Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne

Comment gagner les “guerres culturelles” ? La piste Marcello Pera

Après son constat sur les deux "guerres culturelles" livrées à l’Europe (laïcisme relativiste et islamisation, voir le post de ce matin), George Weigel évoque les manières d’y répondre.

Pour lui, chercher à contrer l’islamisation en s’appuyant sur le laïcisme et le relativisme moral (on pense à Pym Fortuyn) est illusoire, car ce laïcisme n’est qu’un nihilisme. Une telle option impliquerait de se ranger derrière les agresseurs de la guerre A pour contrer ceux de la guerre B, alors que les deux sont indissociables.

ConciliazioneLa seule manière viable de contrer l’islamisation est selon Weigel dans un retour aux fondements de l’Europe, un rejet conjoint du relativisme agressif et de l’islamisation – projet qui peut rassembler au-delà des seuls coyants.

C’est ce que montrent les dialogues de 2004 entre le cardinal Ratzinger et l’agnostique Marcello Pera, alors président du Sénat italien, sur la crise européenne, publiés dans cet ouvrage (photo). Notons au passage que Pera a préfacé un autre ouvrage du futur Benoît XVI sur l’Europe.

Pera constatait dans ces dialogues que le politiquement correct était devenu une "cage" qui enfermait toute fierté chez les Européens, alors que face à l’Islam radical "ce qui est en jeu, c’est tout simplement leur survie", et celle de leur culture et leur civilisation. "Comprennent-ils qu’il leur revient de défendre leur propre identité ? Par la culture, l’éducation, […] le dialogue, le prêche mais aussi, si nécessaire, par la force ?"

Occidente Pera a, depuis, lancé un enthousiasmant Manifeste pour l’Occident (évoqué ici), parmi les signataires duquel on trouve Silvio Berlusconi.

Weigel conclut :

Le nihilisme enraciné dans le scepticisme […] a contribué à tuer l’Europe démographiquement, et à la paralyser face à une idéologie agressive qui vise à éradiquer l’humanisme occidental […]. Ceux qui aiment l’Europe, ce qu’elle représente, ce qu’elle pourrait à nouveau représenter pour le monde doivent espérer que Marcello Pera et ses alliés croyants […] sont ceux qui l’emporteront dans […] les deux guerres culturelles européennes."

Henri Védas

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

18 commentaires

  1. Effectivement on ne doit pas choisir entre la peste et le cholera

  2. Et J’ai adhérer à son organisation au nom du comité de lépante.

  3. Et j’ai fait une GROSSE faute!!! J’ai adhéré!!!!

  4. @G. Clément
    Vous n’êtes donc plus pacifiste? :)o
    http://www.geocities.com/CapitolHill/2859/nonalaguerre.html
    COLLECTIF NON A LA GUERRE
    les Palestiniens, les Kurdes ou les Tibétains, en lutte contre l’oppression et pour leur reconnaissance internationale, n’ont jamais bénéficié du moindre soutien militaire. Alliance défensive à l’origine, l’Otan se métamorphose en fait sous nos yeux en instrument docile des agressions américano-occidentales dans le monde.
    LES PREMIERS SIGNATAIRES
    Georges CLEMENT (écrivain)

  5. réponse:
    j’ai signé cette pétition en 1999 pour défendre la Serbie. L’attaque du Kosovo m’apparaissant à l’époque contre nature de la part des pays de l’OTAN. ce n’est donc pas en pacifiste – ce que je ne suis pas et n’ai jamais été – mais en défenseur d’un occident chrétien dont aucune des nations qui le compose ne devrait, en aucune circonstance, prendre les armes contre l’une d’entre elles au profit ou au motif qu’elle a maille à partir avec un état musulman.
    Ce fut aussi ma position entre 1978 et la fin de la guerre d’Afghanistan quand je ne suivais pas l’utilisation contre les soviétiques – et pourtant j’ai toujours lutté contre le communisme – des musulmans es qualité agissant sous la bannière de Mahommet.
    D’ailleurs, un livre vient de sortir qui traite de ces aberrations géopolitiques des années 80/90: “Par où le jihad est arrivé”
    A force de ne jamais voir de clivages essentiels entre les hommes et s’y conformer calmement et à temps on aboutit à des situations inextricables et définitives.
    La philosophie des amis et des ennemis est moins destructrice et moins mortifère que celle des “frères”.
    Amitiés

  6. http://www.pressclub.ch/menu/events/event_020506_1130.htm
    « Comment le Djihad est arrivé en Europe : Islamisme et services secrets »
    Le livre de Jürgen Elsässer, Comment le Djihad est arrivé en Europe, constitue une mine de révélations pour quiconque cherche à comprendre les enjeux géostratégiques mondiaux, d’après Jean-Pierre Chevènement qui en a préfacé sa version française parue aux Editions Xenia. Que les services spéciaux américains aient prêté la main subrepticement dès 1992 puis officiellement à partir de 1994 à l’armement des milices islamistes de Bosnie est un fait bien connu, de même que les liens tissés avec Oussama Ben Laden et son organisations dès les années quatre-vingt. Le livre de J. Elsässer nous renseigne sur le rôle des services spéciaux dans la manipulation des conflits et des opinions publiques ; mais dans la société hypermédiatisée où nous vivons, les manigances et les projets mégalomaniaques des « maîtres de l’heure » finissent toujours par être éventées. L’abondance des sources et des références contenues dans le livre de J. Elsässer devrait contribuer à un sain pluralisme et à l’éclosion de vérités pas toujours bonnes à dire et amener à un débat démocratique débarrassé des a priori trompeurs qui obscurcissent la compréhension des enjeux. Il est souhaitable que ce livre fasse réfléchir au-delà des passions souvent instrumentées à des fins pas toujours avouables et qu’il sera utile au retour de relations pacifiées entre les Etats-Unis, l’Europe et le monde musulman.

  7. Le problème avec les passions, c’est qu’instrumentalisées ou pas elles existent entant que telle et doivent trouver un objet pour se cristalliser et prendre sens. mais le pire c’est que l’absence de passion, et nos temps prosaîques et indifférents en sont dépourvus, tue l’homme sans supprimer la question de la mort. Alors? Le Christ bien sûr, pour les croyant qui sont lesteurs ici et que je salue, mais tous les hommes y compris chrétiens n’atteignent pas à la CERTITUDE et doute un peu, ou bien craignent de se tromper. Et la vie vide avant une mort vide est le pire des paris. Alors les passions la comblent et l’histoire se fait avec elles.
    Donc il reste l’honneur de bien faire ensemble et individuellement, le goût de la compétition non pour la victoire mais pour le combat, et l’aspiration au Bien au Beau et au Juste. Pour la plupart des lecteurs ici, ce sera l’aspiration au ciel. Quel bonheur que cette foi, mais pour ceux qui en ont une d’un peu moins bonne qualité, il demeure la conscience et l’excellence comme certitudes que leur vie n’aura pas été vaine. Et ceci amène à la différence entre les chemins. car tous les chemins empruntés par les hommes, toutes le manières de vivre et toutes les civilisations ne se valent pas. Alors? “relations pacifiées entre les Etats-Unis, l’Europe et le monde musulman”? Ce serait ne pas comprendre que le monde musulman mourrait de la cohabitation sans contrainte avec les deux autres partenaires, et que notre monde (Etats-Unis et Europe) mourra de l’invasion des hommes et de leurs modes de vie. Il y a donc les manipulateurs, mais il y a au dessus d’eux les mondes auquels ils appartiennent et qui les contraindront, un jour ou l’autre soit à la trahison soit à l’affrontement entre eux.

  8. A propos du Da vinci Code savez-vous que la SNCF distribue ses billets aux voyageurs dans une pochette sur laquelle une page entière de l’encart publicitaire est consacrée à une opération “Eurostars” liée à l’aventure du Da Vinci Code ?
    Le Vatican va-t-il demander aux catholiques de boycotter la SNCF et de voyager à pied ou bien va-t-il demander à Nos Seigneurs Nos Evêques de faire leur métier d’évêques ?

  9. @Georges Clement:
    vous dîtes: “notre monde (Etats-Unis et Europe) mourra de l’invasion des hommes et de leurs modes de vie.”
    Savez-vous que de nombreux américains disent la même chose que vous, mais en parlant de l’invasion des latinos, mexicains et autres immigrés illégaux originaires d’Amérique Centrale et du Sud?
    Ils ne sont pourtant pas musulmans mais bel et bien catholiques dans leur immense majorité!
    Comme quoi le concept “notre monde” est tout relatif!

  10. Bien sûr, je le sais, et les approuvent. S’il y a un “complot” c’est probablement celui qui a émergé à Durban et se poursuit avec la marxisation de l’Amérique latine: celui du tiers-monde contre l’occident. Trois masses sont en mouvement: les marxistes tiers mondistes (Chavez, Lulla, Morales et bientôt le Chili) la Chine et le monde islamique.
    Certes leurs intérêts à long terme sont différents, mais à court terme ils sont convergents: abattre les Etats-Unis.
    Alors chaque pôle à son court terme: l’Europe l’islam (cf la déclaration de Kadhafi); les Etats Unis: l’islam et l’Amérique latine.
    L’Amérique latine, par son cheval de Troie le Mexique dont des hommes armés en uniformes et des hélicoptères surveillent et protègent la traversée de la frontière, veut fragmenter les Etats-Unis (revendications territoriales des Mexicains – approvisionnement en pétrole bon marché de certaines minorités aux USA même par le Vénézuela) et les Américains commencent à le percevoir et s’en défendre.
    Pour l’Europe, le scénario est celui de la conquête par l’intérieur. Ou prise de pouvoir par les urnes à horizon 2.020/2.035, et prise en main des forces nucléaires européennes (France-Angleterre) ou par la guerre si une résistance des peuples se faisait jour. C’est d’ailleurs ce qui explique l’engouement des recrutements musulmans dans l’armée et dans la police.
    Pour nous, sauf évènements soudains et violents, c’est un jeu où la victoire à 10 ans est certaine par les deux méthodes pour les musulmans: la paix ou la guerre.
    Quant aux USA, comme Gulliver ficelé, les attaques intérieures et extérieures, la menace Chinoise, au moins stratégique, et l’hésitation idéologique interne, les rendont pour le moins incapables d’intervenir en Europe ou à Taïwan.
    Les Méxicains s’ouvrent d’ailleurs à l’islam, et c’est un fait connu chez les “zapatistas”. La menace est donc protéiforme d’autant que nombre d’illégaux au noms hispaniques arrêtés se sont révélés être des arabes.

  11. @ Georges Clement:
    pour information: le Président Chavez sera reçu par le Pape Benoît XVI ce jeudi 11 Mai.
    Certainement pas en ennemi, et pourtant l’on peut douter que le Pape soit marxiste tiers mondiste!
    Je pense que la situation géopolitique actuelle est autrement plus complexe que la manière dont vous décrivez le monde, en identifiant des “bons” et des “méchants” selon vos critères personnels.
    Je suis certain que le Pape en sait beaucoup plus que nous tous sur les évolutions de notre monde!
    Mais je ne sais si vous êtes catholique, et si vous ne l’êtes pas rien ne vous oblige à approuver la vision du Pape.

  12. Les “bons” et les “méchants” ne sont pas décrits comme tels dans mon texte!!! Si vous voulez me faire admettre qu’un Chavez qui persécute les classes moyenne, met son pays sous tutelle, en fait un ennemi des Etats-unis, se targue d’être un nouveau Castro ou Bolivar (le pauvre!!) et prévoit de supprimer l’approvisionnement pétrolier de pays tiers selon leur degré de gentillesse envers le socialisme, n’est pas un ennemi alors c’est nous ne sommes guère “amis”.
    Que le pape le reçoive devient-il un critère de géopolitique? pas pour moi!
    Le pape Jean-paul II a embrassé le Coran, dois-je le faire? Il a reçu Arafat, devenait-il pour moi un ami?
    Si ma géopolitique est “simpliste” puisque le contraire de complexe est simple, la vôtre nous tient l’arme au pied jusqu’au coup final.
    Je ne comprends pas cette espèce de dhimmitude anticipé qui paralyse nombre de personnes se disant “de droite”.

  13. @ Georges Clement
    Le terme “dhimmitude” est fort peu connu chez les personnes “de droite”!
    Ce terme ressorti d’on ne sait quel vieux grimoire poussiérieux par une historienne britannique inconnue, d’origine égyptienne, Giselle Littman, nom de plume Bat Ye’or, recouvre-t-il seulement une quelconque réalité?
    Si le sens en est “soumission à l’islam”, je ne me sens pas concerné du tout.Je ne suis nullement “soumis à l’islam”! Et personne ne me demande de me “soumettre à l’islam”!
    Je ne vois autour de moi la moindre personne “soumise à l’islam”, à part un certain nombre de musulmans pratiquants, mais çà c’est leur problème, pas le mien!
    Qu’il y ait un certain nombre de musulmans en France, comme il y en a aux Etats-Unis et dans la plupart des pays du monde, c’est un fait.
    C’est le résultat de la mondialisation et de l’acceptation, pour des raisons de survie, par l’Europe, dont fait partie la France, du “modèle américain”.”Modèle” qui est basé sur l’immigration de peuplement, le multiculturalisme, le multi-ethnisme, et l’égalité des différentes religions.
    Votre peur est compréhensible, comme l’est celle des américains face à un changement rapide de leur societé qui se traduit par un afflux massif d’immigrés latinos.
    Comme est également compréhensible la peur des sud-américains qui se tournent vers des dirigeants populistes afin de contrer ce qu’ils perçoivent comme une menace impérialiste américaine.
    Si Hugo Chavez est au pouvoir, c’est parce que les vénezueliens souhaitaient retrouver ou préserver leurs racines, leur culture, voire leurs ressouces naturelles.
    C’est un peu comme si Le Pen, ou Villiers, était élu en France!

  14. Votre point de vue est particulièrement éclairant et éclairera beaucoup de ceux qui sont en lutte.
    Il nous permet de savoir où vous vous situez. Et on n’est jamais trop bien informé dans une situation de guerre.
    Vous êtes dhimmis parce qu’anticipant les désirs de musulmans qui sont des ordres: écoles, hoîtaux, femmes et droit, armée, et dans nos quartiers le droit d’être blanc et chrétien ou juif.
    Le modèle américain – qui était celui de la colonisation en Algérie – était multiculturel EUROPEEN. Les idéologues de gauche – les “libéraux” à la mode américaine – l’ont étendu à tous les hommes quelque fussent leurs origines et leurs croyances, mais cela ne marche pas.
    Quant à ma “peur” si elle compréhensible, elle est tout au moins une garantie de prudence et sauvegarde bien plus efficace que votre “non peur” d’innocent aux mains pleines.
    Et que dire de votre “populisme” à la Chavez!!! Formidable. Vous êtes un allié à toute épreuve!!!
    Adieu, tout est dit. Avec des alliés comme vous on n’a pas besoin d’ennemis!!! (C’est de Churchill à propos des Italiens!!”

  15. @Georges Clement: réponses très rapides point par point.Et fin de ce dialogue de sourds!
    (Votre point de vue est particulièrement éclairant et éclairera beaucoup de ceux qui sont en lutte.)
    Si c’est éclairant, tant mieux!
    (Il nous permet de savoir où vous vous situez. Et on n’est jamais trop bien informé dans une situation de guerre.)
    Je me situe en France, mon pays où je réside, en tant que français patriote. En cas de guerre je suis du côté de la France, contrairement à d’autres (vous?) qui n’ont de cesse de s’en prendre à la France et ses interêts, voire (on se pose parfois la question) de “se battre” pour un autre pays.
    “La France tu l’aimes ou tu la quittes”, suis-je tenté de vous dire! Ce slogan si à la mode ne s’adresse peut-être pas uniquement aux “musulmans” qui vous obsèdent!
    (Vous êtes dhimmis parce qu’anticipant les désirs de musulmans qui sont des ordres: écoles, hoîtaux, femmes et droit, armée, et dans nos quartiers le droit d’être blanc et chrétien ou juif.)
    “Dhimmi”, ce mot que vous avez découvert récemment semble-t-il, et que vous ressortez toutes les 5 minutes, c’est une injure? Vous m’injuriez ou vous injuriez la grande majorité des français qui n’épousent pas vos thèses importées semi-délirantes?
    Si vous avez des problèmes dans votre magnifique quartier, je vous invite à résider dans le mien qui est beaucoup plus populaire mais “vivable”.Vous y aurez la possibilité d’y vivre en tant que blanc, juif ou chrétien, sans autre souci que celui de la délinquance banale contre laquelle notre ministre de l’Intérieur ne lutte pas, occupé qu’il est par d’autres affaires que celles de la France et des français!
    (Le modèle américain – qui était celui de la colonisation en Algérie – était multiculturel EUROPEEN. Les idéologues de gauche – les “libéraux” à la mode américaine – l’ont étendu à tous les hommes quelque fussent leurs origines et leurs croyances, mais cela ne marche pas.)
    Je ne comprends pas très bien. Mais selon vos critères Bush est donc un “idéologue libéral de gauche”, ainsi que Villiers qui est un partisan de l’Euro-Méditerrannée et a beaucoup d’amis tunisiens, africains.De même pour les autres politiciens.
    Votre “idéologie” à vous semble se limiter aux critères “raciaux”.Me trompai-je?
    (Quant à ma “peur” si elle compréhensible, elle est tout au moins une garantie de prudence et sauvegarde bien plus efficace que votre “non peur” d’innocent aux mains pleines.)
    “Innocent aux mains pleines”, que voulez-vous dire par là? C’est encore une injure, non? Basée sur quoi?
    (Et que dire de votre “populisme” à la Chavez!!! Formidable. Vous êtes un allié à toute épreuve!!!)
    Je ne suis pas du tout pro-Chavez.Ce n’est pas “mon populisme”.J’expliquai, rapidement, ce qu’il se passe au Vénezuela, c’est tout.Vous pouvez retrouver les mêmes explications sous la plume d’analystes reconnus.
    (Adieu, tout est dit. Avec des alliés comme vous on n’a pas besoin d’ennemis!!! (C’est de Churchill à propos des Italiens!!”)
    Je ne souhaite pas être votre allié! Non merci!

  16. La dhimmitude vient en effet tout doit d’un vieux grimoire, mais s’il est poussiéreux, c’est grâce aux forces coloniales qui en ont supprimé l’application légaliste; s’il est resté assez gris et discret après le colonialisme, c’est parce qu’à quelque chose malheur est bon et que les dictateurs peu avisés régnant sur les pays arabo-musulmans et aujourd’hui en déroute tenaient à rester proches de l’Occident; et s’il redevient d’actualité aujourd’hui, hélas, ce n’est pas dû à la fille du fleuve – c’est l’effet de la montée de l’islamisme, et ainsi du retour de la charia, tant dans le monde musulman (sept pays en respectent maintenant à nouveau officiellement les dispositions pénales) qu’en Occident, sous diverses formes.
    Il est facile de comprendre Chavez, les communistes, les immigrants économiques – un effort simplement intellectuel et presque entièrement passif suffit déjà. Mais pour comprendre la dhimmitude, il faut un réel engagement et un certain courage – quelque chose comme une foi, ou en tout cas son ébauche.

  17. @ajm:
    si vous étiez bien renseigné et surtout objectif (car bien renseigné vous l’êtes!) vous ne diriez pas qu’il y a “montée de l’islamisme”, car vous savez comme moi, que l’islamisme est actuellement en pleine régression.Grâce à l’action des Européens!
    N’est-il pas?
    Vous n’êtes pas sans savoir que l’Europe est le tombeau de l’islamisme?

  18. […]
    L’Europe est le principal terrain d’exercice d’une certaine vague d’islamisme, le premier essai un peu concerté de tromper le monde occidental sur la capacité d’évolution de l’Islam par la réinterprétation de ses écritures. Le principal centre de cette entreprise est Al-Azhar, où l’on s’efforce depuis des décennies de construire un corps d’interprétation modernisé dont l’accent essentiel est la remise en question de la nécessité de pratiquer un djihad militaire et le remplacement de celui-ci par le seul appel à la foi, par une dawa plus sophistiquée, plus raffinée, plus occidentalisée aussi.
    Mais ce n’est qu’un monceau de malhonnêteté. En effet, toute tentative de réforme qui prend pour base ou veut respecter les textes islamiques ne peut tabler que sur l’ignorance ou la duperie. J’en veux pour preuve le consensus quasi parfait instauré pendant les premiers siècles de l’Islam au sein de toutes ses écoles juridiques, alors même que les possibilités de se concerter étaient extrêmement minces, sur les objectifs de l’Islam et les manières de les atteindre. Le djihad classique, la dhimma classique, les houdouds – voilà le seul consensus qu’il est possible de fonder sur l’étude approfondie de l’ensemble des textes.
    Bien sûr, une possibilité existe, dans l’absolu, que les Musulmans réforment leur interprétation de leur religion, mais aussi longtemps que les textes n’en seront pas totalement discrédités, il restera forcément au moins une forte minorité de fondamentalistes (c’est-à-dire de gens qui lisent les textes) parmi eux. Et ce sont ceux des Musulmans qui manient la violence, la cruauté, la torture, l’inhumanité avec le plus d’aisance, et donc qui s’imposent le plus souvent.
    En cherchant à faire croire que l’islamisme est en recul (Roy[…] nous annonçait son échec consommé en 1992 déjà), on entrave en fait la véritable réforme de cet effroyable message de haine et de destruction qu’est l’Islam, on travaille contre le progrès, contre la vie.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!