Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Conférence VITA attaquée à Rennes : la dictature LGBT continue ses violences en toute impunité

Conférence VITA attaquée à Rennes : la dictature LGBT continue ses violences en toute impunité

La violence est du côté des LGBT et des féministes. La conférence, qui portait sur le thème «Quel sens à la vie ?», a dû être annulée :

Une conférence de l’association Alliance Vita, connue pour son engagement pro-vie, a été interrompue lundi 13 janvier à Rennes par une centaine de militants LGBT et féministes (…)

Les militants ont fait irruption vers 20h dans l’auditorium de la maison des associations où devait se tenir une série de conférences sur le thème : «Quel sens à la vie». Parmi les militants, figuraient des membres de plusieurs associations féministes comme «Nous toutes 35» ou de défense des droits des personnes LGBT. La police a dû intervenir et la soirée a finalement été annulée.

Une association LGBT bretonne a notamment revendiquée le blocage de la conférence sur son compte Twitter, interpellant la mairie et menaçant de revenir lors de prochaines conférences (…)

«Nous étions huit adhérents d’Alliance Vita à l’intérieur de la salle quand les opposants sont entrées (…) a raconté le délégué départemental de l’association à Ouest France. Il y a eu des coups. Deux d’entre nous ont aussi reçu du gaz lacrymogène. Et tous nos documents prévus pour la formation ont été jetés ou détruits. La soirée a finalement dû être annulée». Une patrouille de police est restée jusqu’au départ des manifestants, peu après 21h. Il n’y a eu aucune interpellation mais selon le délégué «trois» adhérents ont porté plainte «à titre personnel». «L’un de nos adhérents, blessé, a trois jours d’ITT (incapacité temporaire de travail)», dit-il à Ouest France. Toujours selon cet adhérent, une «plainte» devrait être déposée par le siège national d’Alliance Vita.

Contactée par Le Figaro, Alliance Vita indique avoir décidé «de ne pas communiquer» sur l’incident.

Partager cet article

10 commentaires

  1. C’est comme les Black-blocks et les Gilets jaunes : les uns sont invités à venir tout casser, en toute impunité, pour discréditer les autres et accuser ces derniers de toutes les responsabilités, tout en les éborgnant, les mutilant, les arrêtant et les condamnant à tour de bras…

  2. Il est très probable que ce nouveau groupe de tabasseurs s’en sortira impunément.
    Nous vivons dans un Etat de plus en plus malsain, qui utilise les forces de police pour réprimer férocement la contestation politico-économique, et qui manipule tout un arsenal de tabasseurs : blackblocs, Femens, BAC, LDJ, LGBT, etc. pour faire avancer son agenda de transforçage sociétal. Il n’est pas très beau à voir, leur changement de civilisation.

  3. Il devient urgent de s’organiser et de leur donner une bonne correction, qu’ils n’ont jamais reçue jusqu’alors.

  4. Le refoulé pervers Macron n’est pas arrivé a l’Élisée totalement par hasard !

  5. les blackblocs sont regardés avec déférence par la hiérarchie policière
    les milices d’extrême gauches sont reines dans les rues
    jusqu’à quand les chrétiens vont ils voter pour leurs bourreaux?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services