Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Comment les gendarmes ripostent face à des manifestants violents

Suite à l'affaire du barrage de Sivens et la découverte du corps sans vie de Rémi Fraisse, 21 ans, Zone militaire a souhaité apporter des explications quant aux pratiques des gendarmes dans ce genre de cas :

"[…]Toutes ces déclarations omettent toutefois de préciser le contexte dans lequel les gendarmes ou les CRS sont amenés à intervenir. Comme pour l’affaire de l’aéroport de Notre Dame des Landes, les forces de l’ordre doivent faire face à des individus particulièrement violents. En témoigne le nombre de blessés dans leurs rangs.

Pour le cas de Sivens, la gendarmerie a précisé que, depuis le 1er septembre, 56 policiers et gendarmes ont été blessés. Ces derniers sont aux prises avec des individus masqués et casqués qui ont manifestement l’envie d’en découdre et de, passez l’expression, de « casser du flic ou du bleu ».

Lors de la nuit au cours de laquelle Rémi Fraisse a trouvé la mort, 70 gendarmes mobiles, qualifiés, par, des esprits peu éclairés, de « mercenaires », avaient la mission de protéger l’aire de stockage des engins de chantier. Retranchés dans une redoute, ils ont été « attaqués en règle par le groupe de manifestants violents, approximativement une centaine, qui jetaient des cocktails Molotov, des engins pyrotechniques et des pierres sur le grillage et à l’intérieur, depuis l’extérieur ». Le ministère de l’Intérieur a parlé d’un « groupe extrémiste » de « 200 personnes environ ».

Maintenant, les moblots [ndlr, gendarmes mobiles] ont-ils utilisé des « armes de guerre », comme le prétend, sans trop savoir de quoi il parle, Noël Mamère? Pour le maintien de l’ordre, les gendarmes disposent de trois types de grenade : lacrymogène, lacrymogène à effet immédiat et offensive (OF). Cette dernière ne porte pas bien son nom – d’où la confusion dans les esprits – et elle n’a rien à voir avec un engin de guerre, fait pour tuer. Ce type de munitions, en explosant, provoque un effet assourdissant afin de calmer les manifestants trop agressifs. Elles peuvent toutefois blesser si on la ramasse une fois qu’elle est tombée, dans la mesure où elle risque d’exploser dans les mains.

Maintenant, ces grenades offensives ne peuvent être utilisées que dans deux cas (et donc, jamais par hasard) : soit lors de violences fortes contre les gendarmes, soit pour garder le terrain que ces derniers défendent quand ils n’ont pas d’autres solutions. La décision d’employer ces munitions revient au chef du détachement. Et elles sont toujours lancées à la main.

Par ailleurs, les gendarmes mobiles doivent riposter de manière graduée et proportionnelle. Ilse se défendent en fonction de la violence de l’attaque dont ils sont la cible. En outre, ils effectuent toujours des sommations avant d’utiliser des grenades offensive (ou tout autre moyen). En clair, ils n’ont jamais recours à la force sans avoir prévenu, de façon répétée, les manifestants."[…]

Même si l'on a pu constater lors de la gestion des Manifs pour tous que les forces de l'ordre étaient capables sur ordre d'employer des moyens disproportionnés, il est clair que dans le cas du barrage de Sivens, avant de parler de "bavure" (Duflot) ou d"affaire d'Etat" (Mamère), il convient d'attendre les conclusions de l'enquête.

Partager cet article

31 commentaires

  1. Et dire qu’il aurait suffi simplement d’un tout petit drapeau de la “Manif pour tous” quelque part dans la manif de Sivens pour que la fureur médiatique à laquelle nous assistons change de côté ! Pauvre Valls ! Pas de chance.

  2. Ce qui est exaspérant dans cette affaire, c’est le deux poids/deux mesures.
    En effet, quand les Manifs anti-loi Taubira étaient réprimées avec violences et de façon illégitime (gaz sur des personnes parfaitement pacifiques, GAV suite à des rafles, etc…), les médias trouvaient toujours le moyen de faire croire que cette répression était justifiée en raison de la “violence” de ces manifestations.
    Dans le cas de Sivens, c’est totalement l’inverse ! La répression serait parfaitement injuste puisque l’on aurait eu à faire face qu’à de très gentils manifestants pleins de beaux idéaux…
    Et maintenant, le gouvernement explique qu’il faut arrêter le projet en cours…
    Je dis “merde, que les médias arrêtent de se f. de notre g. !!!”.
    La réalité, c’est qu’à Sivens, il suffit de voir les images pour comprendre qu’il y avait de vrais terroristes qui avaient prémédité leur guérilla (sacs avec des projectiles, des gens cagoulés, des cocktails molotov, etc…). On voit des CRS qui commencent à prendre feu, on voit des coups très importants donnés aux forces de l’ordre, etc…
    Autrement dit, cette racaille journalistique triche, ment, désinforme, au gré de son idéologie !
    Quant aux politiques, nous retenons la leçon : ils ne reculent que devant la violence !
    HOLLANDE, VALLS et autres, on a compris : vous ne connaissez que le rapport de violences, mais les gens civilisés vous vous en moquez…
    Bref, vous ne connaissez que la loi de la jungle, celle des animaux (comme vous ?)…

  3. Contre tous ces gauchistes, perso j’utiliserai une mitrailleuse lançeuse de grenades à raison de 1000 grenades/mn … si seulement ça existait !

  4. Les CRS utilisent des flash ball qui sont des armes très dangereuses capables de causer des blessures très graves. Les flics les utilisent n’importe comment, ils obtiennent leur permis vite fait bien fait après quelques tirs test… Ce sont des armes dangereuses mises entre les mains d’incompétents notoires qui ne se maitrisent pas. Ce sont des chiens de garde de l’État, les manifestations LMPT l’ont bien montré!
    Je vous renvoie vers cette vidéo:
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=1ik_B9mmpGw
    ou bien encore sur le flash ball:
    http://www.oragesdacier.info/2014/02/une-industrie-de-la-violence.html

  5. Le cas du barrage de Sirven n’est pourtant pas si éloigné de celui des manifs pour tous : on laisse délibérément intervenir des extrémistes et on est “légitimé” à poursuivre l’ensemble des manifestants… Tout ça pour faire passer le projet contesté malgré l’opposition de la majorité…

  6. Ce que vous écrivez est juste. Seulement….force est de constater par ailleurs que lors des manifs pour tous, des responsables -sur ordre- ont été bien au de la des consignes d’usage de la force proportionnelle et légitime avec la volonté clairement affichée de faire des exemples et des gardés à vue. => démocratie totalitaire !

  7. les gendarmes et les policiers autrefois étaient surnommés les cognes…. On a pu voir lors de la Lmpt combien cela est justifié….. aucune indulgence pour des individus aveuglément au service d’un gouvernement pour le moins contestable..

  8. et aussi ce qu’il faut remarquer c’est qu’à la moindre manif gôcho les projets sont retirés, contrairement aux manifestations de masse contre le mariage gay

  9. Bof! Je ne crois pas que les forces de l’ordre aient fait une demande de dissolution des groupes antifas et autre black blocs auprès de leur patron , ce cher ministre de l’intérieur digne héritier de son prédécesseur? Aussi pourquoi se plaindre ou même chercher à se disculper?

  10. A lire les commentaires, on voit bien que les forces de l’ordres ont perdu toute légitimité après leurs actions l’année dernière lors des manifs à Paris.
    Je suis content de les voir s’en prendre pleine la G…
    Toujours présents comme a Pitiviers, Beaume la Rolande ou au Veldhiv. A oui il y avait aussi Drancy,…..

  11. 20 minutes a signalé que le sac à dos que Rémi Fraisse portait lors de sa mort a été pris par les gauchistes qui ne veulent pas le rendre à la justice ! Le saviez-vous ?
    Or ce sac a pu contenir des explosifs qui ont pu provoquer la mort de son propriétaire, par l’explosion qui s’est produite en haut du dos, ce qui est en général l’emplacement d’un sac à dos.
    Et on fait croire plutôt qu’il serait mort d’un projectile reçu dans son dos, protégé par un sac…!

  12. Un copain de Rémi a précisé que la grenade était coincée dans la bretelle de son sac à dos .

  13. Je pense que ces affrontements ont été sciemment calculés pour que le gouvernement arrête les travaux , la tête haute .
    En réalité les travaux sont arrêtés par la Cour des Comptes qui les jugent inutiles et onéreux .
    L’ *honneur * est sauf .. au prix d’une vie .

  14. Bien sûr le comportement des forces de l’ordre contre la LMPT était injustifiable.
    Maintenant a-t-on les ordres exacts donnés par le gouvernement ?
    Les nanars sont contents d’avoir un martyr..
    Je plains les personnes qui l’aimaient.
    Ces nanars développent une telle haine qu’ils oublient qu’attaquant avec des molotov, ils vont se chopper des flash balls. Ils sont pathétiques
    Qui les manipulent ?
    Cela ne va pas faciliter la transition énergétique.

  15. “Cette dernière ne porte pas bien son nom – d’où la confusion dans les esprits – et elle n’a rien à voir avec un engin de guerre, fait pour tuer. Ce type de munitions, en explosant, provoque un effet assourdissant afin de calmer les manifestants trop agressifs.”
    > Ce que l’on nous décrit là, ce ne serait pas tout simplement une GSS (Grenade à Saturation Sensorielle) ? (également appelée “Grenade Incapacitante” ou “Flashbang”)

  16. L’expérience des manifestations contre la loi Taubira a montré que, face à des manifestants pacifiques et désarmés, la police se défoulait : la règle, c’était le maximum de brutalité, la cruauté, la violence démesurée, la volonté de faire mal..
    En prime, le plus grand mépris dans les propos pour des hommes qui ne se défendaient pas.
    La police politique de Valls n’en n’est pas sortie grandie.
    Nous ne pleurerons plus sur elle.

  17. Personnellement, je n’ai aucune compassion, ni pour les casseurs, ni pour les forces de l’ordre qui sèment plus de pagaille qu’elles n’en résolvent.
    J’ai assisté, médusé, à la violence de la police et de la gendarmerie lors de la manif pour tous contre des personnes pacifiques, des mères avec des enfants, des vieillards, pas un rétroviseur de cassé, pas un magasin pillé.
    Mais des personnes calmes, polies, matraquées, molestées, piétinées et enfermées.
    Qu’ils se battent entre eux, je m’en moque.
    On verra au résultat. Tant pis pour tous ces furieux d’un côté comme de l’autre.
    Ils sèment le désordre, qu’ils ne viennent pas pleurnicher après.
    Ils ont cherché la violence, ils l’ont. Et en plus, les gendarmes ont visiblement tué un manifestant.
    Cela aurait pu être un enfant à Paris ou une personne âgée, même un jeune de la LMPT.
    C’est un scandale !

  18. Taratata ! Il n’est pas question d’incriminer les gendarmes : ceux-ci ont agi sur ordre !
    Les grands coupables, ce sont Cazeneuve et Valls !
    Assassins !!!

  19. Quand on a participé aux cortèges pacifiques de LMPT, on connaît les forces de l’ordre sous commandement socialiste. On sait qu’elles sont capables de se muer soudain en une meute de chiens féroces, qui n’ont aucune retenue et qui ont perdu toute moralité.
    Alors, pour une fois que les merdias se retournent contre elles, même si elles ne sont pour rien dans cette mort de Sivens, je ne prendrai pas leur défense. Car ces brutes épaisses ont bien cherché leur déshonneur.
    Quant à l’infortuné Fraisse – sa mort stupide est certes plus que désolante -, c’était de fait un violent, venu en découdre avec des armes explosives qu’il portait vraisemblablement dans son sac à dos et qui ont malencontreusement explosé.
    Il est donc le seul responsable de sa mort. Il a voulu faire mal et sa haine (comme pour Méric) s’est retournée contre lui.
    Paix à son âme ! Mais que cela serve de leçon à ceux qui poussent aujourd’hui des cris d’orfraie, alors qu’ils ont toujours méprisé les manifestants pacifiques et justifié les gazeurs de poussettes…

  20. La désinformation médiatique bat son plein, rien que dans le choix des mots :
    Ça commence par appeler “manifestants” des personnes dont l’attitude relève d’un assaut : ce sont donc des “assaillants”

  21. Utiliser des grenades offensives ,face à des individus qui vous balancent des bouteilles d’acide et des coktails Molotov ne me semblent pas être une mesure et un moyen de défense exagéré.
    En revanche gazer des enfants ,des papys et des mamies, à l’occasion de LMPT , qui ne font de mal à personne ne me semble pas glorieux ,et n’honore pas les forces de l’ordre présentes ce jour là ,place de l’étoile à Paris.
    Interdire l’emploi de ces grenades offensives comme le déclare le ministre “mondialiste ” de l’intérieur ,est stupide.
    Car il me semble que ce type d’engin a toute sa place – en cas de manif ultra-violente ,entendons nous bien –
    Car après c’est quoi pour les forces de l’ordre le moyen de défense qui vient juste après ?
    Le tir à balles réelles ???
    En voilà une idée qu’elle est bonne ,d’avoir interdit même temporairement les grenades offensives ,en cas de manif ULTRA VIOLENTE !!!
    En tout cas, félicitations au Général de la Gendarmerie qui a refusé de relever de ses fonctions le gendarme, et attend les conclusions de l’enquête .
    Les généraux se rebellent ou bien quoi ?
    http://www.valeursactuelles.com/politique/apres-avoir-critique-la-politique-de-taubira-le-numero-3-de-la-gendarmerie-mis-au-placard

  22. Souvenons-nous de F.Mitterrand, ministre de l’Interieur de la IV° republique qui faisait tirer sur la foule.

  23. S’il y avait eu des dizaines de morts l’an dernier à la manif pour tous, le pouvoir politique serait tombé. Hollande aurait été contraint à la démission. Imaginons le drame, si des CRS et des gendarmes mobiles avaient tué au hasard dans la foule, des femmes, des enfants et des personnes âgées. Cela aurait suscité de l’émotion dans tout le pays et le peuple se serait soulevé intégralement.

  24. Degaulle a fait tirer sur la foule en Algérie rue d’Isly : 40 morts français dont des enfants …
    Ca ne l’a pas géné du tout : il a terminé son septennat et il est mort dans ses pantoufles quelques années plus tard en jouant aux cartes …

  25. J’imagine la joie des partis politiques voulant s’en prendre au gouvernement (pas ceux de droite en fait…) quand ils ont découvert cette “divine surprise” de la mort d’un de leurs militants.

  26. @nemo,
    Avez-vous vu une photo de de Gaulle après sa mort ?

  27. Et pendant ce temps là, on attend toujours la dissolution des groupes “antifas” et d’extrême, extrême gauche….
    Ai remarqué sur un mini reportage de BFM TV à propos des dégradations à Gaillac que certains “tags” étaient écrits en italien.
    Un renfort des “camarades” transalpins à Sivens ?

  28. Non à l ‘écolo-fascisme.

  29. Indépendamment du sort bien sûr malheureux du garçon, je regarde cela avec indifférence…, … vaguement content que le régime soit obligé de plier et qu’il soit plus méfiant face à l’avalanche de manifs qui se prépare de partout,
    … vaguement content que les gendarmes mobiles comprennent que la lâcheté dont ils se sont rendus coupables envers les défenseurs de la famille leur retombe sur la gueule,
    … et vaguement content que les verts-rouges détestent un peu plus la ploutocratie socialiste.
    La fin toute proche du clown agressif François Hollande ne peut qu’en être un peu plus sûre.
    Un printemps français en automne ?

  30. Pas très efficaces les grenades OF…
    Il n’a pas eu de chance ce garçon, si toutefois la cause est bien déterminé par l’enquête.
    En tant qu’ancien sapeur, je préfère largement d’autres jouets qui pourraient bien prendre (ou reprendre) du service un de ces jours : MIACAH, MIAPED, bungalores, tolite, ….
    La, la bande de cocos masqués et toute la clique du sois disant gouvernement (qui les pilotent et faisaient pareil à leur age) feraient un peu moins les malins.

Publier une réponse