Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Le Vatican

Courseulles sur Mer : Rome soutient le curé

Nous avions évoqué l’étrange révocation du curé de Courseulles-sur-Mer (14), l’abbé Cheval (ici et ici). On nous informe que, vendredi 03 octobre, l’abbé Cheval a été réhabilité immédiatement dans ses fonctions de curé de la paroisse de Courseulles sur Mer par courrier émanant de la Congrégation vaticane pour le Clergé. Toutefois, Monseigneur Pican reste sur ses positions et a confirmé l’interdiction faite à l’abbé Cheval de célébrer la Messe à la paroisse.

Michel Janva

Partager cet article

3 commentaires

  1. C’est réconfortant d’être soutenu par Rome mais c’est aussi invraissemblable de constater que des évêques puissent ne pas comprendre l’enseignement du St Père !
    Deo Gratias pour ce prêtre et ses fidèles…

  2. Si cette info est correcte, le curé de la paroisse de “Juno Beach” a été réhabilité dans ses fonctions. Or la fonction de curé entraîne a minima la célébration de la Messe Pro Populo le dimanche, qui est obligatoire et assortie de considérants économiques particuliers de par le droit. Donc, si l’évêque s’oppose formellement à la célébration dominicale par ce prêtre sur le territopire qui lui est confié, cela entraîne qu’il s’oppose formellement à sa réhabilitation par la SC pour le Clergé.
    La suite risque d’être “piquante” et permettra d’évaluer à livre ouvert le sens et l’efficacité de la patience romaine en matière de gouvernement de l’Eglise à l’intérieur même des Eglises locales.

  3. Faisons confiance à Rome: les choses rentreront nécessairement dans l’ordre en temps et en heure et servira d’exemple pour les vélléitaires qui s’en prendraient, qui aux prêtres fidèles, qui aux laïcs au service de la jeunesse catholique…
    Tout paraît raisonnablement prévu pour cela.
    D’ailleurs on ne voit pas pourquoi la Miséricorde excluerait les sanctions pour les coupables ne fût-ce qu’au titre d’une salutaire expiation qui leur est fraternellement souhaitée.
    Certes il y aura toujours des attardés empêtrés dans les obligations du monde qui s’efforceront de livrer de piètres combats d’arrière garde.Mais ils auraient grand tort de ne pas apprécier que le temps
    de la dictature idéologique n’est plus celui de l’Eglise,même en France.

Publier une réponse