Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Comportements à risques

Comportements à risques

C’est curieux cette volonté de recommencer le scandale du sang contaminé sans même l’excuse de l’ignorance cette fois.

En 2015, GayLib, lobby LGBT associé à LR, a été à l’origine d’un amendement au projet de loi Santé d’alors, déposé par le député Radical Arnaud Richard, stipulant que «nul ne peut être exclu du don de sang en raison de son orientation sexuelle». Suite à l’adoption de cet amendement, un comité de suivi sur l’évolution des critères du don de sang est mis en place au ministère de la Santé. Suite à l’arrêté de 10 juillet 2016, une première étape a vue le jour : l’interdiction à vie de donner son sang pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) étant remplacée par la nécessité d’une abstinence sexuelle d’un an avant ce don. Puis le 2 avril 2020, une nouvelle étape a été franchie avec la réduction de cette période d’abstinence à 4 mois.

A compter du 16 mars 2022, le don de sang pourra se faire sans critère d’orientation sexuelle, ni d’abstinence, avec des critères basés exclusivement sur des comportements à risques. Sic.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Vous pensez que les hétéros sont des personnes qui vivent sans butinés, regardez certains candidats à la présidence de la république

  2. Est-il possible de préciser qui est à l’origine de cette dernière modification?

  3. Demain il y aura une affaire du sang contaminé par les vaccins Covid. Il faudrait pouvoir refuser le don de sang des donneurs qui ont reçu ?

  4. La formulation “les hommes homosexuels représentent 43% des séropositifs en France” est fausse, ou particulièrement mal tournée. Ecrivez plutôt “43% des séropositifs en France sont des hommes homosexuels”.

  5. Cinéma.

    Bientôt sur vos écrans : “Responsable mais pas coupable 2”

  6. C’est bizarre, certains sont prêts à priver d’allocations ou à enfermer chez eux ceux qui ne se vaccinent pas et “mettent en danger” les autres… Mais là, pas de problème pour fermer les yeux sur cette mise en danger manifeste d’autrui via du sang possiblement contaminé.
    Ah mais j’oubliais, d’un côté ce sont de dangereux complotistes, alors que de l’autre se sont des LGBT… alors, chut ! Tout va bien.

  7. Moi, je me rappelle que le Pr Luc Montagnier avait signalé que les gains de fonction du SarsCov incluaient du VIH et de la Malaria (il faudrait réécouter les termes exacts employés)…à partir de là, comme le sang des personnes injectées est contaminé, de toute évidence, ils nous signalent simplement qu’en toute logique, cette interdiction n’a plus de sens. Dans cette crise savamment ou diaboliquement construite, il faut relier tous les points…

Publier une réponse