effet penser que quelqu’un de son envergure, qui plus est ayant été Monsieur Déconfinement, puisse se tromper sur le sujet sensible des statistiques de santé concernant le COVID).

Il y a le point de départ. Il y a ensuite l’évolution de la courbe.

Nous avons suivi l’évolution de ce même chiffre, avec le même outil, pendant une semaine pour se retrouver au 29 septembre. Sur la courbe prévisionnelle de M.Castex : 269 personnes en réanimation au 29/09.

Le chiffre réel est de 122 au 29/09 (après être passé par 113 le 23, 121 le 24, 125 le 25, 128 le 26, 126 le 27, 120 le 28), à comparer avec le 269 anticipé : 120% d’erreur !

Et voilà le schéma du Premier ministre complété par le réel pour la période du 22 au 29 septembre :

On savait déjà que M.Véran, ministre constamment énervé, était incompétent. N’est-ce pas lui qui a fondé sa décision de demande d’une interdiction totale de la prescription d’hydroxychloroquine dans les 24 heures ayant suivi la publication d’une étude dans The Lancet ; publication d’un tel niveau d’incohérence qu’elle a été retirée d’urgence dans les jours qui ont suivi ? Encore le 29 septembre à l’Assemblée Nationale, M.Véran a encore justifié les mesures prises pour la métropole marseillaise par

« des études internationales [qui attesteraient] que les gens ont entre deux et quatre fois plus de risque d’être contaminés au covid-19 quand ils ont fréquenté un bar ou un restaurant la semaine précédente que quand ils ne l’ont pas fait ».

Quelles études ? Le Salon beige a publié une critique d’une étude américaine sans doute utilisée par M.Véran [y en a-t-il eu d’autres ? Pas sûr, on aimerait les connaître] et qui montre que les conclusions en sont très incertaines. Au moins n’était-elle pas publiée par The Lancet

On sait maintenant aussi que M.Castex est un menteur.

(N.B. : une actualisation de la courbe des malades réellement en réanimation dans les Bouches-du-Rhône sera fournie pour la prochaine période du 29 septembre au 6 octobre).

Partager cet article

6 commentaires

  1. Dire que Véran est incompétent , c’est ce voiler la face. Il a effectivement interdit la chloroquine suite à la publication du Lancet, mais lorsque la publication a été retirée, il ne l’a pas rétablie. C’est suite à une procédure judiciaire que le gouvernement a rétabli en douce la possibilité de se soigner à la chloroquine le 11 juillet sans en informer personne publiquement et sans faire son mea culpa. Il a fallu que des personnes (juristes) se plongent dans le journal officiel, pour comprendre que l’interdiction de la chloroquine en France était tombée le 11 juillet. Il utilise à présent de faux chiffres pour fermer les bars et les restaurants. C’est voulu, ce n’est pas de l’incompétence, c’est un plan mondial dont il est une des marionnettes. (Renseignez-vous sur le 3ème secret de Fatima : Destruction de la famille, de l’église catholique et possible 3ème guerre mondiale) D’abord Marseille, puis le reste de la France ! Ouvrez les yeux ! Lorsqu’on est guidé par l’amour, c’est Dieu qui nous guide. Lorsqu’on est guidé par la peur, c’est Satan qui est à la manœuvre ! Protéger votre famille. L’Amour protège, car Dieu est Amour. Le masque ne protège de rien du tout, pas plus que le confinement des bien portant. Jésus était-il masqué ? Lui qui est la Vérité nue.

    • N’importe quoi ! Bien sûr que le masque protège; il protège surtout les autres … et pour un Chrétien, “les autres” c’est déjà beaucoup.

      La question n’est pas “faut-il le porter ou pas ?” Mais “quand faut-il le porter ? Où et dans quelles circonstances ?”

      Les mêmes questions de discernement se posent concernant les horaires d’ouverture, l’emploi, le confinement… Certes la peur est mauvaise conseillère mais quand on ne sait pas, on avance à tâtons en essayant de faire de son mieux : ni excès de prudence ni désinvolture !

  2. Moi je vous dis solennellement que 100% des cas de Covid ont déjà mangé des courgettes une fois dans leur vie.

  3. Les masques chirurgicaux (et a fortiori les masques “grand public”) assure un filtrage bactérien selon les caractéristiques suivantes :
    – Filtration >99.4% selon EN 14683:2018 Annexe B.
    – Respirabilité Delta P>31.7 Pa/cm2 selon EN14683:2018 Annexe C. Type IIR selon EN14683:2016 + AC 2019.
    Les virus ayant une dimension approximativement 1.000 fois inférieure à celle des bactéries, seuls les masques FFP2 protègent réellement contre les virus.
    Il faut d’ailleurs noter que les boîtes de masques chirurgicaux précisent que ceux-ci ne protègent pas des virus.
    Si on prête attention aux propos tenus il y a peu par Roxana Maracineanu, on réalise l’objectif réel du gouvernement : museler les Gaulois réfractaires et s’assurer de leur soumission à la dictature qui s’apesentit chaque jour un peu plus sur notre pauvre France.

  4. ce matin une élue marseillaise publie les derniers résultats , marseille est loin derrière la région parisienne , mais les restos et café de la capitale ne seront pas fermés! ah si raoult avait été à paris…

  5. c’est beau une démonstration de maths pour contester, mais c’est long, et quand vous avez la réponse, autre chose arrive sur l’actualité ( comme quand vous accusez quelqu’un de facho, le temps qu’il conteste, il perd du temps dont vous profitez pour asséner des contre vérités : voir les techniques coco )
    quant aux masques, une distanciation serait suffisante, si on ne postillonne pas à tout va ! ‘ni cracher, d’ailleurs, et les tests de filtration, dans la rue, sont une belle plaisanterie, qui fait prendre tous les quidams pour des chirurgiens :
    je préconiserais des masques NBC, et ce que l’on a vu montre notre préparation à une guerre nucléaire, bactério ou chimique ; atomic café en vrai grandeur
    conclusion : on se moque de nous, simplement

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services