Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Médias : Désinformation

Comprendre Nicolas Hénin

Nicolas Hénin est un journaliste français de presse écrite, radio et télévision, consultant pour plusieurs administrations et médias, dont BFM TV. Enlevé le 22 juin 2013 et retenu otage en Syrie, il est libéré avec trois autres otages français, le 18 avril 2014.

Il vient d'écrire un ouvrage intitulé Comprendre le terrorisme. Il semble important d'informer le grand public des idées et des a priori du spécialiste terrorisme de BFMTV. Extrais choisis :

9782213705477-001-T« Au terrorisme indépendantiste, les Français répondent par une grande violence, avec des arrestations massives, de la torture, des exécutions et le siège de la Casbah d’Alger. Les Algériens se retrouvèrent face au dilemme de choisir quel type de terrorisme ils préféraient ». p. 29. Les Algériens ont surtout été abandonnés par la France, et forcés de se rallier au FLN par la terreur que celui-ci pratiqua.

« Plus récemment, les attentats du 22 juillet 2011, à Oslo et sur l’île d’Utøya (Norvège, 77 morts) par Anders Behring Breivik s’inscrivent dans la même lignée d’extrême-droite se revendiquant du christianisme ». Rappelons que Breivik était franc-maçon.

« D’autant que l’idée même de radicalisation est hautement culturelle et qu’un Saoudien très moyen, téléporté dans un village français alarmerait probablement son voisinage. Et en retour, beaucoup de Saoudiens considèrent que la vision française de la laïcité est « extrémiste » ou « radicale ». p.60.

« D’autre part, il faut rappeler l’importance de l’émotion dans ce processus. Beaucoup de djihadistes partis en Syrie l’ont fait sur un coup de tête ». p.82.

« Comme l’a montré Marc Sageman, la radicalisation est affaire de réseaux sociaux. »p.90. Mais pas de mosquée…

Pour combattre les radicalisés :

« Des révolutions éclatent, en l’espace de quelques mois, en Tunisie, en Egypte, en Libye, au Yémen et en Syrie. Les djihadistes n’ont joué aucun rôle dans le déclenchement de ces révolutions. […] Le coup d’Etat d’Abdel Fattah al-Sissi a mis un terme à l’expérience démocratique égyptienne ». p.150-1. L'expérience démocratique égyptienne était celle des Frères Musulmans…

Parlant de l’EI.

Unknown-5« En Occident, il joue sur les discours islamophobes qu’il cherche à développer de façon à rendre invivable l’environnement pour les musulmans et les pousser soit à une action violente sur place, soit à émigrer en terre d’islam. » p.153-4. 

« Pourquoi pas un pacte par lequel tous les médias s’engagent à ne mentionner les tueurs que par des initiales, à ne pas publier leurs photos, à ne pas donner les détails biographiques qui permettent de les identifier ». p.160.

« Dans le cas du djihadisme, une dialectique s’installe entre les partisans des terroristes et les xénophobes et islamophobes, qui concourt à réduire la zone grise. »p.244.

Partager cet article

15 commentaires

  1. « Pourquoi pas un pacte par lequel tous les médias s’engagent à ne mentionner les tueurs que par des initiales, à ne pas publier leurs photos, à ne pas donner les détails biographiques qui permettent de les identifier »
    En vertu de quoi les “tueurs” auraient-ils à bénéficier d’un traitement dérogatoire? discriminant? de faveur?

  2. Cela s’appelle le “syndrome de Stockholm” si je ne me trompe. Phénomène psychologique dans lequel les victimes d’un enlèvement finissent par prendre parti pour leurs ravisseurs.

  3. quelle folie d’avoir fait libérer ce cinglé !

  4. On a l’impression qu’il a aimé sa détention et que ça lui manque. Pourquoi ne pas y retourner ?

  5. On a encore à faire à un collabo. Vous connaissez tous le traitement à infliger à un collabo ?

  6. Pourquoi ne pas fermer nos frontières à tous ces instrumentalisés de l’islam puisque nous serions prétendument des extrémistes laïques ?
    Ce Mr Henin est devenu un agent de l’autodénigrement .

  7. En enfer les démons pensent comme Nicolas Henin.

  8. Ses raisonnements sont faux, ses arguments sont faux, ses conclusions sont fausses. Ce type raisonne à l’envers de ce qu’il faudrait et son mal n’est pas guérissable car il nie l’évidence. Cet homme est mauvais et probablement irrécupérable.

  9. Effectivement, @ Ehrhard, c’est un cas typique de syndrome de Stockholm… Il est devenu un porte parole efficace de ces ex-geôliers.
    C’est d’ailleurs pour cela qu’ils ont accepté de relâcher ce zombie.

  10. et un “sachant”, un de plus !
    le problème avec les “sachants”, c’est qu’ils sont là pour jouer le rôle de surmoi, pour le téléspectateur, le lecteur, et les institutions.
    alors, le surmoi de synthèse, la grande materneuse rétro-éclairée, les taiseux, les pimbêches et les bouffe micros, que tout ce monde là aille voir ailleurs.
    comme si nous avions besoin de leur “magistère”, pour appeler un chat un chat !
    avec l’esprit de sérieux, qui les caractérisent, ils sont tous très prétentieux, car trop givrés !

  11. Ce type est tellement toxique que même ses geôliers ont remarqué qu’il faisait du bon boulot et l’ont relâché.

  12. c’est pas parce qu’on a été otage que l’on est intelligent Il a la cervelle en bouillie !

  13. Il n’ y a rien à comprendre, mais savoir qu’il faut combattre cette saloperie.

  14. Les pires collabos ont toujours été d’abord des menteurs invétérés et des faibles qui font dans leur froc. En voici un parfait exemple.

  15. Beaucoup de réactions saines ici MAIS avec la limite que j’avais déjà exposée à M. Janva et qui gagne à être connue : TOUT les gens qui ont les fonctions de cet expert sont liés directement (50% sont des externes des services) ou indirectement aux services (ou alors ils ne passent pas à la télé et subissent croyez moi, de très grosses pressions), ils disent ce qu’on leur dit de dire. Point.
    Ce qu’il dit est la voix de son maitre.
    Le mode de rémunération fait qu’il a du toucher une grosse prime suite à ses déboires peut être volontaires de la part de ses (vrais) chefs.
    Ce n’est pas du syndrome de Stockholm, c’est du syndrome bien “parisien”.
    Sur le fond en l’écoutant vous avez le blabla des gens formés en format UMPS (RPR) depuis les années 80 : recrutés par la gauche / formés par la droite et vice versa. Ces gens sont aujourd’hui les hauts cadres policiers etc, les mêmes que contre LMPT (ce qui est logique car beaucoup de partouzeurs bi-sexuels chez eux et pas avare de harcèlement sexuel…).
    Cela mériterait de plus amples développements qui me donnent presqu’envie d’écrire un livre…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services