Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

Connaître la Marche pour la vie

Voici un florilège des réponses que Cécile Edel a donné aux lecteurs du Forum catholique :

  • M Je ne suis pas, je l'avoue, pour l'instant surprise qu'aucun évêque n'ait marché avec nous car je sais qu'il faut du temps…du temps pour que chacun apprenne à connaître véritablement cette Marche, mette de côtés ses préjugés, et ait confiance… Notre détermination, notre patience sont les meilleurs atouts ! Jeanne Smits, qui revient de la Marche pour la vie de Washington, racontait hier que la manifestation a attendu de longues années son premier évêque. Mais quand ce dernier est venu, cela a déclenché une réaction en chaîne les années suivantes, et aujourd'hui c'est à chaque fois des dizaines d'évêques, dont jusqu'à une dizaine de cardinaux, qui marchent pour la vie. J'ai confiance: un jour, un évêque viendra, et d'autres suivront.
  • [N]ous avons, il est vrai, toujours besoin de bonnes volontés pour nous aider dans divers domaines selon leur sensibilité, leur compétence (distributions de tracts, site internet, accueil des délégations étrangères, animation, relation avec les médias…). […] C'est cela l'esprit : que chacun s'approprie la marche, et se demande ce qu'il peut faire pour l'aider à être un témoignage puissant en faveur du respect de la vie. Nous, les organisateurs, œuvrons à notre place, mais nos propres moyens ne suffisent pas. Pour renforcer l'organisation, maintenant : nous lançons à partir de septembre- octobre généralement plusieurs appels selon les besoins qui se font ressentir, après une première répartition des responsabilités à la lumière des enseignements de la marche précédente.
  • Les retombées les plus immédiatement visibles sont, par exemple, médiatiques : malgré une couverture décevante, plusieurs millions de nos compatriotes ont appris que des milliers de personnes ont défilé contre l'avortement, ce qui a dû surprendre beaucoup d'entre eux, car on leur assène que le sujet est clos. Les retombées sont aussi en cours d'année : ils savent que nous existons, et pensent à nous inviter à l'occasion à telle ou telle émission.

Michel Janva

Partager cet article

2 commentaires

  1. tant que des membres trop politisés se montront, alors qu’une bonne part des marcheurs est apolitique, nos évêques ne se présenteront pas dans le cortège.
    il vient d’y avoir le problème public de la gestion de la levée de l’excommunication accompagné de paroles négationistes d’un des quatres evêques lefebvristes, je vois mal nos évêques venir à la manifestation et se trouver à gérer le scandale de la mixité entre eux et des propos tenus par des gens d’extrême droite.
    cette marche me plait, et je participe parce que c’est important pour moi, mais personne ne promulguera d’amalguame à mon encontre, ce ne serait pas le cas pour nos évêques.

  2. à Jean christian ou d’autres de bonne volonté,
    Pour ce qui est de l’image, c’est trop tard.
    Les amalgames se font et se feront quoi qu’il arrive.
    N’ayons ( j’appelle ici nos évêques) plus peur de suivre le Christ, défiguré, sur la Croix. C’est ce que nous montre notre Saint Père.

Publier une réponse