Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Contre le socialisme, l’union des droites est nécessaire

De Pierre Baudouin dans Les 4 Vérités :

"Au demeurant, j’interprète l’excellent score du FN comme une sanction redoublée : d’une part, les électeurs voulaient dire aux socialistes d’arrêter de nous matraquer d’impôts et de lois idiotes ou nuisibles ; et d’autre part, ils estimaient que l’UMP n’avait pas toujours été suffisamment antisocialiste. Nous sommes encore assez nombreux à qui le comportement d’un Sarkozy – élu triomphalement en 2007 par la France de droite, mais faisant instantanément « l’ouverture à gauche », augmentant les impôts et la dette de façon gigantesque, faisant venir des immigrés à tour de bras – reste en travers de la gorge !

Autre difficulté d’interprétation : plusieurs commentateurs ont expliqué que le bipartisme était mort. Est-ce vrai ? Pour ma part, je ne le crois pas. Car le mode de scrutin, majoritaire à deux tours, impose ce bipartisme. Certes, un troisième grand parti existe désormais, à côté du PS et de l’UMP. Mais le mode de scrutin implique de réfléchir à des alliances. […] Certes, les Français ne croient plus que le FN soit un parti « anti-républicain », mais l’élection a sa logique propre et, si deux partis s’associent, ils ont toutes les chances de gagner au deuxième tour. Cela vaut pour l’alliance UMP-PS contre le FN; cela vaut aussi pour l’alliance, que j’appelle de mes voeux, UMP-FN contre le PS. Le tripartisme ne peut exister durablement que dans un régime où l’élection principale est à la proportionnelle, comme sous la IVe République. Sous la Ve, on peut avoir 3 grands partis, mais, au deuxième tour, logiquement, deux vont s’associer contre le troisième (comme naguère l’UDF et le RPR contre le PS). […]

Cette élection municipale ne sera le premier pas d’une reconquête politique que si les droites françaises sont enfin capables de s’opposer idéologiquement au socialisme et de s’allier entre elles. Jamais, cela n’a été plus envisageable (à la fois grâce à la « dédiabolisation » du FN et grâce à la « droitisation » de l’UMP); jamais, cela n’a été plus nécessaire. Qu’attendons-nous? Une réélection de Hollande ?"

Partager cet article

18 commentaires

  1. Il faudrait quand même que la “droite” redevienne droite,c’est à dire, soumise à la loi divine naturelle. Le divorce, l’avortement, la contraception, l’invasion de remplacement, la dette aux banques privées….tout cela vient de la “droite”. Il est temps de réfléchir et de réagir vraiment pour sortir de ce guignol qui détruit le pays,les familles, la société humaine.

  2. Jean Marie Lepen a déclaré que Marine avait des chances d’être élue en 2017 et qu’il espérait que ce ne soit pas sur “un champ de ruines” ….
    L’union des droites ne se fera que sur ce “champ de ruines” … avant je n’y crois pas !

  3. Un rassemblement UMP-FN est impossible pour une simple raison : l’UMP est, comme le PS, un parti de francs-maçons. Le bi-partisme UMP – PS est un leurre de façade. Aujourd’hui, nous sommes en réalité pour la première fois depuis longtemps en bi-partisme : d’un côté l’UMP et le PS qui veulent garder le pouvoir pour permettre à la franc-maçonnerie d’atteindre ses objectifs et de l’autre le FN (en espérant que les francs-maçons ne parviennent pas à le gangrener, ce dont je doute).
    Quant à l’objectif des francs-maçons, nul ne peut l’ignorer puisqu’ils le revendiquent eux-mêmes : détruire la religion catholique. Pour cela, il faut détruire la France, fille aînée de l’Eglise. Et pour détruire la France, il faut détruire la famille, fondation de notre société.
    Dans ce cadre, la nomination de Valls est tout à fait logique.
    Pour comprendre la situation, arrêtons de raisonner selon notre mode de pensée, mais raisonnons selon la pensée de nos adversaires (relisons Sun-Tzu !).
    C’est pour cela qu’il n’y a plus rien à attendre de bon de l’UMP. Combien d’électeurs se sont aperçus lors des dernières élections que leur candidat UMP avait signé la charte de la famille et mis des gens LGBT dans leur liste… Et quand on voit le programme de Juppé à Bordeaux, on se demande si les bordelais l’ont lu…
    Par exemple, la volonté d’enseigner l’arabe dans nos écoles fait partie du plan de destruction de la France.
    La dénaturation du mariage aussi. Les francs-maçons qui sont des gens très courageux (humour…), utilisent le lobby LGBT et agissent en sous-main.
    En réalité, UMP-PS ne sont pas sous la coupe du lobby LGBT. Aux ordres de la franc-maçonnerie, ils utilisent ce lobby pour parvenir à leur fin.

  4. Le FN doit continuer son cavalier seul. Il n’existe que par sa défiance au “système” ; s’il s’allie , le système UMP/PS franc-maçon l’avalera tout cru.

  5. La droite a voté la pilule, l’Ivg, le divorce par consentement mutuel, le PACs, presque toutes les “avancées sociétales” de ces dernières années et il y a encore des catholiques qui votent pour ce parti?

  6. C’est quoi cette dédiabolisation du Front National ?
    Le fréquentant depuis sa création en 1972 , je n’ai jamais eu la sensation d’y rencontrer le diable.

  7. Que de pieux propos que la réalité des dernières élections dément. A titre d’exemple,étudiez le cas de Carpentras.

  8. M. BAUDOUIN raisonne in abstracto, selon une logique arithmétique : 1+1 supérieur à 1.
    Sur le terrain polititique, il néglige qq obstacles à supprimer dans le cadre d’une entente électorale et donc programmatique a minima :
    – le souveraineté de la France et des nations face à une construction européenne devenue fédéraliste et négatrice de la subsidiarité.
    – la question de la gestion économique des frontières européennes, et également cellede la gestion de l’immigration, qui sont idéologiquement liées, face au mondialisme idéologique.
    – la nature de l’€uro, monnaie unique, ou monnaie commune ?
    – le refus de l’idéologie de mort et l’affirmation d’une morale collective de la Vie.
    – la réforme de l’école et de la formation professionnelle, et la libération de l’éducation dite nationale.
    – la réforme de linstitution judiciaire.
    – la défense nationale, intégrée dans l’OTAN, ou fonctionnant dans un cadre européen libre des blocs ?
    On pourrait ajouter comme obstacle les allégeances maçonniques et celles plus invisibles aux lobbys financiers et monopolistiques liés à l’Etat, bref les nouvelles féodalités et pouvoir réligieux temporels.
    Le FN a t il un rôle possible dans une alliance électorale , certes très profitable à ses candidats et cadres, qui négligerait ces points essentiels, sans qu’il ne se dissolve et perde tout intérêt comme instrument politique de remise en cause du désordre établi ?
    De toute évidence non. Cette incompatibilité, cette impossibilité de d’addition, ou de fusion électorale l’UMP la connait également: ses dirigeants actuels sont trop liés et soumis aus idéologies, réseaux et lobbys, pour accepter d’envisager cette alliance.
    Il est donc vraisemblable qu’il faudra la réélection de F. HOLLANDE, déjà prévisible et inscrit dans les faits, sauf bouleversement majeur d’une crise brutale, pour que la droite classique éclate en deux tronçons : celui qui se ralliera au PS social-démocratisé que va créer VALLS, et une aile droite réalisant et comprennant qu’il lui faut rompre avec la culture gaullienne du compromis avec la gauche qui est l’ADN de la droite française depuis 1945, renouvelé et maintenu depuis 1958.

  9. Pas besoin d’une telle “union des droites” pour le moment (surtout que UMP = Uniquement Mensonge et Pragmatisme)
    En effet, la “majorité” socialiste bat de l’aile :
    Sur 25 Ministres élus aux législatives (24 Ministres + PM) :
    -1 va retrouver le groupe des écolos (Cécile Duflot)
    -1 a vu son siège pris par UMP (Jérôme Cahuzac)
    -1 va remplacer 1 membre (Jacques Moignard) du groupe PS (Sylvia Pinel)
    -1 est dans l’expectative mais devrait plier (M. Ayrault) pour complaire à Hollande
    -1 va perdre son siège s’il va à l’Elysée (M. Cazeneuve)
    -1 l’a retrouvé (Delphine Batho) mais serait en conflit ouvert avec Ségolène Royal pressenti pour un poste d’envergure (l’Education ou la Justice)
    Donc « seulement » 23 sièges vont être redonner au groupe PS, les écolos gagnant un siège et l’UMP ayant pris celui de M. Cahuzac. Or le PS n’a de majorité absolue que par deux sièges. Avec Mme Duflot il en perd un et il n’y a aucune raison (sauf l’appel du maroquin) pour que Sylvia Pinel continue à faire de la figuration, alors que son parti a besoin d’un chef, l’actuel venant d’être mis en examen !
    Pour obtenir des sièges, M. Valls n’a donc pas d’autres possibilités que de débaucher des députés « écolos » pour les remplacer par des suppléants inféodés au nouveau Gouvernement, c’est-à-dire des suppléants PS. De ce point de vue là, le député François Michel Lambert n’a pas trop de chance. Par contre, François de Rugy serait excellent, puisque son suppléant est Pascal Bolo, un socialiste. Mieux même que Barbara Pompili, qui a le désagréable inconfort d’avoir un suppléant, certes au PS, mais syndicaliste. Ce qui n’arrange pas les affaires de M. Valls plutôt sur la ligne Parisot.
    Du coté des recasés/renvoyés on a : Vincent Peillon, Christiane Taubira, Nicole Bricq, Arnaud Montebourg, Jean Yves Le Drian, Dominique Bertinotti, Pascal Canfin (EELV), Yamina Benguigui, Fleur Pellerin, Najat. Ces Ministres là ont tous le désagréable problème de ne pouvoir être utiles à l’Assemblée car ils ont choisi de ne pas se présenter en 2012 aux Législatives.
    Néanmoins, M. Valls devrait repêcher Arnaud Montebourg (parce qu’il fait du grabuge à l’extérieur) et Christiane Taubira (pour le symbole). Il devrait aussi conserver Najat et Fleur Pellerin, plus pour des raisons de parités que pour leur confier un grand Ministère en principe. Jean Yves le Drian devrait rester et Vincent Peillon se préparer pour les européennes.
    Chez les élus, Laurent Fabius, Michel Sapin, Stéphane le Foll, Benoit Hamon et François Lamy devrait rester. Les autres expulser, comme le laissent entendre leurs plaintes auprès des parlementaires ou (encore) les absences de réponses de M. Hollande à leur coup de fil. Quant à Ségolène, elle viendrait prendre une place plus qu’honorable.
    Pour l’instant, on a donc 12 candidats « surs ».
    Logiquement, M. Urvoas devrait tenir la barre pour un poste au Gouvernement, François Rebsamen ayant (lui aussi) l’inconvénient d’être sénateur et pas député (et c’est du coté Assemblée que cela commence à pêcher).
    L’équation de M. Vzlls s’avère compliquée car il est (sur le plan numérique assemblée) en peine de voix (les suppléants PS sont plutôt du coté des hommes) féminines (il faut la parité) et s’il ouvre trop le Gouvernement aux écolos (en faisant main basse sur des sénateurs écolos) il risque fort de voir son “camp” le rejeter pour “manque de considération”.
    En ajustant un peu les choses, je dirai que M. De Rugy et Eva Sas (la compagne de Jean Vincent Place) ont de bonnes chances d’aller au Gouvernement, les deux ayant des suppléants PS, Mme Sas son statut de femme en plus.
    Mais au delà de deux Ministres, dans un Gouvernement, du reste “resserré” (20 Ministres en gros) – et sachant que les membres du PS ne voudront pas “seulement” d’un secrétaire d’Etat, pas plus que EELV – la recherche de voix “autres” va être difficile.

  10. Le défaut dans ce raisonnement, c’est que l’UMP n’est pas de droite!

  11. Une idée est bonne ou mauvaise, une loi est juste ou injuste, elle n’est pas “de droite” ou “de gauche”. Le système droite/gauche est un piège à cons pour empêcher les gens d’être de libres penseurs.
    C’est tout le système qu’il faut changer!

  12. Le problème , c’est que la droite qui dit être de droite n’est plus à droite et que la droite de la droite qu’on croyait à droite dit ne pas être à droite.
    Conclusion, la droite est très maladroite !

  13. L’ump (le parti, pas tous ses élécteurs) étant idéologiquement bien plus proche du PS que du FN, les alliances globales sont impossibles.
    Le bipartisme en faveur de la droite ne peut se faire que par l’implosion de l’UMP et sa séparation entre les social-démocrates qui rejoindraient la mouvance PS et les souverainistes/défenseurs de la vie qui rejoindraient le FN. Il me semble d’ailleurs que le but de Marine est de remplacer l’UMP comme force de droite et non pas de rester un “3ème” parti dans l’ombre des 2 autres.
    Dans tous les cas, nous en sommes très loin…

  14. Encore un qui n’a pas compris que l’UMP est un parti de gauche, que l’UMP est du même camp que le PS, même idéologie. (je vous épargne tous les points de rapprochements : UMP / PS mondialistes, européistes, pour l’euro, anti-famille (ou indifférents), libre-échangistes, tous remplis de franc-maçons etc etc)
    Bref, si on n’a pas compris cela, on n’a rien compris en politique. ça marche comme ça en France mais aussi dans une grande partie des pays occidentaux…
    Une alliance UMP / FN est CONTRE-NATURE. Quand les électeurs de droite auront-ils compris cela ?
    La seule solution : l’éclatement de l’UMP et la recomposition politique autour de la vraie droite (donc nécessairement autour du FN RBM)

  15. Au contraire il faut refuser de s’allier à l’ump qui profite le plus d’empecher le fn de gagner une élection .L’ump a toujours compter sur le vote fn pour raffler la mise ,comme avec sarkozy .
    l’ump est un parti de traitres comme le ps : antinational, immigrationiste ,raciste anti-blancs et pour la préference étrangère UE/USA/kasher/hallal !
    Tant que les gens ne veulent pas voir ces évidences ils seront manipulés comme depuis 40 ans pour que rien ne change jamais .
    S’allier à l’ump c’est le syndrome de stokholm ou de la femme battue qui qroit que son tortionaire n’est pas si mauvais que ca , au lieu d’en finir défitivement avec les traitres de l’umps toujours complices contre les interets de la France et des francais de souche .
    Il ne reste pas de temps pour persister dans les erreurs ,au cas où personne ne l’avait remarqué …..

  16. Ce ne sont pas les “Quatre vérités” mais deux contre vérités :
    “Un troisième grand parti existe désormais”
    Non, il existe depuis les 15% de Jean Marie en 88 renouvelés en 95,avec deuxième tour de 2002,les 35 députés à la proportionnelle de 86 et les municipales de 95.
    “L’excellent score du FN” .
    Non,il est en fait inférieur à celui des municipales de 95.
    Passons sur les ténors Aliot,Philippot et
    Collard ,éliminés, pour regarder les résultats:
    1995: 1363 conseillers. 2014:1180
    1995: Plus grande ville prise :Toulon 170.000 habitants.
    2014:Fréjus :52.000
    Voilà le “triomphe” des petits bourgeois bien élevés ,bon chic bon genre, aux oreilles sensibles qui rêvent de l’Ump et qui continuent à se lamenter sur les supposés “dérapages ” ou “provocations” de celui à qui le Fn doit tout, tout en nous faisant croire qu’il ne voulait pas le pouvoir mais qu’avec Marine,la dédiabolisation et le départ des nostalgiques du 6 février , des deux putschs d’Alger et de l’Oas, on allait voir ce qu’on allait voir.
    On le voit :un parti sans militants donc sans noyau dur,telle une figue,fruit sans noyau, escagassée au sol,avec un électorat volatile qui le fit passer en dessous des 5% aux législatives de 2007.
    Comme il est dit dans un autre article, c’est le désespoir, illustré par le taux d’abstentions, le grand vainqueur.Et ce désespoir assimile ce FN ambigu au reste du “système” .Alors que le désespéré n’a plus que la violence comme espoir on lui offre de grandes dissertations en cravate sur l’Euro au lieu d’un parti national-révolutionnaire qui serait au moins capable grâce à ses nombreux militants chauffés à blanc,en particulier ceux venant de la CGT et du PC, de tenir au moins la rue à défaut de représentation.
    Son impuissance est telle que même sur des sujets de société qui soulèvent la même répulsion du PC Nord coréen que du Wahhabisme saoudien en passant par l’Opus Dei, tant elle est universelle,eh bien,la nouvelle Jeanne d’Arc n’a pu l’exploiter à fond ne serait ce que par sa présence à des manifestations parce que, sans doute, dans un sursaut de pudeur, elle a compris que venir défendre la famille traditionnelle quand on a trois enfants après deux divorces et qu’on vit en concubinage ça risque de faire rire.
    Alors vertueux dédiaboliseurs, continuez vos cocoricos, les maudits de l”extrême droite” ,ces pelés, ces galeux d’où venait tout le mal,du moins ceux encore en vie, en rigolent pour ne pas pleurer de grosses larmes de rage,hélas.

  17. @Mac B “L’excellent score du FN” .
    Non,il est en fait inférieur à celui des municipales de 95.
    Passons sur les ténors Aliot,Philippot et
    Collard ,éliminés, pour regarder les résultats:
    1995: 1363 conseillers. 2014:1180
    1995: Plus grande ville prise :Toulon 170.000 habitants.
    2014:Fréjus :52.000″
    FAUX
    ??? le FN a fait élire 1550 conseillers + une centaine alliée (sur Béziers, Orange, Bollène etc) et non 1180. (j’ai en ma possession TOUS les chiffres) soit beaucoup plus que l’objectif du FN (un millier)
    La plus grande mairie n’est pas Béziers ou Fréjus mais la mairie du 7ème secteur de Marseille (et la plus grande)…. 151000 habitants soit du même ordre que Toulon.
    Le FN a fait élire 10 maires FN + les maires “amis” (Béziers, Camaret) contre 3 en 1995.
    J’ai là les chiffres, communes après communes, chiffres de 1995 et ceux de 2014, dans 80% des communes, le FN progresse par rapport à 1995.
    C’est donc sans appel. Je passe sur le reste , assez “délirant” je dois dire.
    Donc évitez de raconter n’importe quoi …

  18. Scat,voilà mes sources:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_municipales_fran%C3%A7aises_de_1995
    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/municipales-la-carte-des-conseillers-municipaux-front-national_1504677.html
    Maintenant vous pouvez toujours pousser le ridicule en illustrant la “vague marine” par quelques dizaines de conseillers en plus ou en moins par rapport à 95.
    Quant à assimiler les prérogatives d’une mairie de secteur à ceux d’une mairie de ville montre où vous en êtes réduit dans votre argumentation qui trouve d’ailleurs “délirant” d’observer que les abstentionnistes mus par le désespoir rejettent le FN nouveau englobé avec le reste de la classe politique et que Marine est la dernière au monde à pouvoir incarner la famille traditionnelle d’où l’absence du FN sur un sujet pourtant porteur,non seulement moralement, mais électoralement.
    Continuez votre méthode Coué,c’est meilleur pour la santé que de prendre des euphorisants.

Publier une réponse