Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Comment ont voté les catholiques ?

Selon un sondage CSA, les catholiques "réguliers" (allant à la messe au moins une fois par mois) ont voté à 45% pour Nicolas Sarkozy, 20% pour François Bayrou, 11% pour Ségolène Royal, 8% pour Jean-Marie Le Pen, 7% pour Philippe de Villiers… 4% pour Arlette Laguiller, 3% pour Marie-Georges Buffet et 2% pour Olivier Besancenot.

MJ (merci à S.)

Partager cet article

18 commentaires

  1. En fait 85 % des catholiques pratiquant réguliers ont voté pour des candidats pro-avortement et pro-euthanasie.
    Cela démontre que les cathos pratiquants réguliers ne font pas de la défense de la vie une priorité et que cet électorat est totalement irresponsable.
    A contrario, on pourrait dire cyniquement que cela valide la stratégie de Marine selon laquelle le combat contre l’avortement ne rapporte pas électoralement.

  2. Pauvres catholiques! Il n’ont pas tenu compte de la Doctrine et de l’enseignement de l’Eglise. Il est vrai que les médias ne les ont pas informés et que l’épiscopat a été plus timoré.

  3. C’est proprement ahurissant!
    Les catholiques auraient dû voter à 90% pour Le Pen et de Villiers, non?

  4. Cela m’évoque deux commentaires :
    1) Les français sont terriblement légalistes…
    2) Comme lu sur un autre blog, il faudrait que les autorités catholiques et particulièrement les évêques interpellent davantage leurs ouailles au sujet des points non négociables vis à vis des élections. Cela commence timidement à évoluer mais il y a encore tant de chemin…

  5. Je ne pense pas qu’il faille accuser les catholiques qui ont accordé leur voix à d’autres qu’à Le Pen et Villiers. Je doute fortement que la plupart des catholiques partagent la conception de l’Eglise sur la vie. Si peu de sensibilisation est faite sur des sujets aussi importants, comment voulez-vous que cela représente un facteur décisif dans leur vote?
    La leçon à tirer de cette élection est, peut-être, que l’engagement des chrétiens est politique est plus que jamais nécessaire. Le slogan de la Marche pour la vie “des candidats pour la vie” s’adresse aussi à nous ! Engageons-nous et n’hésitons pas (plus?) à sensibiliser les gens !
    Je n’ai pas beaucoup d’illusion pour les 5 prochaines années mais beaucoup d’espoir pour les années suivantes.

  6. Les catholiques ont une profonde méconnaissance de la doctrine sociale chrétienne et de l’enseignement des papes.

  7. Bayrou aussi se dit chrétien alors qu’il fait partie de la Trilatérale,adhésion interdite par l’Eglise Catholique Romaine.
    Bayrou même ligne que Sarko et Ségo.

  8. Les 15% de catholiques “Villiéristes” et “lepenistes” sont sans doute ceux que les médias nomment “intégristes” ou “traditionnalistes” tout simplement parce qu’ils croient en dieu.
    Je pense que tout simplement nous avons le reflet de ce que l’on pourrait appeler le “3ème ralliement”. Après celui à la république fin du 19ème siècle, 85% des catholiques se sont ralliés à la religion des droits de l’Homme (version maçonnique), quitte à en oublier l’Evangile qui parle le premier de la dignité humaine (pour plaire à Dieu). Le pire est qu’ils n’ont même pas conscience de desservir la france chrétienne (fille aînée de l’Eglise)au point d’en oublier les évidences de la doctrine sociale de l’Eglise.
    Ce 3ème ralliement n’est-il pas quelque part une forme de 3ème reniement avant le chant du coq ?

  9. Les catholiques ne connaissent pas la doctrine sociale de l’Eglise ?
    Allons donc, ils ne connaissent même pas leur catéchisme ! Alors pour le reste, il ne faut pas se faire d’illusion !

  10. Ce n’est pas étonnant, à l’image de Bayrou, le catho-homofou, beaucoup de catholiques sont schizophrène.

  11. @ Xavier Rochas
    Vous suivez particulièrement l’activité de Marine Le Pen, et vous citez une de ses phrases, ”selon laquelle le combat contre l’avortement ne rapporte pas électoralement”. Cette citation m’intéresse beaucoup : pourriez-vous dire de quel document elle est tirée ?

  12. Si l’Eglise ne veut plus être maîtresse de vie, ce sont les fausses religions et les doctrines de l’ésotérisme qui la remplace : voir le rayon ”religieux” de la FNAC.
    Le dernier texte de B. XVI sur l’Eucharistie a été superbement ignoré par les évêques et le clergé paroissial.
    Aussi, Doctrine Sociale de l’Eglise, le mot lui même est inconnu de 95 % des catholiques. Les clercs et fidèles cathos n’en connaissent pour la plupart d’entre eux qu’un slogan inexact, car faussement symétrique, ”ni socialisme, ni libéralisme”, qui les conduit à voter perpétuellement pour le statu quo républicain jacobin, qui est un socialisme
    maçonnique. Par exemple le vote ”utile” pour Sarko, fruit de cette ignorance massive, entretenue il est vrai par certains catholiques du Service Politique de l’UMP, mais c’est déjà une autre histoire, encore que….
    Dire qu’aux législatives, on verra les catholiques de ”droite” sortir de l’église le dimanche après la messe pour aller voter massivement Sarko contre le socialisme ! Cela fera 4 fois en 3 mois, dans des milliers de paroisses. 4 apostasies collectives !
    Merci Messeigneurs, d’Avignon et de qq autres très rares sièges épiscopaux, de ne pas être demeurés dans une vague généralité humaniste et d’avoir eu le courage de rappeler le détail des points non négociables de la note doctrinale du Cardinal Ratzinger.

  13. ça montre qu’il n’y a pas de vote catholique
    Villiers aurait du se méfier
    il a mis trop de temps à retirer le mot “parti catholique” de son site

  14. la hieragie catholique francaise devrait prendre l exemple de nos voisins espagnol , les catholiques espagnoles soutienent a 99% les partis d extremes droite , la radio eclesiastique ” LA COPE ” est ecoute quotinienement par 2.000.000 d auditeurs . a mediter

  15. Ca confirme :
    – que la tradition ne constitue pas plus de 10 % des catholiques pratiquants,
    – que le FN a du mal à séduire au-delà des frontières de la tradition.
    Les réactions dans ce fil montrent :
    – que la tradition s’identifie au FN,
    – que la tradition pense que le FN est le seul parti moralement acceptable,
    – que la tradition ne parvient pas à penser qu’on puisse être catholique et ne pas voter pour le FN.
    Personnellement, je postulerai que Mme Boutin n’est ni sotte ni hypocrite, et qu’elle pense en conscience qu’on peut – qu’elle peut – soutenir un candidat favorable à l’avortement.
    Je pense qu’elle doit avoir un confesseur qui en vaut un autre, et bénéficier de l’éclairage de personnes qui en valent d’autres.
    Il me semble donc qu’elle ne doit pas avoir totalement tort, ni la tradition – ou la caricature qui en est donnée ici – totalement raison.
    Mais bon, on ne peut forcer personne à sortir de la forteresse qu’il se construit tout seul – dut-il y vivre seul et en souffrir.

  16. J’aurai mis comme Titre ” comment ont voté ceux qui se croient catholiques.”
    On ne peut pas être catholique et ne pas se préoccuper, et donc soutenir par son vote l’enseignement de l’Eglise. On n’est pas catholique comme on est français, ou belge. On est catholique par choix et ce choix se renouvelle constamment, sinon on est Canada Dry, un tiède dont le Seigneur a dit qu’il les vomissait !!!

  17. J’aurais aimé savoir le vote des catholiques pratiquants tout court, c’est à dire ceux qui vont à la messe au moins un fois par semaine, le dimanche. La régularité de ceux qui y vont “au moins une fois par mois” ne doit pas trouver son ethymologie dans le mot règle !

  18. @polemikon
    Mme Boutin n’est pas jugée sur le fait qu’elle fasse ou non son salut.
    Elle est jaugée sur la conformité d’une partie de sa vie, d’élue et de responsable politique, et sur la conformité de celle-ci avec l’enseignement de l’Eglise.
    Vous déplacez le sujet sur d’autres terrain (confesseur, conseillers, Tradition, etc…), sans voir l’essentiel.
    15 % des catholiques ont voté Villiers et LP : c’est plus que l’addition des leurs scores. Cela dépasse donc le faux problème de la Tradition, du FN, etc…….D’autant que contrairement à celui de P de V., l’électorat de JM LP est très peu pratiquant : ce sont donc essentiellement des français déchristianisés qui en votant pour lui, soutiennent un programme correspondant aux Points Non Négociables de la Note Ratzinger.
    Tandis qu’avec le vote ”utile” pour C. Boutin-Sarko, c’est : les catholiques votant pour un programme déchristianisé.
    Nuance.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services