Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Couvre-feu à Lisieux (14)

Bernard Aubril, maire divers droite de Lisieux, récuse le terme de «couvre-feu» :

«On n'est pas à Chicago, on n'est pas en état de guerre. Il s'agit simplement d'une mesure de protection pour nos jeunes».

Depuis lundi, un arrêté municipal interdit aux jeunes de moins de 13 ans de sortir non accompagnés dans trois quartiers, dont le centre-ville, entre 23 heures et six heures du matin. Un second décret, signé jeudi, interdit aux mineurs de consommer de l'alcool dans les lieux publics, et étend l'interdiction à toutes les personnes, toute l'année dans certains lieux publics.

Les deux mesures ont été prises en réaction à une succession d'incivilités commises ces deux derniers mois : une vingtaine d'incendies volontaires visant les voitures ou du mobilier urbain comme les poubelles. Une salle-multiactivité neuve de sept millions d'euros a été dégradée par un incendie «dont l'origine criminelle ne fait pas de doute».

Un policier indique :

«Nous ne sommes pas dans un climat de violence urbaine avec des attroupements qui viendraient provoquer la police». «Nous faisons plus face à des jeunes désoeuvrés agissent sans prendre conscience des conséquences de leurs actes. Dernièrement, il y a eu un départ d'incendie de nuit dans le préau d'une école. Imaginez si le feu n'avait pas été maîtrisé à temps…»

Partager cet article

12 commentaires

  1. Incendier des voitures = “incivilités”; incendier une salle “multi” = “crime”. Mais où se situe la frontière?

  2. Certains vont évidement y voir la main des fascistes, et le recul de la liberté. J’y vois simplement le bon sens éducatif qui se substitue aux manquements évidents de parents. Que feraient des enfants de moins de 13 ans dans les rues après 23 heures ????!!! Leur place ne me semble pas dans le rue à cette heure tardive mais au lit, à dormir, leur cartable préparé, les devoirs faits, après avoir embrassé leurs parents et diné avec eux, pas devant la télévision, mais en échangeant sur ce qu’ils ont fait à l’école, leurs craintes, leurs joies, leur journée. Qu’est-ce que je suis vieux jeu !….

  3. Très bien ! Enfin un peu de bon sens !

  4. Non , non ce n ‘ est pas de la violence cette vingtaine d ‘ incendies et ces dégradations urbaines de plusieurs millions d ‘ euro
    De pauvres petits jeunes qui s ‘ ennuient , c ‘ est tout. Faute à la société qui ne sait pas les occuper !
    Et en plus les pauvres choux , ils n ‘ ont pas conscience de ce qu ‘ ils font !

  5. Un bon service militaire ou civique de 24 ou 36 mois, et on n’en parle plus…

  6. Réformons le code civil!!!
    Le “jeune” au temps de Napoléon ne ressemble plus au “jeune” d’aujourd’hui!!!
    Faisons donc travailler ces jeunes qui tombent dans la délinquance parce qu’ils s’ennuient, étonnant de voir aussi ,que le pouvoir actuel si friand des auteurs du XVIII ème siècle ne reprenne pas la célèbre citation “le travail éloigne de nous trois maux,l’ennui,le vice et le besoin”!!!

  7. JRFB le service militaire ,à part faire baisser les chiffres du chomage ,ne servira pas à grand chose
    Le policier qui parle de jeux de gosses désoeuvrés est affligeant
    La réalité est que nous sommes assaillis par des barbares qui veulent régner par la terreur . Ils savent très bien ce qu ‘ ils font contrairement à ce que dit ce policier
    A part mettre nos jeunes à l ‘ abri quels sont les mesures prises pour protéger la population ?
    Allo Valls !

  8. Des enfants de moins de 13 ans n’ont rien à faire dehors entre 23h et 6h du matin. Cela devrait être valable pour toutes les villes de France, question de bon sens…

  9. Il y a tout de même une question à se poser concernant l’organisation de la société. Bernard Aubril n’aurait pas besoin de prendre ses arrêtés municipaux si des enfants de moins de treize ans ne se trouvaient pas dans la rue entre 23 heures et 6 heures du matin, consommaient de l’alcool et commettaient des dégradations graves. Or si de telles conditions sont aujourd’hui réunies celà ne peut s’expliquer que par un laxisme antérieur à plusieurs niveaux de la société. Si des mineurs de moins de treize ans ne sont pas pénalement responsable, leurs parents sont néanmoins civilement responsables des dégats qu’ils causent. Concrètement lorsqu’il s’agit d’incendie volontaire, les dommages sont considérables. Pratiquement ce ne seront donc pas les parents mais leur assurance en responsabilité civile qui assumera les frais. L’assurance en responsabilité civile est normalement requise dans le cadre d’une location d’appartement par le bailleurs. Or on n’imagine pas qu’une assurance paye de façon illimitée des dommages causés par les enfants de locataires lorsque ces dommages sont causés par la négligence des parents à les surveiller. En bonne logique donc ces assurances devraient pouvoir résilier leurs contrats, et cette résiliation entraîner la fin du contrat de location du domicile parental. Il y a lieu de penser que si les familles concernées sont placées devant l’alternative d’être jetées à la rue, ou de remplir leurs obligations de surveillance et d’éducation de leurs enfants, elles trouveraient enfin l’autorité nécessaire. La question qui se pose donc est. Pourquoi la société et ses organismes ne mets-t-elle pas la pression nécessaire sur les familles laxistes?

  10. Il me semblait qu’il était interdit de consommer de l’alcool sur la voie publique depuis bien longtemps, non?

  11. Vous voyez ce que fait ce Maire est simplement de bon sens.
    C’est EXACTEMENT ce que n’a pas fait François Hollande le jour même des attentats !
    Au contraire il a encouragé les mouvements de foule avec pour apogée la manifestation finale.
    Un CHEF D’ÉTAT aurait organisé immédiatement un couvre feu, conseillé aux habitants de rester chez eux, et aurait demandé d’éviter tous rassemblements ou manifestations jusqu’à ce que la situation soit sous contrôle et tous les terroristes et leurs complices mis hors d’état de nuire…

  12. Le texte de Meiers est à retenir. Excellent.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services