Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression / Valeurs chrétiennes : Education

Condamné pour avoir cité la Bible à l’école primaire, le professeur est blanchi après 4 ans de sanctions

Condamné pour avoir cité la Bible à l’école primaire, le professeur est blanchi après 4 ans de sanctions

Après 4 ans de combat, la justice administrative donne enfin raison à Mathieu Faucher, ce professeur sanctionné pour avoir fait étudier la Bible à ses élèves.

Nous avions évoqué cette affaire en 2017 :

Un instituteur de Malicornay, dans l’Indre, a été suspendu par l’inspection académique pour avoir abordé avec ses élèves des passages de la Bible.

Cet enseignant, agnostique, avait décidé d’enseigner le « fait religieux » en s’appuyant sur des textes de l’Exode et quelques autres. En août 2019, le tribunal administratif a estimé que cette sanction était « disproportionnée » et a exigé sa réintégration. Cela aurait pu se terminer là. Mais les laïcistes du ministère de l’Education n’ont pas lâché l’affaire. L’Éducation nationale avait demande un nouveau jugement.

Le dossier est donc passé devant la Cour administrative d’appel de Bordeaux, qui a rendu sa décision le 17 décembre. Le professeur a été totalement blanchi :

« M. Faucher n’a aucun moment manifesté une quelconque croyance religieuse dans l’exercice de ses fonctions d’enseignant. » […] « Les textes bibliques ont fait l’objet d’une mise en perspective ainsi que d’une mise en relation avec d’autres textes. Et ils ont servi d’ouverture pour aborder des thèmes en rapport avec le programme d’éducation morale et civique. »

La mutation disciplinaire qui lui a été imposée par l’arrêté du 2 juin 2017 doit être annulée. Le professeur est satisfait de cette victoire :

« Avec une victoire comme ça, je suis plus remonté que jamais. »

Il souhaite mettre son expérience au service de ses collègues.

« La question de l’enseignement laïc du fait religieux. J’ai été sanctionné pour avoir travaillé sur un livre qui est un pilier de notre civilisation, ça interroge. […] J’ai fait de la culture et non pas du catéchisme. Rien que de la culture. Et les élèves en sont demandeurs. »

« L’administration ne tourne pas rond. Il aura fallu quatre ans et que la justice s’en mêle pour que, finalement, on reconnaisse que je n’avais commis aucune faute professionnelle. Cela signifie qu’il y a eu un grave dysfonctionnement dans la hiérarchie. »

Partager cet article

10 commentaires

  1. À l’Éducation Nationale de la République laïque des Lumières, on enseigne l’Islam, non la Bible.

  2. Cet enseignant devrait s’interroger sur les raisons de cet acharnement contre lui et la sainte Bible. N’est-ce-pas simplement parce qu’elle renferme la vérité que le Mal de déchaîne contre ce qu’elle révèle ? Aucune autre religion ne suscite autant de haine, c’est en soi un signe qui ne trompe pas.
    « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge » (Jean 8:44).

    • Bien sur ! Satan sait très bien que le Dieu trinitaire est le vrai et c’est pour cela qu’il s’acharne contre le christianisme.
      Supprimez le christianisme et le monde reviendra au temps d’avant la Révélation.

  3. Ce courageux enseignant a t’il récupéré ses salaires, grades et ancienneté ?
    Les mêmes qui l’ont pourchassé, sont très à cheval sur le sujet, mais pour eux !

  4. Je me contrefiche qu’il ait été blanchit !

    Est-ce que tous ceux qui l’ont persécuté ont été très lourdement sanctionnés ?
    Si la réponse est non alors la justice n’a pas été rendue !
    Et ils recommenceront !

  5. Et tout cela aux frais du contribuable ????

    Ou bien c’est la racaille présente à l’inspection académique et au ministère de l’Éducation nationale qui va payer sur leurs propres deniers ?

  6. je me souviens que dans les années 70 finissantes, professeur en aveyron, j’avais proposé un texte sur les pénitents de perpignan. le père d’un élève , instituteur, était venu se plaindre parce que je ne respectais pas la laicité! voyez que l’intolérance n’est pas d’aujourd’hui, l’éveil des consciences ou l’idéologie, éternel dilemme

  7. Quand je lis des articles comme celui-ci , j’en crève de honte !…… Avec un clergé de plus en plus tiède , qu’espérer d’autre ? France éternelle , réveille-toi ! ! ! Il est vrai que tout esprit de patriotisme et de droiture est désormais de plus en plus proscrit dans ce pays qui meurt …………. Nous filons tout droit vers l’islamisme , tant admiré par les dirigeants de notre pays ……………Mais si par malheur ce jour arrive , il sera trop tard pour pleurer !……

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services