Contraception : la gauche attaque l’autorité parentale

Suite à l'amendement au budget de la Sécurité Sociale, garantissant le secret lors de la prescription d'un contraceptif aux mineures, Christine Boutin, Présidente du Parti Chrétien-Démocrate, s’indigne contre cette « nouvelle atteinte à l’autorité parentale qui structure la famille ».

« Alors que certains prétendent revendiquer un pseudo "droit à la parentalité", personne ne s’inquiète de voir l’autorité parentale émiettée, voir niée. Elle est la condition nécessaire à la croissance, au développement et à l’épanouissement de l’enfant ».
« jusqu’où notre gouvernement poussera-t-il cette folie destructrice de la cellule de base de notre société ? Si on enlève aujourd’hui aux parents la possibilité d’avoir un regard sur des sujets aussi graves que la contraception de leurs enfants, comment garder la cohésion de cette famille déjà fragilisée par tant d’attaques ? J’affirme que les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants. Aucune loi ne peut leur reprendre ce rôle sous peine de menacer gravement le développement de nos enfants ».

8 réflexions au sujet de « Contraception : la gauche attaque l’autorité parentale »

  1. oliroy

    Ce gouvernement maçonique est pour l’extermination de tous les embrions, par l’IVG enseigné à partir de la maternelle, par la poursuite des recherches sur les cellules embryonnaires malgré le prix Nobel attribué au professeur Yamamaka (information retransmise par la Fondation Jérome Lejeune) pour sa decouverte de la reprogrammation des cellules adultes (iPS), auxquels il faut ajouter maintenant la destruction de la cellule embryonnaire familiale et bientôt, mais que Dieu nous en preserve, la constrution In Mairie de FGI Familles Genetiquement Improductives. Peut être aurons nous droit à un Ministre de la non-reproduction Genetiquement Improductive, un Ministre qui monte à rebours.

  2. C.B.

    Les parents qui gardent un droit de regard sur la contraception de leurs enfants non seulement protègent leurs propres enfants, mais en plus, ils protègent la planète des rejets polluants d’hormones ingérées qui s’éliminent par les voies naturelles, polluent les eaux des rivières, bouleversent l’écologie des poissons … ce qui a des répercussions sur les animaux qui mangent ces poissons.
    Les parents qui gardent un droit de regard sur la contraception de leurs enfants devraient être non seulement chaudement félicités mais remerciés pour cette contribution majeure à la sauvegarde de la planète.

  3. HS

    Etonnantes cette naïveté et une telle méconnaissance du passé: la délivrance de la contraception aux mineures dès l’âge de 13 ans à l’insu des parents et sans leur autorisation est parfaitement légale depuis plus de 25 ans dans les centres de Planning familial et habituellement effectuée sur la prescription de conseillères “conjugales” non médecins ( généralement par délégation de responsabilité du responsable du service hospitalier public de gynécologie le plus proche); avec la collaboration hélas de quelques conseillères du CLER au nom du “moindre mal”…

Laisser un commentaire