Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Consultation sur les programmes de l’école primaire

Du 23 septembre au 18 octobre 2013, le ministère de l'éducation nationale organise une consultation nationale sur les programmes de l'école primaire. La synthèse de la consultation servira de base à une réforme des programmes prévue pour début 2015.

C'est par ici.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Des idées pour le nouveau programme :
    – Ne pas apprendre aux enfants à lire, écrire et compter.
    – A la place faire entendre, à voix haute, les édifiants contes qui suivent : Papa porte une robe, Maman achète des slips et Tonton va accoucher.

  2. Oui, effectivement, le programme d’histoire de l’école primaire a besoin d’être réécrit. La dernière version du ministère de l’Éducation nationale date de 2008. Parmi les éléments de la préhistoire, les élèves doivent connaître la maîtrise du feu. Or, à la place, le programme indique la « maîtrise du fer » qui, en réalité, relève de la protohistoire c’est-à-dire le début de l’histoire.
    Le programme précise : « 21 septembre 1792 : proclamation de la République ». En réalité, en date du 21 septembre 1792, un décret proclame l’abolition de la monarchie. Le lendemain, le 22 septembre, un autre décret mentionne que « tous les actes publics porteront dorénavant la date de l’an premier de la République française », c’est-à-dire précisément à partir de ce 22 septembre.
    Sous l’intitulé « La Révolution française et le XIXe siècle », le programme mentionne : « L’installation de la démocratie et de la République ». Est-il vraiment possible de parler de démocratie au XIXe siècle ? Les femmes ne peuvent pas voter à l’époque. Il faut attendre 1945 pour que les femmes votent pour la première fois sous la République (sous la monarchie, elles avaient déjà voté pour désigner les députés des États généraux du printemps 1789). La ratification, le 21 avril 1944, d’une ordonnance portant organisation des pouvoirs publics émanant du Comité français de libération nationale réuni à Alger mentionne en son article 17 : « Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes. » Pour être précis, tous les hommes ne peuvent toutefois pas voter à cette date : les militaires de carrière ne peuvent alors en effet voter comme l’indiquent les lois des 27 juillet 1872, 15 juillet 1889, 21 mars 1905 et 31 mars 1928. Ils n’obtiennent le droit de vote que par une ordonnance du 17 août 1945.
    Par ailleurs, le programme mentionne « 1882 : Jules Ferry et l’école gratuite, laïque et obligatoire ». Or, la loi du 16 juin 1881 porte sur la gratuité et l’obligation de l’instruction, tandis que la loi du 29 mars 1882 concerne, elle, le caractère laïc de l’école. C’est par ailleurs oublier que, par cette loi de 1881, Jules Ferry accomplit un geste en faveur des plus riches car, en réalité, la gratuité était alors effective pour les 3/5e des élèves (mesure engagée par le ministre Victor Duruy sous le Second Empire).
    Émanant du ministère de l’Éducation nationale, les documents d’accompagnement du programme d’histoire (janvier 2012) n’opèrent aucune rectification sur ces points.

  3. Sur le site du ministère, il est dit que la consultation se fait auprès des professeurs et des inspecteurs.
    Prendront-ils donc les “conseils” venant de simples français? Même si ceux-ci ont encore un cerveau?

  4. Stop stop stop à cette manie de faire et refaire les programmes… Les programmes c’est cela qui ruine l’enseignement et les humanités. Comme partout où il pose sa grosse patte velue, l’Etat casse tout, salit tout, n’amène que brumes et sombres désespoirs.
    On est tellement saoûlés et stressés par les programmes qu’on n’a même plus le temps de faire de la littérature.
    Qu’on recase ces idiots dans un métier où ils seront utiles et efficaces, à trier des fiches par exemple ou faire des rangements par ordre alphabétique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services