Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Conférence de Philippe Isnard à Toulon

I Philippe Isnard, Professeur d’Histoire-Géographie au Lycée des Iscles (Manosque), interviendra lors d’une conférence-débat ayant pour thème: L’Avortement: un crime d’État? Actuellement sous le coup d’une suspension de quatre mois pour avoir diffusé à ses classes un documentaire montrant la réalité crue de l’avortement, cet enseignant a fait l’objet d’un traitement médiatique très partial, alors même qu’il voulait simplement apporter un complément aux informations délivrées aux classes par le Planning familial.

Merci à Mgr Rey et au Diocèse de Fréjus-Toulon de permettre à ce coopérateur de la Vérité de s’exprimer dans la Paroisse Saint Pie X de Toulon, 49 rue Henri Poincaré, le jeudi 13 janvier à 20 heures.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Le Ministère de l’Éducation Nationale va avoir à préciser les limites du devoir de réserve des enseignants: un fonctionnaire de l’Éducation Nationale (suspendu ou pas) a-t-il le droit de prendre la parole publiquement (en particulier lors d’une conférence-débat organisée par un groupe religieux)? Ou ce faisant manque-t-il à son devoir de réserve?

  2. Et quand certains enseignants du public manifestent, ont-ils le droit dans la logique que vous venez d’exprimer C.B ?

  3. Bravo à Mr Isnard !

  4. Monsieur Isnard a notre soutien et nos prières.
    Si la France avait plus de gens honnêtes comme lui, la fin du tunnel ne serait plus très loin !
    Honneur à lui.

  5. Pour CB, le devoir de réserve des enseignants s’impose dans l’exercice de leur profession, c’est-à-dire en classe, devant leur élèves.
    Pour le reste, ils sont citoyens jouissant de leurs droits civiques, y compris de parole, de manifestation ou de vote.
    Donc aucun problème.
    Ce ne serait pas le cas pour un militaire, fonctionnaire mais dont le statut est particulier et beaucoup plus restrictif en terme de liberté d’expression.
    Bienvenu à Toulon à M. Isnard.

  6. Moui, ça questionne en effet sur le devoir de réserve.
    Quand bien même d’autres enseignants ne le respectent-ils pas.
    Espérons qu’il se soit renseigné auprès de personnes compétentes en la matière.
    Bravo à lui en tous cas!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services