Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Conviction et responsabilité ne doivent pas s’opposer

Le Père Matthieu Rougé était depuis neuf ans l’aumônier des députés et des sénateurs. Sa mission à la tête du Service pastoral d’études politiques (Spep) s’achève cet été : il va céder la place au P. Laurent Stalla-Bourdillon. Il répond à Rue89 :

R"[J]’observe des renouveaux de laïcité dure. […] La France est un pays à la fois très profondément catholique et très anticlérical, ça fait partie du paradoxe français. Après, la place nouvelle dans le paysage français des communautés musulmane et protestante évangélique est un peu déroutante. Et comme on n’a pas une très grande tradition de réflexion sur les phénomènes religieux, pour beaucoup de gens, il n’y a pas tellement d’autre possibilité de réaction qu’une espèce de crispation en défense. […]

Les politiques n’ont ni plus de défauts ni moins de qualités que les autres corporations. Ils rendent un service à la société, c’est tout. Mais notre pays manque de maturité et les voit souvent comme l’instance suprême. On a besoin de rois thaumaturges, on attend tout des élus. Cela renforce les tentations spécifiques que leur fonction véhicule : un besoin de pouvoir et de reconnaissance qui peut devenir démesuré. Ceux qui résistent le mieux à ces tentations sont :

  • ceux pour qui le service du pays, d’un territoire ou d’une cause sont prioritaires ;
  • ceux qui savent ne pas tout sacrifier à la politique, conserver du temps pour la réflexion, la vie spirituelle, la famille ;
  • ceux qui ont suffisamment d’humour sur eux-mêmes ;
  • ceux qui ont suffisamment d’éthique pour savoir qu’il y a des choses qui ne se font pas pour atteindre l’échelon suivant.

[…] On peut parler de leurs cas de conscience politiques avant de passer à des questions sur tel passage de la Bible, à la manière de se situer par rapport à la maladie d’un enfant… Ou à la manière de faire la jonction entre leurs convictions et leurs responsabilités. […] En France, on reste toujours un peu dans le cadre de la distinction de Max Weber entre « éthique de conviction » et « éthique de responsabilité » – en général en ne l’ayant pas lu de très près. On les oppose donc a priori :

  • la conviction, ce serait des réalités intimes, privées, n’ayant absolument pas à avoir de conséquences sur le plan public ;
  • la responsabilité, finalement, ce serait le lieu du pragmatisme, éventuellement le plus cynique.

Ce n’est pas fidèle à ce que dit Weber. Le décideur devrait exercer sa responsabilité à la lumière de ses convictions, en les laissant s’interroger l’une l’autre. […]"

Partager cet article

4 commentaires

  1. La politique, c’est aussi la liberté de confesser le catholicisme. La source de cette liberté se trouve dans les droits de l’homme, eux-mêmes fondés sur la vocation transcendante de l’homme.
    Ce binôme liberté et catholicisme pourra redonner à la France sa vocation d’user de sa liberté pour être catholique. Les stigmates de la Révolution française ne sont pas effacés.

  2. à Denis Merlin,
    là ou vous voyez “binôme”, je ne vois qu’unicité: la seule liberté qui existe ne serait-elle pas est celle donnée par le Créateur ?
    Pour la conclusion, pas de problème, c’est le moins que l’on puisse dire puisque la révolution est même en plein aboutissement : écoutez ses thuriféraires bêler d’aise.

  3. De toute façon il ne peut y avoir pire que La Morandais.

  4. En fait, c’est ce que je dis toujours, le législateur doit légiférer dans le sens de ce qui est bon et non pas en suivant des minorités agissantes qui trouves toujours de bonnes intentions à des revendications qui ne sont pas bonnes : ” Les voies de l’Enfer sont pavées de bonnes intentions” … que nombre d’élus ne savent pas exquiver.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services