Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Famille

Concubinage : “on ne choisit pas une solution médiocre parce que le mariage de certains se révèle médiocre”

Extrait d'un article du Père Bevil Bramwell, Oblat de Marie-Immaculée. Traduction France Catholique :

"Nos raisonnements ne tiennent pas debout : par exemple, "vivre en ménage coûte moins cher", "nous sommes assez grands", "nous ne voulons pas nous marier", "nous nous aimons". Une simple réponse : s’aimer implique la recherche du bien de l’autre. On ne pourra atteindre ce bien en réunissant les conditions du péché. Chacun de ces raisonnements rejette la nature que nous avons reçue et les buts qui nous ont été donnés [ndlt : voir article complet]. C’est pourtant ce qui donne son sens et sa plénitude à la vie.

Revenons à vivre "en ménage" : nous vivons en union avec Dieu, l’un avec l’autre, et en nous-mêmes (le tout étant une "psychè" complète). Mais être vraiment ensemble signifie l’abandon de la vie égoïste et vagabonde de l’adolescence pour un comportement d’adulte capable de se dévouer jour après jour pour le bien d’une autre personne.

En union avec Dieu, l’union pour la vie avec une autre personne, entièrement vouée au bien de l’autre, signifie : « Ainsi, par le mariage, les âmes sont jointes et imbriquées ensemble plus directement et plus intimement que ne sont les corps, et ceci non par une affection passagère des sens ou des esprits, mais par un acte délibéré, ferme, de la volonté, et de cette union des âmes par la volonté de Dieu naît un lien sacré et indissociable. » (Pie XI). C’est "être ensemble". Cet homme et cette femme ne se contentent pas de "vivre ensemble". Ce serait une affligeante parodie matérialiste de l’union spirituelle pour laquelle furent créés cet homme et cette femme, source de leur authentique communauté.

S’installer dans une liaison au rabais — précaire, sans profondeur spirituelle ni amour authentique — est un fâcheux exemple d’une tentative pour imiter quelque chose déjà institué et béni par Dieu, le Mariage. Vivre en ménage peut sembler une réponse pour échapper à la destinée chaotique de couples mariés qui ont échoué. Mais on ne choisit pas une solution médiocre parce que le mariage de certains couples se révèle médiocre.

Il y a une sorte de vanité à déclarer : « Mes parents ont raté leur mariage, donc, je ne me marierai pas. » Il faut soigner la blessure — il y a des tas de blessures — bien avant d’envisager une relation amoureuse durable. Se pencher sur sa propre situation pourra aider à une guérison et donner expérience et maturité.

Il y a de la vanité à essayer de gérer la nature humaine et à consacrer sa propre précieuse existence comme laboratoire pour voir si une expérience se passe bien — ou mal. La nature humaine attend qu’on ait traité sa peine en tirant un trait sur le passé, et ce n’est qu’alors qu’une personne peut songer à suivre la voie de Dieu en se consacrant au mariage."

Partager cet article

2 commentaires

  1. Merci mon père! Ces paroles sont réconfortantes pour l’épouse catholique que je suis. Il faut prier pour nos jeunes afin qu’ils soient instruits sur ces vérités fondamentales.

  2. Si cela peut aider, voici un (début de) dossier pour aider à l'”Education à l’Amour et à la Vie” de nos jeunes : http://goo.gl/iD9J2J

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services