Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Consistoire extraordinaire : les sujets entre le Pape et les cardinaux

B Benoît XVI convoque tous les cardinaux pour un consistoire extraordinaire, vendredi 19 novembre, la veille du consistoire ordinaire public pour la création de 24 nouveaux cardinaux, qui sera suivi, le dimanche 21 de la messe de remise de l'anneau cardinalice. Dans une lettre en date du 30 octobre 2010, le cardinal Angelo Sodano, doyen du collège cardinalice, a ainsi informé les cardinaux – y compris les cardinaux en puissance du lendemain – que le pape Benoît XVI les convoquaient pour une «journée de réflexion et de prière», au Vatican dans la salle du synode.

Deux thèmes principaux sont à l'ordre du jour de la première partie des travaux : la liberté religieuse et la liturgie. Le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d'Etat, introduira la discussion sur «la liberté religieuse dans le monde et ses défis». Le cardinal-préfet de la congrégation pour le culte divin, Mgr Cañizares, introduira la discussion sur «la liturgie dans la vie de l'Eglise aujourd'hui».

Une seconde partie des travaux débutera dans l'après-midi avec la prière commune des vêpres, à 17 h.

3 exposés feront le point sur les 10 ans de «Dominus Iesus», la réponse de l'Église aux cas d'abus sexuels et la constitution «Anglicanorum coetibus».

Benoît XVI a déjà consulté les cardinaux, notamment le 23 mars 2006, sur la Fraternité Sainte-Pie X.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. Non, non, les nouveaux cardinaux ne sont pas “en puissance” jusqu’au consistoire ! Ils sont cardinaux depuis leur nomination et la meilleure preuve en est qu’ils participent au conclave au cas où le décès du pape interviendrait inopinément entre leur nomination et le consistoire de remise de barrette.
    D’ailleurs la colation de la barrette (anciennement du chapeau)n’est qu’un acte symbolique qui peut être omis ou fait par n’importe qui ! Jean XXIII avait reçu le sien des mains du Président Auriol, vieille survivance des temps où les rois de France remettaient le chapeau aux cardinaux nationaux.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!