Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

“Contestation de crimes contre l’humanité” : premier non-lieu pour Bruno Gollnisch

L’affaire était grotesque dès le début. Le secrétaire général du FN, interrogé lors d’une conférence de presse en octobre 2004, avait répété sa position sur la liberté de recherche historique au sujet des crimes nazis : il était contre la loi Gayssot sur le négationnisme, mais ne contestait en rien "les millions de morts du drame de la déportation et de l’univers concentrationnaire".

Il n’en a pas fallu plus pour qu’une campagne politique, médiatique et judiciaire prenne M. Gollnisch pour cible : les journaux n’ont cessé d’évoquer l’affaire en parlant de "propos scandaleux" de Gollnisch sur la Shoah, ou de "déclarations négationnistes" – en évitant de citer lesdits propos, de peur que le lecteur ne se rende compte de la supercherie.

Déjà en 2004, la Police Judiciaire avait conclu que les déclarations de M. Gollnisch n’étaient pas illégales. Ce qui n’avait pas empêché le MRAP et le Parquet (sur injonction du Garde des Sceaux M. Perben, adversaire de Gollnisch à Lyon) de porter plainte.

Hier, la première de ces plaintes a débouché sur un non-lieu, dont les termes sont cinglants (article de Libération, communiqué du FN) : Pour le juge d’instruction, il n’est

…pas douteux que Bruno Gollnisch ait manifesté clairement sa réprobation des crimes nazis évoquant les millions de morts et les massacres perpétrés dans les chambres à gaz […]

La réalité des camps d’extermination organisés quasi-industriellement n’a pas été contestée lors de cette conférence de presse par Bruno Gollnisch qui, sur ce point, répondait à des questions de journalistes.

Malgré la plainte du parquet et de probables appels, il est peu douteux que Bruno Gollnisch sera au bout du compte reconnu innocent. Mais le but de ses ennemis n’était pas tant judiciaire que médiatique : et là, le mal est fait.

Henri Védas

Partager cet article

6 commentaires

  1. Il ne faudrait pas oublier l’arroseur arrosé :
    “En revanche, le juge d’instruction a mis en examen et renvoyé en correctionnelle non seulement le Président (PS) de la région Rhône-Alpes, J-Jack Queyranne, le seul à l’encontre duquel M. Gollnisch avait porté plainte, mais encore les six présidents de groupes politiques qui avaient concouru à une déclaration lue contre lui au Conseil régional, le 14 octobre 2004, sans qu’il lui soit donné la possibilité de répliquer. Considérés comme co-auteurs ou comme complices, MM. Christian Avocat (PS), Hervé Gaymard (UMP, ancien ministre), Gérard Géras (Vert), Thierry Cornillet (UDF), J-Michel Bodraton (PC), André Friedenberg (radicaux de gauche), dont le procès aura lieu le 28 mars à 14 h.”

  2. Excellente nouvelle qui me remplit de joie.
    Bruno Gollnisch est un homme droit, comme il s’en trouve en France.
    Marié à une Japonaise, et donc peu suspect de racisme, cet homme fait constamment preuve de courage pour défendre la civilisation française et chrétienne.
    La campagne de haine (et d’asphyxie financière par les charges des procès!) des lobbies anti-Français a subi un clair échec.
    Continuons!

  3. Je voulais écrire “comme il s’en trouve PEU en France”, mais j’ai tapé trop vite…

  4. pour moi, j’écrirais plutôt volontiers :
    “comme il s’en trouve PEU à gauche”.

  5. Très bonne nouvelle en effet, mais dites-moi et Georges Frêche, il ne mériterait pas un petit procés lui aussi?Le racisme anti-harki n’est donc pas condamné?

  6. Mais par quelle alchimie étrange ceux qui crient toujours au procès en sorcellerie sont ils les premiers à en attenter contre les autres ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]