Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

COVID 19 : l’obstruction systématique à LA solution

COVID 19 : l’obstruction systématique à LA solution

Analyse de Claude Meunier-Berthelot pour Le Salon beige :

« Nous sommes en guerre » a dit Macron. Alors ! « A la guerre comme à la guerre » ?

Non ! pour Macron et sa clique gouvernementale, ce n’est pas « à la guerre comme à la guerre », mais «  à la guerre comme en temps de paix », ce qui en clair, signifie se livrer à l’ « ennemi » !

Déplorer  l’impréparation  du gouvernement pour faire face à cette pandémie est aujourd’hui dépassé ; cette impréparation était largement rattrapable et très vite, si toute cette clique gouvernementale ne multipliait pas les entraves aux mesures aptes à régler le problème.

Il devient de plus en plus évident que ces traitres au pouvoir qui imposent leurs dikdats à l’ensemble de la population, marquent une volonté délibérée de ne pas résoudre la crise mais d’en générer une encore plus grave,  tout ceci, pour servir les desseins mondialistes de ceux qui ont fait élire Macron et que le peuple français rejette de plus en plus.

« Nous sommes en guerre » dites-vous ?

Oui !  en guerre contre le peuple tant il est évident que toutes les décisions prises par ce gouvernement depuis le début vont dans le sens d’une aggravation volontaire de la crise sanitaire  et laissent apparaître clairement que le pouvoir souhaite faire évoluer la crise sanitaire en crise économique majeure pour justifier le dépouillement programmé de la classe moyenne  conformément aux vues des commanditaires de la mondialisation qui ont fait élire Macron. N’oublions pas que lors d’une réunion du « Bildelberg », Macron avait « planché » sur le sujet suivant : « les exigences de la classe moyenne, obstacle à la mondialisation » ce qui explique assurément qu’il soit là où il est.

Que reste-t-il à faire ? supprimer la classe moyenne !

COMMENT SE POSE LE PROBLEME ?

Nous devons lutter contre un virus pour lequel un des plus éminents Professeurs mondiaux en infectiologie, le Professeur RAOULT – et non un charlatan qui aurait subitement fait valoir un « remède miracle » jailli de quelques-unes de ses élucubrations –  a trouvé un protocole de traitement à base de médicaments anciens  la « chloroquine » et l’ « azythromycine » dont l’inocuité est reconnue par le fait que d’une part, la « chloroquine » fut en vente libre pendant plus de 70 ans et d’un coût très faible, d’autre part, que l’ « azythromycine » est un antibiotique, également connu et largement utilisé.

Ce protocole a été testé par le Professeur RAOULT, il est efficace.

Que restait-il à faire ?

Tout simplement, à faire prendre préventivement aux personnes susceptibles de contracter le Covid 19, de la chloroquine commercialisée sous le nom de « plaquénil » ou « nivaquine » – médicament que tout un chacun ayant voyagé dans les pays où il y a risque de paludisme a eu l’occasion de prendre – et pour ceux qui présentaient des signes premiers de contamination, administrer le protocole du professeur RAOULT.

En quelques jours, voire en quelques petites semaines, le problème était réglé pour tout un chacun.

C’est dès le mois de février, une fois le protocole testé, que  le Professeur RAOULT a déclaré « coronavirus, fin de partie » et en a avisé le gouvernement qui n’en a rien fait.

Pourquoi ? parce que ce n’est pas ce qui était concocté par les traitres qui nous gouvernent dont toutes les décisions prises marquent  non seulement l’acharnement à ne pas vouloir appliquer les mesures qui permettraient d’apporter la solution au problème, mais à créer des problèmes que seules l’impréparation et  l’incompétence ne peuvent justifier.

 CONSEIL SCIENTIFIQUE 

Le prétendu conseil scientifique destiné à guider la politique dans la lutte contre le coronavirus devrait être composé d’infectiologues, de virologues, de  pneumologues, de médecins-chercheurs… afin de pouvoir donner un avis éclairé et que soit apportée une réponse adaptée au problème posé.

En réalité, l’aréopage constitué par le gouvernement comporte surtout des personnalités étrangères au problème : généralistes, spécialistes du VIH, de l’hépatite, anthropologues, sociologues…raison pour laquelle le Professeur RAOULT l’a déserté.

C’est ainsi que la présence, au sein de ce conseil, du sociologue Benamouzig, auteur d’une thèse sur « l’ utilisation des méthodes quantitatives », met en évidence le choix du gouvernement d’une médecine industrielle, rentable, qui n’a rien à voir avec la médecine.

CONFINEMENT

Le confinement généralisé sans dépistage est une décision  imbécile et mortifère. Comme le souligne Nicole Delépine, cancérologue, c’est une aberration sanitaire et une décision politique destinée à masquer les insuffisances du gouvernement, d’autant que, d’après les taux de mortalité enregistrés et ainsi que le souligne le Professeur Raoult, l’ampleur de cette épidémie est moindre que celles des grippes des années précédentes qui n’ont pas entraîné une telle décision. Tout ceci accrédite donc davantage l’idée d’une volonté politique que d’une nécessité sanitaire.

De plus, jusqu’ici, les pays les plus confinés sont  les plus atteints : l’Italie, l’Espagne et la France sont les pays d’Europe où l’on compte, jour après jour, le plus de morts –  à l’exception des DOM-TOM où le taux de mortalité est quasiment nul en raison de l’usage habituel de chloroquine – quand l’Allemagne, qui teste à grande échelle et traite sans confinement général, enregistre un taux de mortalité très faible.

Non seulement le confinement généralisé ne sert à rien, mais les conséquences sont nombreuses sur la santé mentale des confinés et sur l’économie du pays, ruinant les petites structures, qu’elles soient commerciales, artisanales ou libérales, générant des faillites et du chômage en nombre et l’on est en droit de se demander si ce  n’est pas, précisément, un des buts recherchés : pressurer  la classe moyenne, tant il est évident que les PME et les TPE sont les plus fragilisées par le confinement alors même qu’elles constituent les forces vives de la Nation.

CHLOROQUINE

Des milliers de médecins à travers le monde plébiscitent l’usage de la chloroquine.

En France, tout est fait pour priver les Français du recours à la « choroquine » et l’on peut considérer que ce refus obstiné de la chloroquine s’apparente à un crime d’Etat.

Alors même que Madame BUZIN, alors ministre de la Santé déclare avoir signalé dès début décembre, « j’ai compris la vague qui arrivait » (…), elle a pris la décision, sans raison médicale, par un arrêté ministériel du 13 janvier 2020, de classer la chloroquine commercialisée sous le nom de « nivaquine » ou de « plaquénil » parmi les « substances vénéneuses », donc délivrable sur ordonnance seulement… après 71 ans de vente libre !

Par ailleurs, tous les stocks des pharmacies ont  été  intégralement réquisitionnés. Egalement, le stock de chloroquine de la pharmacie centrale de l’Assistance Publique a complètement disparu, certains disent « pillé », par qui ?

De plus, le 27 mars, le ministre de la santé a pris un arrêté pour « encadrer » l’utilisation de la chloroquine qui devient seulement « accessible aux équipes médicales hospitalières, uniquement pour les cas sévères » autrement dit, quand il est trop tard pour que la chloroquine puisse faire son effet, de plus, sans adjonction d’ « azythromycine », ce qui constitue le moyen idéal de discréditer la « chloroquine » !

Cet arrêté interdit également aux médecins généralistes de prescrire de la chloroquine ! Du jamais vu ! Depuis quand l’administration dicte-t-elle au médecin des interdictions de prescription ?

Par ailleurs, l’essai « Discovery » mené en Europe pour traiter le coronavirus à partir de différentes molécules dont la chloroquine – pour laquelle il est prétendu que cela « va lever le voile sur l’efficacité de la chloroquine » – ne respecte absolument pas le protocole du professeur RAOULT et ce, dans le but évident de fausser sciemment les résultats.

Comme si cela ne suffisait pas, une honteuse campagne de haine, de calomnies, de contre-vérités, de dénigrement de la chloroquine et du protocole de traitement du professeur RAOULT se déchaîne jusqu’à lui demander de « fermer sa gueule » comme l’a honteusement éructé ce pédophile revendiqué, Cohn-Bendit ! Pourquoi ?

Tout simplement parce que cet éminent scientifique ose contrecarrer les plans juteux de futurs vaccins du lobby pharmaceutique…puisqu’il a affirmé pouvoir venir à bout – et en quelques jours seulement – du Covid-19 avec un vieux remède qui a fait ses preuves…et il est en train de le prouver à Marseille.

Oui mais…  à 5 euros seulement la boîte, c’est un « scandale » !

Et dans son allocution du lundi de pâques, Macron – qui a été faire sont « numéro de cirque » à Marseille le jeudi précédent – n’a même pas prononcé le mot « chloroquine » tout en prétendant ne négliger « aucune piste » cherchant ainsi à jeter le doute et torpiller la crédibilité du protocole du Professeur RAOULT.

Comme l’exprime cet éminent Professeur, dans un langage certes peu académique mais éloquent :

« ce pays a un problème depuis quelques années…il fait chier les bons, c’est un vrai problème ! ».

Les CONTEMPTEURS DU PROFESSEUR RAOULT

Les contempteurs du Professeur Raoult sont ceux qui encombrent les plateaux de TV et à qui est abondamment donnée la parole pour diffuser « la voix de son maître » – notamment Roland TUBIANA, mais surtout Karine LACOMBE, qui ose même traiter le professeur RAOULT de charlatan !

Or, il faut savoir que Karine LACOMBE – professeur de médecine et chercheuse à l’INSERM mais pas trouveuse  –  est liée à l’OMS et aux laboratoires américains dans la course aux vaccins contre le Covid-19, laboratoires qui participent au fameux essai clinique « Discovery » et notamment GILEAD pour le « remsedivir » et ABBVI pour le « kaletra » (boîte de 120 comprimés : 433.72€ remboursés à 100%) dont l’inefficacité et la dangerosité semblent les caractériser, et aussi la « chloroquine » mais seule, et non en conformité avec le protocole du professeur Raoult.

La France teste donc à grands frais les produits des laboratoires américains, avec les concours du CNRS, de l’institut Pasteur, de l’INSERM, du CEA  – choix dictés par l’OMS – tout en bloquant le traitement à la chloroquine et ce, afin de permettre à ces laboratoires de mettre sur le marché des vaccins très chers, sachant que Karine LACOMBE a des conflits très marqués avec ces laboratoires ainsi qu’en atteste un versement de 17000E que lui a fait GILEAD au titre de convention et rémunération entre 2007 et 2019 ainsi que 8000€ d’avantages depuis 2013 ; quant à ABVI, 26000€ ont été versés à cette dame, également au titre de convention et rémunération entre février 2007 et 2019 et 12000€ d’avantages depuis 2012 !

C’est ainsi que les interventions de la très grande majorité des professeurs de médecine des hôpitaux parisiens  vont dans le sens de « Big pharma » et par là même, cautionnent d’emblée les aberrations gouvernementales, mettant par là même en lumière, leur évidente collusion.

Il faut d’ailleurs noter que Karine LACOMBE a déclaré :

« On est optimiste d’arriver à trouver un vaccin contre le coronavirus raisonnablement vite » !

MASQUES

Selon le gouvernement, les masques étaient censés ne servir à rien ! alors, comment se fait-il que le 19 février 2020, la France ait envoyé 17 tonnes de matériel de protection (combinaisons, masques, gants, produits désinfectants à la Chine (?).

Puis progressivement, le gouvernement a changé de discours,  les masques étaient bel et bien nécessaires pour protéger les personnels de santé, mais il a été prétendu qu’il n’y avait pas de masques et aussi que les stocks existants avaient été « volés », par qui (?) : personne n’a cherché ni trouvé les « voleurs » !

Des commandes de masques étaient donc nécessaires.

Le 3 mars, Macron annonce réquisitionner tous les stocks et la production de masques de protection : « nous les distribuerons aux professionnels de santé atteints par le coronavirus », dit-il !…Néanmoins, ils en manquent toujours cruellement !

Le 19 mars dernier, le Cabinet d’avocat Di Vizio, spécialiste de la défense des médecins libéraux,  a saisi la Cour de justice de la République contre Edouard PHILIPPE, Premier ministre, et Agnès BUZYN, ancienne ministre de la Santé, d’une plainte pénale au nom de trois médecins faisant partie du « collectif Covid 19 » – Dr Emmanuel Sarrazin, Dr Philippe Naccache et Dr Ludovic Toro – sur le fondement de l’article 223-7 du Code pénal qui stipule :

« Quiconque s’abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant, sans risque pour lui ou pour les tiers, de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes est puni de deux  ans d’emprisonnement et de 30000€  d’amende »

Le 27 mars dernier, via un huissier, le « collectif Covid 19 » a également sommé le ministère de la Santé de produire les preuves des commandes, s’appuyant sur l’article 311-1 du Code des relations entre le public et l’administration. Le Ministère a refusé de communiquer les éléments demandés.

Le 2 avril, le Cabinet Di Vizio a saisi le conseil des droits de l’homme des Nations Unies pour solliciter sa médiation « dans l’obtention des preuves de commandes et de contrats des masques et de tests ».

Par ailleurs, l’intervention TV de Macron du 13 avril n’ayant pas convaincu les médecins, le Cabinet Di Vizio, au nom du  « collectif Covid 19 », a annoncé par un communiqué de presse, saisir la Cour de Justice de la République contre le ministre de la santé, l’objet de la plainte étant que

« le gouvernement n’a pas présenté jusque-là de preuves de commandes ou de contrats pour les équipements nécessaires tels que les masques, annoncés pourtant à plusieurs reprises dans les médias »  

A noter également que le Cabinet d’avocat Di Vizio et les médecins requérants affirment avoir recueilli de nombreux témoignages d’entreprises qui

« déclarent, preuves à l’appui, avoir proposé au gouvernement de produire ou d’importer des masques et qui, eux aussi attendent toujours un quelconque retour ».

Par surcroît,  l’Etat a réquisitionné les masques payés avec l’argent du conseil départemental des Bouches du Rhône (…) et destinés à ce département et ce,  sans aucune explication. Quod ?

TESTS

L’Etat refuse le principe du dépistage systématique alors que c’est sur cette base qu’il est facile de régler le problème.

Tout comme pour les masques, il a d’abord été prétendu que les tests ne serviraient à rien non plus ! néanmoins, 5 000 kits de dépistage ont été offerts gratuitement à l’Algérie (?).

De plus, il y a eu un retard de deux mois dans les premières prises de commandes, ceci joint au refus des propositions faites au gouvernement par des laboratoires.

En effet, le ministre de la santé n’a pas utilisé les compétences du monde vétérinaire contrairement à l’Allemagne et aux Etats-Unis notamment…qui ont eu recours à eux sans tarder.

C’est ainsi que, début mars – donc avant la décision du confinement – les laboratoires vétérinaires et fabricants de diagnostics ont proposé leurs services pour réaliser mais aussi produire des tests Covid-19 : ils ont les équipements et les compétences pour produire des centaines de milliers de tests par semaine, mais le ministre de la santé leur a fait savoir que le recours aux laboratoires vétérinaires et départementaux était à l’étude, « laboratoire par laboratoire » … histoire de faire durer le plaisir !

Selon le président du syndicat de l’industrie de la santé animale :

« Il est incompréhensible que l’Etat tarde tant à faire appel à nos unités de production de tests PCR qui sont mobilisables immédiatement ».

C’est seulement le 5 avril, à la demande insistante du sénateur Bruno Retailleau et dans le cadre des dispositions déclarant l’état d’urgence sanitaire, qu’un arrêté ministériel a permis aux laboratoires d’analyses départementaux de procéder à la détection du covid-19, ce qui donne la possibilité, à chacun de ces laboratoires, de dépister 150 000 à 300 000 personnes par semaine, chacune de ces structures pouvant réaliser  20 000 tests PCR (tests rapides) et 80 000 sérologies par jour, sachant que le territoire français  compte environ 80 laboratoires publics, une dizaine de groupes privés et également une dizaine de sociétés.

CLINIQUES A L’ARRÊT ET NON REQUISITIONNEES

En raison de l’insuffisance dramatique de lits de réanimation dans les hôpitaux, le ministère de la santé et les agences régionales de santé (ARS) ont fait la demande expresse aux cliniques privées à but lucratif – qui disposent de près de 4000 lits de réanimation et de soins critiques – d’annuler leurs interventions non urgentes et d’accompagner l’hôpital public pour l’accueil des patients Covid-19, ce qu’elles ont fait malgré le manque à gagner.

Or, jusqu’au mois de mars, aucune clinique privée n’a été sollicitée alors que de nombreuses infirmières de ces cliniques étaient volontaires car sans travail à cause de l’annulation imposée de tous les soins considérés comme non urgents.

RESPIRATEURS ARTIFICIELS

Le 24 mars 2020, dans un entretien au micro de « Sputnik », Loïc Le Floch-Prigent, ancien patron de Rhône-Poulenc entre autres,  a révélé que beaucoup d’industriels lui ont téléphoné pour lui dire :

« Nous avons des prototypes, nous avons proposé d’en faire et nous n’avons aucune réponse de l’Etat depuis deux mois » !

Il faudra donc que le gouvernement explique pourquoi il a refusé l’aide que lui proposaient des industriels français pour la fabrication en urgence de respirateurs artificiels et également l’aide de la Russie pour l’envoi de matériel médical.

RITROVIL

En guise de traitement destiné aux patients ayant des difficultés respiratoires et refusés en réanimation sur décision d’un médecin, le décret du 29/03/2020 autorise les médecins généralistes à prescrire du « ritrovil » hors AMM !!! (autorisation de mise sur le marché) dans les EPHAD, médicament aux effets sédatifs puissants, très efficace pour ce qu’on appelle désormais « sédation profonde » ou « sédation longue », tellement longue que les malades ont peu de chance d’en revenir et ce, jusqu’au 15 avril, date de la « vague attendue » de la pandémie.

Une initiative qui laisse à penser qu’il y a une volonté déguisée de vouloir euthanasier la frange âgée de la population !

Quelles recommandations de l’EUROPE ?

Il est préconisé le confinement des personnes âgées jusqu’à la fin de l’année : « sans vaccin, il faut limiter autant que possible les contacts des seniors » a expliqué la présidente de la commission européenne. Dans un entretien au  quotidien allemand « Bild », elle prévient :

« la recommandation européenne sera de maintenir le confinement des personnes âgées jusqu’à la fin de l’année…c’est une question de vie ou de mort… » !

« Question de vie ou de mort » ? Comment faut-il le comprendre ?

Le rôle de l’OMS  ?

L’OMS est financée  à 79% par des financements privés – les principaux donateurs étant la fondation Bill et Melinda GATES ainsi que l’industrie pharmaceutique  –  et à 21% seulement, par les cotisations des Etats membres.

La fondation Bill GATES a versé plus de deux milliards de dollars à l’OMS depuis la fin des années 90 et, en 1999, 750 millions de dollars pour initier « GAVI » – une alliance entre le public et le privé – afin de vacciner les enfants des pays en développement et à laquelle participent, outre la Fondation GATES,  l’OMS, l’UNICEF et l’industrie pharmaceutique.

Par ailleurs, selon une enquête d’Arte de 2017, des employés  – et notamment un haut dirigeant de l’OMS – figurent sur la liste de la Fondation GATES, directement impliquée dans la prise de décision de l’OMS.

Or cette Fondation prône régulièrement des campagnes de vaccination à très grande échelle et la réduction de la population mondiale, les vaccins étant des armes létales silencieuses avec effet retard, ne contenant pas seulement le toxique aluminium, mais également et entre autres, des métaux lourds et des hormones qui provoquent la stérilité des femmes.

De quoi comprendre pourquoi l’OMS n’envisage comme solution que la mise en circulation d’un vaccin que commercialiserait fort cher l’industrie pharmaceutique dont Bill GATES est actionnaire.

En prolongeant le confinement, Macron opte donc pour les grands laboratoires.

CONCLUSION

Nous comprenons que le protocole du Professeur RAOULT, redoutable par son efficacité et qui  par surcroît, coûte une somme dérisoire, ne peut qu’être rejeté par toute cette mafia sans foi ni loi que celle du crime, ce qui nous prouve une fois de plus, au cas où nous n’aurions pas encore compris, qu’il est grand temps de se libérer de cette pieuvre mondialiste qui ne peut en aucun cas représenter le bonheur des peuples mais au contraire, les asservir et les détruire.

Nous sommes à la croisée des chemins : ou bien nous ne réagissons pas, et nous nous enfonçons dans l’enfer de la mondialisation, ou nous réagissons pour nous libérer définitivement de cette imposture qui nous tue et nous pourrons retrouver toutes les valeurs qui ont permis, en son temps, la prospérité et le rayonnement de notre pays.

Disposons-nous en France des hommes et des femmes capables de contrer ces traitres qui nous gouvernent et reprendre notre destin en main à tous les niveaux et dans tous les domaines dès aujourd’hui ? Nous l’espérons.

Partager cet article

24 commentaires

  1. La publication de cet article ressemble à un mea culpa du SB par rapport à la video ” le billet du Vlog “. Merci. Nous voilà soulagés. Mais de grâce, épargnez-nous à l’avenir ces documents toxiques.

  2. Qui peut faire un tract synthétique en format A4 ou A5 à partir de cet article (ou d’autres).
    Puis chacun le photocopie en qq dizaines d’exemplaires et le laisse, commerçants, forces de l’ordre, voisins, boites aux lettres …

  3. Si des gens intelligents et bien informés ont des actions qui vont toujours dans le même sens, qui aboutissent toujours aux mêmes conséquences, c’est qu’ils veulent ces conséquences.
    Une erreur peut être commise une ou deux fois, par dogmatisme ou naïveté, mais pas systématiquement.
    Donc ce gouvernement est malfaisant.
    Par contre dire que cette maladie du Covid19 est du niveau d’une grippe est erroné. Une grippe ne met pas à genoux nos hôpitaux ainsi.
    S’il y a moins de morts en mars 2020 qu’en mars 2019, c’est parce que le confinement évite aussi de très nombreux accidents de la route ou du travail, et diminue le nombre de victimes de la pollution.
    Ce n’est pas une gripette !
    Des religieux capucins ont perdus 5 membres sur 11 d’une communauté pourtant cloitrée.
    Cette maladie tue et handicape.
    Par contre, les médecins de ville commencent à savoir la soigner, en passant sur les mensonges des chinois, et de nos autorités sanitaires.
    https://www.youtube.com/watch?v=yCTyKEAFXtw

  4. Dans ma campagne, j’observe un ciel plus pur, beaucoup plus d’abeilles, de calme, de chants d’oiseaux, de nature.

    J’ai des nouvelles de plusieurs familles pour lesquelles ce temps est affectivement plus intense, puisque personne ne peut s’agiter, se presser pour vite profiter, ne pas manquer, de la plage, de la montagne, des musées, de ceci ou de cela.
    Non. Stop.
    Les grands parents reçoivent leurs enfants et leurs petits enfants. Les cousins jouent ensemble et apprennent à se connaître. Les liens se renouent. Parfois des conflits sont résolus. Bien obligé.
    Bien entendu tout ceci fonctionne mieux dans des familles saines, le plus souvent chrétiennes, où l’on sait l’importance du pardon, et si la maison familiale existe.
    Notre mode de vie moderne nous atomise, nous individualise, favorise l’égoïsme. Voilà une remise en question.
    J’en viens à souhaiter que chaque année, la semaine sainte soit “presque confinée”, et ceci jusqu’au mercredi après Pâques.
    – pas de voitures,
    – pas d’avions, aéroports fermés,
    – pas de camions ou très peu.
    – pas d’engins à moteurs, de tronçonneuse, de tondeuse à gazon, de débroussailleuse ou de ces abominables souffleurs de feuilles,
    – pas d’éclairage nocturne, pour voir les étoiles,
    – pas d’école, de lycée, d’université pour que les familles se réunissent, sans distractions ou agitations qui empêchent de se voir, de vivre entre générations, de partager des jeux, des histoires des repas, des séances diapos, ensemble,
    – pas de cinéma, de théâtre, d’expositions, de festivals, de concerts,
    – de plage, de hors-bords, de bateaux de croisière, de portes conteneurs, de scooter de mers ou de terre.
    – pas de station de ski, ni de canon à neige, ou de transports de neige en hélicoptère comme cette année,
    – fermeture des centrales au fioul, au charbon, au gaz fossile,
    – pas de montagne envahie, Les urbains ont les avantages et commodités de la ville, qu’ils les assument, et les inconvénients avec. Comme cela pas de déchets le long des chemins, de faune effrayée, d’hélicoptères de secours pour aller chercher les imprudents.

    Donc pendant 10 jours, nous faisons une pause, nous épargnons la nature, nous évitons des quantités de production de gaz à effet de serre, de gaz imbrûlés cancérigènes. Nous nous épargnons l’agitation frénétique, et nous expérimentons un agenda vide ou presque, pour respirer, dormir, et rencontrer nos proches, nos voisins, à pied, en vélo, peut être même avoir plus de temps pour contempler et prier,

    Si la chose est prévue, avoir 10 jours de réserve de vivres et de livres, de disques, recevoir sa famille dans la maison justement “familiale”, est possible à organiser sans panique.
    Se passer pendant 10 jours, de consommer, de s’étourdir, de se distraire, peut aussi être salutaire psychologiquement, moralement, spirituellement.

    C’est une ascèse, d’autres dirons de la décroissance partagée.

  5. Quel réquisitoire!
    Une petite précision:
    – La Chloroquine ne devrait pas être administrée dès les premiers symptômes mais quand les poumons commencent à être atteints.
    Lire cet article: https://www.dreuz.info/2020/03/30/bien-loin-des-salons-parisiens-et-des-pontes-le-temoignage-dun-medecin-tropicaliste-sur-la-chloroquine/

    • Merci pour ce lien très intéressant sur les bienfaits et les méfaits de la chloroquine expliqués avec objectivité et expérience par un médecin militaire.

  6. Bon article à la fois synthétique et exhaustif.
    Hier nous avions droit à “pour en finir avec la Raoult-mania ?” avec un pseudo statisticien nous expliquant que 90% d’asymptomatie et 90% d’efficacité de la chloroquine faisaient que cette dernière ne servait à rien.
    Gloup, gloup, tout le monde a gobé sans passer par la case cerveau.
    Sauf qu’on est en combinatoire et que la réalité est que la nivaquine est efficace à 90% sur les 10% restants qui présentent des symptômes. Au bilan, on se retrouve avec 10% des 10% = 1% de risque d’inefficacité de la chloroquine sur la population entière. Soit un écart de 1 à 10.
    Faisons le calcul du gain économique entre une boite de 5€ à 100 personnes et le coût d’une hospitalisation lourde durant 30 jours, kiné, arrêt de travail… appliqué à une seule personne soit probablement 100 K€.

    Sauf à faire du peudo “PIB” avec des malades ou des cercueils, funérailles, fleurs et couronnes…

  7. Normalement, cette épidémie de coronavirus devrait être assez banale.
    Ce virus tue surtout des gens déjà très vulnérables et fragilisés.
    On peut détecter et soigner.
    On ne le fait pas en France, parce que les seules décisions et mesures prises par le gouvernement visent à étouffer, obstruer ou entraver, voire interdire l’émergence des solutions (masques, tests, chloroquine, etc.).
    Au lieu de résoudre les problèmes, qu’il refuse de traiter, le gouvernement scénarise la Terreur de masse, avec la complaisance des merdias menteurs.

  8. Très bonne synthèse.

  9. Excellente synthèse de tous les ratages, volontaires ou pas (« obstruction systématique » est le mot juste) concernant cette crise du Coronavirus.

    Et surtout que les politiques, pseudo experts et journalistes en vue ne nous sortent pas le joker « complotisme » !

    Il faut que les décideurs concernés apportent point par point la preuve que ce qui est dénoncé est faux. Pour eux, il est urgent d’attendre ; pour les Français, dès que la fin du confinement le permettra, il sera urgent de DISSOUDRE L’ASSEMBLÉE NATIONALE et de procéder au remplacement par de nouvelles élections. Une dose de proportionnelle, depuis le temps où des menteurs nous la promettent, serait alors bienvenue pour que les Français soient enfin bien représentés.

  10. Un point de comparaison intéressant semble notre voisin allemand, qui était prêt en nombre de masques, tests, lits et autres solutions HA.
    De ce que j’ai lu, pas de confinement mais un test aux premiers soupçons et isolation du malade. Le reste de la population continue avec de simples précautions de bon sens. J’ai également cru comprendre que la solution HChloroquine+antibio antiviral, ou similaire, était appliquée.
    Les fruits: une épidémie en forte régression et très peu (comparativement) de décès.
    La polémique contre la molécule a-t-elle pour finalité de faire oublier l’incompétence des dirigeants, et prolonger coûte que coûte la ‘mondialisation heureuse’ avec un gouvernement mondial – de gens qui veulent notre bien, naturellement, mais selon leur propre idée du ‘bien’, assez proche de ce qu’on appelle ‘mal absolu’ je le crains.

  11. Merci de cet article qui doit résonner juste pour beaucoup, nous sommes sidérés de l’incapacité de l’état, de la traîtrise des cercles parisiens. Il ne reste plus qu’à prier qu’un leader surgisse..

  12. Vous êtes un poète rêveur Haizkolari à la recherche de la Vérité. Tant mieux, moi aussi.

  13. Aujourd’hui 18/04/2020 à propos du Coronavirus
    J’entends que mon pays déclare plus de 18000 décès liés à la pandémie
    Je lis qu’il y aurait moins de 150000 morts au niveau de la planète
    Nous déclarerions donc plus de 12% des morts du monde
    Notre population 67millions pour 7,7 millards d’humain représente 0,87% de la population mondiale
    Nous aurions donc en proportion: 12/0,87 soit plus de 13 fois plus de morts que la moyenne planétaire.
    13 fois plus de morts?? moi qui croyait qu’on était au moins dans la moyenne des pays

    Nous ne sommes donc pas les meilleurs comme j’aurai aimé. Pourquoi??
    Je réalise que le pays le plus imposé n’est pas le mieux équipé en matière de santé
    j’entends qu’il y a des cliniques vides, et des hopitaux surchargés
    J’entends des témoignages d’infirmières d’hopitaux, qui se disent désoeuvrées dans des services vides
    J’entends des vétérinaires qui proposent de mettre à disposition leurs respirateurs
    J’ai vu des films ou on mobilisait des trains, des hélicoptères pour transporter des malades, un hopital militaire . Je veux bien qu’on fasse du cinéma, mais sous réserve de ne pas achever le patient dans le tournage, et après une sortie victorieuse de la guerre anonçée.
    J’ai été horifié par l’interdiction d’emploi de l’hydroxychloroquine, et le retrait des stocks.

    Et effectivement je me demande si l’on ne le fait pas exprès

  14. Premier fondement de nos Excellences depuis des années : dans tout problème, il y a 3 solutions, la bonne, la mauvaise et celle de l’ENA.
    Pour démontrer que le Pr Raoult est un charlatan dangereux, on décide de tester l’hydroxychloroquine. Mais contrairement aux préconisations du Pr Raoult, on ne traitera pas les patients dès les premiers symptômes et en y association l’antibiotique prévu à l’IHU de Marseille, mais on l’emploiera seul et sur des patients en réanimation. La conclusion est déjà écrite. Comme ça ne fera aucun effet, le Pr Raoult pourra être traîné devant les tribunaux et lourdement condamné pour mise en danger de la vie d’autrui, voire pour homicides par négligence. La “justice”, dans sa souveraine indépendance, se fera un devoir d’être d’accord avec JUPITER, Véran(tanplan) et Belle-ou-bête…

  15. Tres bonne synthese faite avec du bon sens , du realisme, resultats à l appui , bien aux antipodes de l article de Mme Corbulon pratiquement à charge contre le professeur, dont l effet fut presque une levée générale de boucliers mais peut être etait ce l effet recherché .

  16. Relevé sur SputnikFrance :
    Une nouvelle étude française met en lumière l’inefficacité de la chloroquine contre le coronavirus :
    https://fr.sputniknews.com/france/202004181043595684-une-nouvelle-etude-francaise-met-en-lumiere-linefficacite-de-la-chloroquine-contre-le-coronavirus/
    Ce qui corrobore la volonté du ministère de la santé et sa hiérarchie de dénigrer et d’abattre le Professeur Raoult par tous les moyens. En testant l’hydroxychloroquine à l’envers des préconisations du Pr Raoult, ils ont beau jeu de démontrer l’inefficacité et la dangerosité du traitement. La prochaine étape sera donc bien l’inculpation et la condamnation du Pr Raoult dans les très prochains jours.

  17. J’imagine que cet article a été envoyé aux avocats Di Vizio ? Il faut absolument le transformer en fichier que tous nos réseaux sociaux pourraient diffuser largement. . Prions, vraiment, très fort.

  18. Peut-être que les petits tests express qui peuvent être faits à la maison pourront aider les travailleurs médicaux. Si les gens pouvaient se pré-tester, cela faciliterait leur travail. Il y a déjà des tests certifiés par l’UE tels que https://buycovidtest.com/ . Ils coûtent cher, mais je ne crois pas que les tests qui seront fait dans les hôpitaux vont coûter moins cher. Le Gouvernement peut obtenir de meilleurs prix sur le volume.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]