Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Contre la machine à faire gagner la gauche, la fusion des listes de droite

Contre la machine à faire gagner la gauche, la fusion des listes de droite

Même si le second tour des municipales est reporté jusqu’à au moins fin juin, une échéance pourrait arriver dans les jours qui viennent: la date limite pour le dépôt des listes du second tour. En conséquence, c’est maintenant que se joue la fusion de listes du second tour.

Or trop souvent, des villes de droite sont livrées à la gauche, toujours capable de s’unir, du fait de l’incapacité de listes de droite à fusionner.

Un des cas les plus emblématiques est celui de Carpentras, dans le Vaucluse. Déjà, en 2014, le député LR “droitiste” Julien Aubert avait porté la responsabilité d’une victoire de la gauche en refusant de fusionner ou de se retirer au profit du candidat FN arrivé largement en tête.

La situation est en passe de se reproduire cette année, au vu des résultats du premier tour:

  • Le maire sortant de gauche Serge Andrieu est arrivé en tête avec 35,85% des voix, score faible pour un maire sortant. Il bénéficiera certainement d’un bon report de voix de la part de la communiste Mina Idir, éliminée au premier tour.
  • Le conservateur Bertrand de la Chesnais, ancien N°2 de l’armée de Terre, soutenu notamment par le RN et le PCD, est arrivé second avec 30,88%. Il dispose de réserves de voix importantes dans cette ville où, à la dernière présidentielle, le total des candidats de droite (Le Pen, Fillon et Dupont-Aignan) frôlait 55% (8 point de plus qu’à l’échelle nationale).
  • Toutefois, le candidat LR, Claude Melchior, un protégé de Julien Aubert, a obtenu 17,38% des voix et peut se maintenir. S’il le fait sans fusion avec la liste du général de la Chesnais, les chances de victoire de ce dernier sont marginales.

Nous posons donc la question à Bertrand de la Chesnais et Claude Melchior: êtes-vous prêts à fusionner vos listes avec une répartition des places éligibles proportionnelle à vos scores respectifs du premier tour?

Nous invitons nos lecteurs à leur poser eux aussi – avec courtoisie – cette question urgente. Nous publierons leur réponse (merci de les faire suivre à [email protected]) et, en cas d’échec et de victoire de la gauche, montrerons du doigt celui ou ceux qui en porteront la responsabilité :

Partager cet article

2 commentaires

  1. Encore une fois, inutile de prendre vos désirs pour réalité. Encore une fois, la direction de LR renouvellera les consignes du pouvoir profond imposées depuis plus de trente ans autour de “l’extrême droite” ou de tout ce qui est considéré comme tel. Malgré la période précédente de LR où un certain flou pouvait laisser entrevoir une éventuelle ouverture de la digue, force est de constater que depuis la prise de fonction de Christian Jacob, qu’il n’en sera encore rien. Le cordon sanitaire et la consigne du “front républicain” tiennent toujours. Vous n’avez toujours pas compris le signal de l’éviction de Tegner ? Qu’on s’en désole ou qu’on s’en réjouisse, peu importe, tout cela n’est que factuel : n’espérez rien. Quant aux LR, ou l’UMP avant, le système leur a toujours offert d’autres compensations… Si vous n’avez toujours pas compris ce que sont structurellement les LR, y compris les réputés “plus à droite”, vous n’avez pas fini de vous lamenter car des “trahisons” de ce type, ce ne sera ni la première, ni la dernière… Si d’aventure Julien Aubert donnait son feu vert à une opération de ce type il serait immédiatement viré et lui-même “confiné” dans la marginalité, et vous le savez très bien… Dans un système comme celui-là où tout le monde se tient, et tient à ses prébendes, les idées (ou plutôt les éléments de langage…), trouvent très vite le chemin de la raison pratique et de la rationalité…

  2. et à orange, le candidat bompart n’a pu être élu au premier tour, le RN lui ayant mis dans les pattes une liste bidon!
    idem à Trascon et surement ailleurs, le rassemblement … des droites semble être un gros mot

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services