Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

COVID et Marseille : les intox de Monsieur Castex (suite)

COVID et Marseille : les intox de Monsieur Castex  (suite)

Comme annoncé, nous complétons le texte paru sur le Salon beige le 1er octobre : COVID et Marseille, les intox de Monsieur Castex.

Nous y expliquions que, pour justifier les interdictions récemment imposées à la métropole marseillaise et concernant les bars et les restaurants, M.Castex, Premier ministre, avait publié le 24 septembre sur son compte twitter le schéma décrivant la prévision des hospitalisations en réanimation pour les Bouches-du-Rhône :

Ce schéma s’appuyait sur un « réel Castex » en réanimation supposé être de 200 au 22 septembre pour ensuite, prévisionnellement, s’accroître de façon très rapide et atteindre les 1200 vers début novembre.

Dans l’article précédent, nous avions souligné que le « réel Castex » de 200 au 22 septembre était un mensonge, puisque le chiffre réel (sur données gouvernementales) était de 118. Nous avions noté qu’au 29 septembre, le chiffre réel était de 122, par rapport à une prévision de 269. Et nous annoncions la publication des chiffres pour le jalon temporel suivant positionné sur la courbe de M.Castex, à savoir le 6 octobre.

Les chiffres réels ont été publiés. Au 6 octobre, le nombre de lits en réanimation occupés par des malades du COVID dans le département des Bouches-du-Rhône était de 135.

Le petit tableau suivant essaie de récapituler ces informations. Rappelons que, sur les prévisions de M.Castex, les bars et restaurants ont été fermés à compter du 28 septembre dans la métropole marseillaise, pour quinze jours, avant qu’une autorisation de rouvrir pour les restaurants soit accordée à compter du 5 octobre. Sans doute une version toute parisienne de la bouillabaisse.

Signalons aussi qu’un article de France Soir (qui fournit quelques chroniques étayées et intéressantes sur le traitement gouvernemental de la situation sanitaire) publié le 1er octobre titrait : « Santé Publique France a-t-elle manipulé les chiffres d’incidence pour faire croire à une aggravation de la pandémie dans plusieurs gros départements ? »

Signalons encore, pour permettre une bonne circulation de l’information, le blog du Dr Maudrux, qui lui aussi fournit des études charpentées. Au 2 octobre, son article s’intitulait « PARIS-MARSEILLE 1-0 : erreurs d’arbitrage ». Il y indiquait en particulier :

« Quand le Ministre a pris sa décision de durcir les conditions à Marseille, sans aucune concertation et sans prévenir localement, j’avais écrit ici qu’il n’y avait pas d’urgence en raison d’indicateurs semblant montrer que la situation à Marseille s’orientait vers la décrue, permettant d’attendre quelques jours pour voir si cela se confirmait ».

Signalons enfin une question toujours à peu près sans réponse (à notre connaissance) : les conclusions pratiques tirées de l’investigation des clusters signalés par le ministère de la Santé. Depuis qu’ils investiguent, ils devraient en produire, des conclusions….

Quand, le 1er octobre, lors de la discussion à l’Assemblée nationale pour la prorogation du régime transitoire institué à la sortie de l’état d’urgence sanitaire, le député C.Blanchet indique au ministre : « Je rappelle le chiffre que vous avez communiqué : 80 % des clusters détectés cet été se sont développés dans des fêtes privées – mariages et anniversaires – et non dans des bars, des restaurants ou des discothèques », il ne reçoit aucune réponse de la part du ministre.

Quand, le 5 octobre, le secrétaire d’Etat aux transports indique que « les transports en commun ne sont pas un lieu de contamination particulier » et évoque 1% des contaminations dans les transports, on aimerait savoir d’où il tire ses chiffres.

Il paraît que le ministre de la Santé s’appuie sur des études internationales, mais qu’il semble garder secrètes. Elles ont peut-être la qualité de l’étude du Lancet sur l’hydroxychloroquine, vous vous rappelez, celle qui a dû être dépubliée d’urgence

Seul, le docteur Maudrux a paru être capable de trouver une typologie appelée « répartition des collectivités classées par proportion décroissante de clusters à criticité élevé », qui répondrait peut-être à notre question initiale.

Mais la catégorisation administrative utilisée laisse le champ libre à bien des interprétations.

Nonobstant, on a souligné les lignes concernant les « entreprises privées et publique » d’une part ; la « restauration » et les « activités sportives, récréatives et de loisirs », comme sous-ensembles du secteur des entreprises, d’autre part. Il semblerait qu’au vu de ces chiffres, la restauration ait représenté à la date du tableau (14 septembre 2020) 50 des 2328 clusters répertoriés, et les activités sportives (on se rappelle que les salles de sport publiques et privées ont du fermer) 29 des 2328 clusters répertoriés !

On comprend mieux maintenant l’urgence gouvernementale à fermer ces établissements dangereusement propagateurs du virus !…..

Bref, encore un désastre gouvernemental macronien. C’est quoi déjà le titre du livre du Professeur Péronne ? Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise ?

Rendez-vous pour une mise à jour le 13 octobre.

Partager cet article

7 commentaires

  1. Covid 19 & tests PCR :
    Crimes contre l’humanité par Reiner Fuellmich
    https://www.youtube.com/watch?v=UQFZHtnW8DY

  2. Quand on regarde les bases sur lesquelles s’appuie le gouvernement pour nous imposer ses décisions dictatoriales, on comprend mieux leur aberration.
    C’est ainsi que je connais un charmant village aux confins de la Loire à la limite de la Haute-Loire.
    D’une population de 666 habitants habitant dans des hameaux éparpillés sur près de 16 km2. Pour son malheur, ce village a été inclus dans le périmètre de Saint Étienne.
    Et le préfet, en vertu des pouvoirs qui lui ont été conférés par la prolongation de l’urgence sanitaire, a décidé d’imposer le port du masque, 24/24, 7/7, dans les rues de l’ensemble de la métropole stéphanoise.
    Je vous laisse deviner l’enthousiasme des habitants de cette paisible campagne. D’ici à ce que la Maréchaussée reçoive la mission de verbaliser à 135€ tous les braves gens qui ne se conformeront pas à cette mesure ubuesque.

  3. Par leurs décisions imbéciles, Macron et Castex ruinent la France sans pour autant enrayer le virus…

  4. @ Michel, je le dis une fois de plus et depuis que cet énergumène a fait sa campagne électorale, ce type est là pour détruire la France, il est possédé par le diable confert une certaine fête de la musique. Sous des airs de sainte nitouche il tue la France quand il prétend un débat apaisé sur la loi de bioéthique de qui se moque-t-il?
    quand il traite les français de gaulois réfractaire, d’amish ou de ceux qui sont rien mais pour qui se prend-il?

  5. le gourou de la secte des masques qui puent ou covidisme (voir SB d’il y a quelques jours) s’appelle Casse tex 1er. A force de porter des masques et d’absorber ainsi du CO2, les gens vont faire de la photosynthèse et se transformer en plantes vertes. Peut être en arbres. Pratique pour cueillir des fruits. Ce sont le vegans qui vont être contents.

  6. pourquoi mentir puisque les vrais chiffres sont connus par la suite
    faire peur ?
    mais ensuite les gens honnêtes ne les croient plus, même lorsqu’ils ont raison! c’est pierre et le loup !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]