Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Condamné, Bruno Gollnisch se pourvoit en cassation

Condamné en première instance après avoir été piégé par la presse (les propos incriminés), le numéro 2 du FN a vu jeudi sa peine confirmée en appel. Aujourd’hui, il a décidé de se pourvoir en cassation :

"Ce système de police de la pensée est inique. Je veux aller jusqu’au bout pour être innocenté".

Michel Janva

Partager cet article

8 commentaires

  1. Nous sommes en plein totalitarisme (police de la pensée unique), c’est un cauchemard !

  2. Cette condamnation est inique, tout comme est moralement non fondée la législation liberticide et de terreur intellectuelle PLEVEN-GAYSSOT sur laquelle elle prétend s’appuyer.
    Mais si JM LP, B. Gollnisch et d’autres dirigeants de la droite nationale éventuellement, connaisant cet état de fait, cessaient par prudence d’aborder les sujets de la Seconde guerre Mondiale, terminée il y a 62 ans, cela éviterait à leurs ennemis du système de les faire condamner pour les discréditer auprès de beaucoup de Français abusés.
    Certes la liberté de parole est un droit démocratique. Mais le plus urgent est-il que les dirigeants de la droite nationale se veuillent historiens spécialistes de la Seconde Guerre mondiale ou qu’ils rallient le maximum de Français à leur programme de Renaissance nationale ?
    Dépasser durablement les 20 -25 % des suffrages afin d’imposer l’abolition des lois Pleven-Gayssot semble plus politique, car de nombreux électeurs de droite en ont par dessus la tête que le FN tombe régulièrement dans un tel piège : sortir de la tranchée toujours au même endroit pour se faire pilonner laisse croire à un manque de dicernement.
    Sans oublier que ces propos permettent un climat d’accusation continuel de néo nazisme, d’antisémitisme etc…….qui empêche fortement l’engagement public et la candidature de nombreux sympathisants, comme en ce moment pour la constitution des listes municipales.
    Avec ce genre d’imprudences régulières, le FN apparaîtra toujours comme un parti ”dangereux” et ses dirigeants comme n’ayant pas la maturité nécessaire à l’exercice du pouvoir.
    C’est injuste sans doute, mais trop prévisible pour ne pas lasser.

  3. Sauf que pour Gollnisch, on ne peut pas lui reprocher cela, ayant seulement répondu à une question d’un journaliste à l’issue d’une conférence de presse dont le sujet portait sur un autre domaine.
    Comme pour JMLP qui a répondu en privé et en Off à une question d’un journaliste de Rivarol qui n’aurait jamais du diffuser ses propos…
    Je pense, Pascal G, que vous n’avez pas du suivre ces deux affaire de A à Z. Ne serais-ce pas vous qui tombez dans le piège de la désinformation?

  4. D’accord avec Scat
    Pascal G ne semble pas mesurer le harcèlement des journalistes dont l’unique but ds ces 2 affaires étaient de faire tomber les 2 hommes.
    N’importe quel autre homme politique qui subirait ce même harcèlement finirait par dire ” y’en a marre de vos questions hors-sujet ” !
    Trop tard, la presse titre déjà “minimisation du génocide”. Notre homme est mort…
    Conclusion, face aux médias classiques actuels, on ne peut rien faire.

  5. …”Comme pour JMLP qui a répondu en privé et en Off à une question d’un journaliste de Rivarol qui n’aurait jamais du diffuser ses propos…”
    si ma mémoire est bonne les propos de jmlp ont été dits dans l’interview accordé à j bourbon et non en privé.
    quoi qu’il en soit la liberté de la presse comme la liberté de penser n’est plus qu’un souvenir dans notre pays qui devient c’est vrai cauchemardesque.

  6. @ scat et Cosaque
    Nulle désinformation subie. J’ai suivi ces deux affaires, scandaleuses au regard de la liberté d’opinion. Mais puisque des lois empêchent cette liberté d’opinion, et que des magistrats politisés sont chargés de les appliquer, il est évident que répondre en toute liberté sur ces sujets conduit à être condamné, à chaque fois lourdement, et à avoir ”droit” à une campagne médiatique de désinformation. Et donc à mettre en péril le bien commun de la survie du mouvement politique en question.
    Il serait prudent désormais, après 15 ans de procès et condamnations, de fuir ce débat quand on est un responsble politique de la Droite Nationale. C’est malheureux en un sens, mais permettra de porter des coups à nos adversaires en étant plus fort sur les sujets qui concernent le plus les Français, ceux d’aujourd’hui.
    Enfin il est paradoxal que ce soit Rivarol qui ait pu nuire à Jean-Marie LE PEN, volontairement ou non.

  7. C’est une honte que ce procès et cette condamnation!
    Les francais de leur coté n’auront retenu que “condamnation pour contestation de crimes contre l’humanité”

  8. Il va s’en dire que c’est par référence à son parti politique que Mr Gollnisch se retrouve au mis au pilori. Il suffit de voir un président de région qui, pour des propos (probablement) bien plus outranciers, non seulement n’est pas condammé, mais tout récemment à retrouvé l’adoubement des membres son parti qui l’avaient exclu.
    Mr Gollnisch a raison de tenter d’aller jusqu’au bout. Nous verrons bien si le mensonge aura le dernier mot.
    Par ailleurs, j’attends toujours la sortie en France du film “Katyn” ; pardon, je rêve trop.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]