Congrès fondateur du SIEL

Intinerarium y était :

"Le parti “Souveraineté, Indépendance et Liberté” (SIEL), de ligne gaulliste et patriote, s’est réuni le 24 mars 2012 autour de son président, Paul-Marie Couteaux à la maison de la chimie dans le 7ème arrondissement parisien. Engagé totalement aux côtés de la candidature de Marine le Pen, il se présente comme une “terre d’accueil ou un sas de décompression pour ceux qui hésiteraient encore à voter Front National”. […]

SUne quizaine de personnalités, des anciens du Rif, du MPF ou du DPF de Dupont-Aignan, de l’ex-RPR, UMP, des écrivains (comme Renaud Camus), des chefs d’entreprise, ont expliqué tour à tour les raisons de leur adhésion au SIEL, et, in fine, à la candidature de Marine le Pen. L’idée qui péside à cette fondation est celle du rassemblement de toutes les droites patriotes, gaullistes et souverainistes. Là était l’enjeu : beaucoup n’osent pas adhérer directement au Front National, “à tort ou à raison”. Le SIEL répond à cette crainte en se proposant de faire “tampon” entre le monde politique, “UMPS”, et le FN. En allant chercher largement tous les déçus de droite, tous ceux qui ne croient plus au clivage droite/gauche, le SIEL veut récupérer et unifier la galaxie des multiples partis de droite patriote et souverainiste.

Tentant de rassembler également des libéraux, dont Catherine Rouvier, et le parti de l’in-nocence de Renaud Camus (qui a gratifié le public de l’exposition de ses concepts principaux, et de ses propositions devant la candidate Marine le Pen) – oui, Renaud Camus se rallie à la candidature de Marine le Pen.

7 réflexions au sujet de « Congrès fondateur du SIEL »

  1. Audray Minget

    Ce pôle est une idée intéressante, désormais, plus d’excuses pour ne pas être allié au FN puisqu’il y a ce “tampon” qui est le SIEL avec ses différentes composantes (MPF, DLR, CNI, CPNT, Droite populaire, RIF, RPF, Action Française, etc.).
    Enfin une alliance intelligente, il manque que Dupont-Aignan retire sa candidature, que les déçus de l’UMP (qui sont nombreux) franchissent le pas et c’est bon, l’Union derrière le FN est en marche, et pour de bon.

  2. Tythan

    Je me permets de vous signaler que le nom du parti de Nicolas Dupont-Aignan n’est pas DPF mais Debout la République, soit DLR en abrégé.
    Pour le reste, il s’agit d’une non-information. A ma connaissance, une seule personne ancienne adhérente de Debout la République, qui était une jeune femme extrêmement bizarre (qui postait sur facebook des images d’elle dénudée sous laquelle elle commentait) a adhéré au SIEL. Je peux l’affirmer avec certitude: aucune “personnalité” de DLR n’a quitté notre parti pour rejoindre le SIEL, qui reste toujours à l’état de groupuscule.
    @ Audray Minget
    J’ai beau chercher, mais je ne vois pas pourquoi Nicolas Dupont-Aignan devrait retirer sa candidature… Au final, c’est Marine Le Pen qui pour une large part est venue sur sa ligne, ce serait plutôt à elle de se retirer en sa faveur, d’autant qu’elle n’a aucune chance de passer au second tour.

  3. clovis

    Je pense au contraire que Marine Le Pen, massacrée par les sondages truqués, représente vraisemblablement environ 20% des électeurs ayant fait leur choix aujourd’hui.
    Tout appel extérieur au FN entraînera les indécis; c’est la manoeuvre tentée par le Siel. Un second tour entre Marine Le Pen et Hollande pourrait de cette manière être favorable à Marine Le Pen, car la cuisine “front républicain” ne prendra plus cette fois-ci. Dans cette hypothèse il me semble logique que NDA recommande alors de voter pour elle.

  4. scat

    A Tyhan:
    Vous avez tort:
    Pourquoi Marine devrait retirer sa candidature au profit d’un candidat qui fait et fera 0,5% des voix ?? C’est NDA qui est allé sur les idées de Marine, pas l’inverse !! (lorsque le FN a été créé, NDA été encore en couche-culotte …!!)
    Le SIEL voit bien des anciens de DLR le rejoindre. : il n’y a plus grand monde à DLR: y en a t-il eu vraiment (je vous donne la réponse: c’est NON)
    Bref, vous mentez.
    Ce rassemblement représente un très grand espoir: ENFIN la droite s’unit.
    Je tiens à préciser que j’étais présent au congrès: je sais donc ce que j’ai vu et ce n’est donc pas des commentateurs absents -et donc en général ignorants- qui vont me faire dire le contraire de ce que j’ai vu.
    Vive le SIEL, vive le FN: vive le Rassemblement Bleu Marine !!
    Marine qui bien entendu sera au second tour….

Laisser un commentaire