34 réflexions au sujet de « Comptage : la préfecture de police persiste et signe »

  1. François

    La police a t’elle employée la même méthode pour compter le nombre de participants à la manif soutenant ce projet de loi début Decembre?
    La police a t’elle confronté ses chiffres avec ceux que pourraient donner les opérateurs de téléphonie mobile comme vous le proposiez dans un précédent article?
    Ces questions aussi méritent d’être posées.

  2. Marie (pas mon homonyme)

    Le général Dary va apprécier!
    Ce communiqué est proprement scandaleux et déconsidère, s’il en était besoin, ce gouvernement et ses méthodes. Pourtant l’équerre et le compas sont ,en principe, des instruments de mesure très fiables

  3. Rémy

    Ce qui est incroyable c’est que la préfecture de police a annoncé le chiffre de 340 000 personnes à 17h30. Or les cortège sont arrivés au champ de mars jusqu’à 19h45 … Je serai curieux de savoir sur quelle durée et où ont eu lieu les enregistrements vidéo …

  4. nicole

    Vu, dans un commentaire :
    —————-
    La police aurait compté 350.000 manifestants. C’est naturel, puisqu’elle est obligée de prendre en compte que, sous Hollande, tout ce qui dépasse le million est taxé à 75%. Donc : 1,4 million moins 75% = 350 000. Tout s’’explique !
    ———

  5. ludovic

    750 000 manifestants ont été comptés par les jeunes filles manuellement lors de la manif.
    Difficile de contester un tel chiffre. Mais la préfecture a du arrêter de compter à 15h00, je ne vois que cette explication. Qu’ils mettent leur vidéo à disposition comme convenu.

  6. Baron

    Je propose aux organisateurs de répondre favorablement à la proposition du préfet de police et de récupérer ces vidéos. Qu’il bluff (ce qui est probable) ou qu’ils aient coupé la vidéo (ce qui ne serait pas surprenant), nous trouverons rapidement la faille et feront entendre la vérité: nous étions 1 million!

  7. fred

    VOICI LE COURRIEL QUE J’ai envoyé à la PP, à l’adresse suivante : courriel.prefecturepoliceparis@interieur.gouv.fr
    mr le préfet
    j’ai pris connaissance de votre communiqué réitérant le grossier mensonge de 340 000 (et même moins selon vos propos) participants à la manifestation du 13 janvier. Pourriez-vous m’expliquer dans ce cas comment les 240 000 m2 du champ de mars ont pu être totalement occupés, comme en font foi les diverses photos parues ? Pour mémoire, au moin 700 000 personnes peuvent y tenir.
    Respectueusement
    J’invite tous les lecteurs du SB à faire de même.

  8. Rosine

    Qui croit à ce comptage falsifié grossièrement ? Personne.
    Mais le succès de la manifestation a enragé les idéologues qui ont enterré depuis longtemps les catholiques et tous les chrétiens. “Comment ? Ils existent encore !?” Ils ont intimé l’ordre de se taire à la hiérarchie de l’Église et aux catholiques, qui ont obéi en se taisant et en rasant les murs depuis 45 ans, environ. Donc, ils n’en reviennent pas.

  9. Bertrand

    Banco, qu’un journaliste demande les enregistrements vidéos, et on va compter et vérifier que les trois cortèges ont bien été filmés!
    Le salon beige peut-il relayer une demande pour qu’un journaliste demande les bandes???
    MERCI

  10. Benoît

    Les vidéos ??? Parlons en !
    Tous les truquages sont permis à l’ère du numérique encore plus qu’avant.
    Quelle est la durée de prise de vue ? Quand le comptage a t-il été arrêté ?
    Les images ont-elles été prise jusqu’à l’arrivée du dernier manifestant ?
    Pour ma part, lorsque je suis arrivé au champ de mars, ce dernier était vide, il était 19h30 passé et d’autres sont encore arrivés après moi. La dislocation de la manifestation avait commencé depuis fort longtemps et je suis certain que le comptage avait cessé depuis longtemps chez les fonctionnaires de police. A quelle heure ?
    Donc au 340 000 comptabilisés, il faut y ajouté ma femme, mes 5 enfants et moi… + + + + +…..
    Je suis absolument certain de ne pas avoir été comptabilisé par des fonctionnaires qui étaient partis depuis longtemps !
    OUI j’aimerai bien voir les vidéos d’arrivée au champ de mars, j’aimerai bien voir si j’y suis. Vu l’heure à laquelle j’y suis arrivé, il y a peu de chance que j’y ai été filmé !

  11. Nabulione

    Pourquoi des journalistes ? Et pas les organisateurs ? Le général Dary, par exemple, avec quelques collègues de la Gendarmerie Nationale ?
    Et puis, chiche, M. le Préfet, recevez donc les journalistes de Valeurs Actuelles !!!

  12. Sylvie

    Les gendarmes que j’ai vu hier m’ont dit que le chiffre d’un million cinq cent mille de participants est plus crédible que 340 mille. Ils m’ont dit que c’était la plus belle manifestation qu’on ait organisée depuis plus de trente ans et ils espèrent que l’on va continuer le mouvement voire même l’amplifier.

  13. Saluki

    J’ai écrit à la préfecture :
    Monsieur le Préfet de Police,
    Affirmer que la manifestation du 13 janvier n’a réuni que 340 000 personnes, c’est un MENSONGE HONTEUX, et vous le savez très bien !
    C’est plus d’un million de personnes qui ont participé -chiffre donné par la gendarmerie et les organisateurs*, et vérifiable par n’importe quelle personne objective et honnête observant les photos du Champ de Mars bien rempli -comme lors du concert de Johnny Halliday- , et ce alors que des manifestants frigorifiés étaient déjà partis et que certains cortèges n’étaient pas encore arrivés au moment où la nuit commençait à tomber…
    Vos hommes ont dû s’arrêter de compter bien tôt dans l’après-midi ! Ou, sans doute, aviez-vous reçu l’ordre de ne pas dépasser ce chiffre de 340 000 !
    Ainsi force est de constater que nous sommes dans un régime où la vérité est tue et où règne le mensonge d’Etat , comme dans les républiques socialistes soviétiques ou les pays communistes de sinistre mémoire… La fausse propagande tourne à plein régime.. et on ose parler de démocratie !
    Un préfet de police, même de gauche, n’a pas à se prêter à cette manipulation éhontée du gouvernement : soyez donc assuré de mon indignation.
    Chantal Macaire
    *800 000 affiché sur l’écran, mais bien avant l’arrivée de milliers d’autres personnes qui ont continué à rejoindre le Champ de Mars jusqu’à la nuit

  14. Maïe

    Tout d’abord, Boucault, c’est l’inverse de beaucoup.
    En suite, ce garçon est un pur produit de l’enseignement public. Il l’est même au cube puisque qu “Il est ensuite titulaire d’un D.E.S en droit public, d’un diplôme de l’I.E.P. de Bordeaux et de l’École nationale d’administration” et même “promotion Léon Blum”.
    Tout s’explique : les piètres performances, mais aussi les curieuses manières : n’a-til pas fait informer seulement le samedi soir avant la manif que les cars devraient avoir passé le péage avant midi ? Ceux en provenance de l’Orléannais -mais peut être ne sont-ils pas les seuls- ont été refoulés à Saint-Arnoult pour être arrivé après l’heure fatidique de midi le dimanche 13.

Laisser un commentaire