Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Contraception : le racisme des fabricants de pilule

Véritables cobayes, les Haïtiennes ont été les premières femmes au monde à tester la pilule contraceptive. Pour valider ce qui allait révolutionner la vie des Occidentales, les autorités américaines ont testé massivement la pilule sur les femmes d'Haïti et de Porto Rico entre 1952 et 1956.

Les doses étaient 50 à 100 fois plus fortes qu'aujourd'hui, entraînant beaucoup de cancers.

Plus de 50 ans après, les Haïtiennes sont celles qui ont le moins recours à ce contraceptif. On comprend pourquoi.

Partager cet article

2 commentaires

  1. J’aime bien votre blog, mais cela ne m’empêche pas de douter de la véracité de la première affirmation de ce billet.
    Les sources que j’ai consultées affirment que les premiers essais ont été menés à petite échelle dans le Massachusset-USA et non en Haiti. Par la suite, des essais à large échelle ont été faits à Puerto Rico et plus tard en Haiti, à Mexico et en Californie.
    Par ailleurs, il serait intéressant de savoir qui sont ces mystérieuses ” autorités américaines…” à qui on attribue ces actions. Qui? Une compagnie pharmaceutique? L’omnipotent et machiavélique gouvernement américain? La CIA? le Pentagone? La NSA? La FDA? Si on cherchait à insinuer qu’on a affaire à l’amicale des anciens collaborateurs du docteur Mengele, on ne procéderait pas autrement.
    Ne s’agirait-il pas plutôt du groupe de chercheurs qui menaient les essais cliniques (et, oui, dont le niveau éthique laissait à désirer même pour l’époque)
    Dans un autre registre, quand je lis qu’AFP est la source d’une dépêche, je ne peux m’empêcher de penser qu’il s’y trouvera une interpétation défavorable aux cathos, aux américains ou tout autre groupe humain déconsidéré par les “autorités consensuelles du progrès” et ce, dès que le sujet le permet.
    ———————————–
    Si le sujet vous intéresse, essais Massachusset:
    http://www.pbs.org/wgbh/amex/pill/peopleevents/e_boston.html
    extrait: “Although Pincus and Rock camouflaged the true purpose of their study, the tests would be historic: the first human trials of an oral contraceptive.
    In 1954 Rock began his first tests of synthetic oral progesterone on a group of 50 infertility patients at his clinics. Although the women volunteered to participate, another group of patients were given the experimental drug without their direct consent.”
    Sur Puerto-Rico références ici:
    http://www.pbs.org/wgbh/amex/pill/peopleevents/e_puertorico.html
    “In the summer of 1955, Gregory Pincus visited Puerto Rico, and discovered it would be the perfect location for the human trials. The island, a U.S. territory…”
    Voici une autre version plus courte:
    http://www.history.com/topics/birth-control

  2. Je rappelle que les pilules d’aujourd’hui sont plus abortives (effet anti-nidatoire supérieur)

Publier une réponse