Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Conservateur, une voie d’avenir

Conservateur, une voie d’avenir

Lu dans Valeurs Actuelles :

[…] Loin des caricatures grotesques véhiculées par la gauche bien-pensante et la droite pseudo-progressiste qui assimilent le plus souvent bêtement le courant conservateur à un combat d’arrière-garde qui n’existerait plus que dans les bastions vieillissants du catholicisme militant, le conservatisme est bien de plus en plus vogue chez les plus jeunes de nos concitoyens qui voient en ce dernier un moyen salvateur de protéger notre identité des affres du progressisme sans foi ni loi. On ne compte effectivement plus le nombre grandissant de jeunes entre 15 et 35 ans qui, à travers les partis politiques traditionnels, les associations ou encore les réseaux sociaux, n’hésitent pas à défendre une vision traditionnelle de la société et à contribuer à moderniser un courant politique et philosophique qui n’a jamais été, selon eux, aussi propice à répondre aux défis et aux problématiques du temps présent. C’est bien à un retour en force des idées conservatrices, portées par de très jeunes espoirs de la vie politique française (Marion Maréchal a 29 ans et François-Xavier Bellamy en a 33) auquel on a assisté en France au cours de ces dernières semaines.

Il suffit d’aller sur le terrain pour se rendre compte à quel point la campagne menée par François Xavier Bellamy a séduit une partie de la jeunesse, bien au-delà de la base militante des Républicains. Matthieu Louves, 24 ans, responsable des Jeunes Républicains de Gironde qui a pleinement participé à la campagne du jeune professeur de philosophie l’affirme très clairement: « Avec François-Xavier Bellamy, nous avons vu arriver beaucoup de jeunes qui ne militaient nulle part et qui ont été séduits par son discours. » […]

Baptiste Laroche, 22 ans, responsable des jeunes du Parti chrétien-démocrate (PCD) fait exactement le même constat :

« Dans un monde où tout se vaut, l’homme sent bien au plus profond de lui-même qu’il est habité par un vide, et c’est surtout vrai chez les jeunes. Les jeunes se sentent de plus en plus démunis, de plus en plus déracinés. Ce besoin de conservatisme qui les enracine vient surtout d’eux. Ils sentent bien qu’on ne peut pas vivre sans assises, sans attaches. Au soir de l’incendie de Notre Dame, nous nous sommes tous rendus compte qu’il y avait une forme de vestige intérieur collectif qui s’en allait. L’âme de la France qui disparaissait en quelque sorte. Ce soir-là, beaucoup de jeunes ont vraiment eu l’impression d’appartenir à un même peuple, à une même culture, à une même civilisation. Ce sont eux qui veulent le plus que l’on redonne un sens à tout cela, un cap pour protéger ce côté transcendant que représente la nation. »

[…]  Par conséquent, il est plus que jamais fondamental d’en finir avec les caricatures qui touchent ce courant de pensée et de tout faire pour tenter de lui offrir une traduction dans le champ politique afin de proposer aux Français des solutions efficaces pour résoudre leurs problèmes. François-Xavier Bellamy et Marion Maréchal ont commencé à le faire ; à nous, désormais, de poursuivre cet élan salvateur pour notre avenir. Nous ne pouvons en effet pas laisser les Français démunis face à un bloc pseudo-progressiste qui est en train de briser les structures traditionnelles de la société française sur l’autel d’une idéologie profondément perverse et irrespectueuse de ce que nous sommes. C’est pour cela qu’il est aujourd’hui fondamental de travailler à une alternative moderne et crédible autour des valeurs et des principes du conservatisme afin d’élaborer un vrai projet au service de ce que nous avons de plus précieux, c’est-à-dire l’homme aussi bien dans sa dimension historique, politique, sociale, culturelle que spirituelle.

Partager cet article

1 commentaire

  1. L’adresse correcte du site recommandé par Dominique semble être http://www.wikiberal.org.

Publier une réponse