Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Comment les catholiques ont-ils voté ?

Un sondage publié dans La Croix nous livre les informations suivantes :

Vote catho 2010 "(…) les électeurs catholiques ont aussi plus souvent que les autres mis un bulletin UMP au fond des urnes (…) Si l’UMP conserve lors de ces régionales les faveurs de l’électorat pratiquant, ce n’est en revanche plus le cas du MoDem.

(…) le sondage permet par ailleurs de confirmer deux évolutions sensibles. D’abord, un frémissement en faveur du FN parmi l’électorat catholique. Lors des européennes, la partie la plus pratiquante du monde catholique avait largement boudé le FN, se reportant en partie sur Philippe de Villiers. L’offre régionale étant cette fois différente, le parti de Jean-Marie Le Pen retrouve chez les plus pratiquants un score comparable à sa moyenne. Il opère également une percée parmi les catholiques occasionnels, plus éloignés de l’Église et traditionnellement plus enclins à voter FN que la moyenne des catholiques".

Une fois de plus, on constate que les catholiques pratiquants réguliers et pratiquants occasionnels votent en grande majorité pour un parti, l'UMP, qui ne se soucie d'aucun des trois points non-négociables : la défense de la vie, la défense de la famille et la défense de la liberté d'éducation. Sans doute cet électorat se sent-il rassuré de voter pour un parti dont un certain nombre de personnalités font figure de catholiques exemplaires, tels François Fillon, mais exerçant l'éthique de responsabilité : catholiques à titre privé et collaborateurs de la culture de mort au gouvernement.

Partager cet article

19 commentaires

  1. ces trois sujets ne passionnent pas non plus la conférence des évêques de France ainsi que la quasi-totalité des évêques… Ceci explique peut-être cela

  2. Les évêques du monde devraient, à chaque élection, rappeler que l’Eglise interdit à ses fidèles de voter pour un parti ou un programme en faveur de l’avortement, et que le faire en conscience constitue un péché grave.
    L’UMP étant en faveur de l’avortement, je ne m’explique pas ce vote élevé pour la coalition UMP de la part de catholiques, ou plutôt j’ai peur de comprendre que la plupart de ceux qui se disent catholiques dans notre pays ne connaissent pas la doctrine de l’Eglise.
    Que font nos prêtres et nos évêques ?

  3. je suis assez épaté que des catholiques conscients puissent donner leur bulletin de vote à ceux qui détériorent les lois qui pourraient protéger la vie, qui entament la protection du dimanche, qui envisagent le mariage non hétéro, et manipulent les lois bio éthiques, en clair ils apportent leur soutien à un individu dont la fidélité se résume au 3 ème mariage, sans compter les aventures, qui a horreur de l’argent et du pouvoir, mais qui pour mieux tromper son monde montre l’inverse.
    Le président incarne en sa personne tout ce qui est abominable, luxe, impureté et pouvoir personnel! Tout cela sûrement au nom du moins inutile, et sans étât d’âme par rapport aux conseils du saint Père!!
    Pôvre France comme diraient Raimu ou Fernandel

  4. Il y a qu’en même 2% de catholiques pratiquants qui ont voté Extréme Gauche au premier tour!

  5. Consternant. Impossible de se dire catholique pratiquant ou même catholique occasionnel si l’on vote UMP. Ou bien je veux que l’on m’explique ! Et pour le PS, n’en parlons même pas !

  6. Il y a une marge entre se dire catholique, se penser catholique et être catholique.
    Parfois la largeur de la marge est assez importante.
    Bref. . . Bref . . .
    On en serait pas là si justement ces catholiques l’étaient.
    Beaucoup préfèrent leur jugement propre à celui de l’Eglise.
    Malheureusement, la perception de chacun à ses limites et elle est parfois très limitée par l’angle de vue, par la peur ou le dénie.
    N’hésitons pas à faire confiance à l’Eglise avant tout.

  7. En tout cas l’abstention est particulièrement faible !

  8. Eh bien je vais vous expliquer pourquoi il est judicieux de voter UMP:
    1)Il existe au sein de ce partis plusieurs courant (dont certains sont à déplorer comme les amis de Veil et cie…) mais il existe aussi des politiciens respectueux de leur foi et qui font tout pour protéger les quelques valeurs chrétiennes qui subsitent en France.
    2) D’autres part plusieurs politiciens dont on ne pourra contredire les valeurs comme Philippe de Villier s’étaient engagés auprès de l’UMP lors de cette étlection, il était donc complètement naturelle de suivre leur voix.
    3) Pour ma part, citoyen d’Iles de France il aurait été impossible de voter pour la candidate du FN, reniant les principes fondamentaux chrétiens (que le salon beige à relever par ailleurs) et prononcant sur le bout des lèvres quelques remarques sur la pratique du pacs, dans le seul but de rallier l’électorat catholique. D’autant qu’une liste chrétienne tentait veinement de s’imposer…Pour moi le choix était tout vu.
    Je trouve ça trop facile de critiquer ceux qui vont au front, ceux qui se battent au sein de l’UMP pour éviter que le mariage gay soit officialisé, pour contrer les pro-euthanasie, empécher les mères porteuses…oui ils ne peuvent pas tout faire et sont prêts à faire des concessions comme le CUC(contrat d’union civil, qu’on attend toujours d’aiileurs)pour préserver le mariage; mais sans eux on en serait pas là à l’heure actuelle.
    C’est donc pour cette raison, pour soutenir ces catholiques engagés qui se démenent pour sauver cette France que j’ai voté UMP au 2nd tour et croyez moi que je n’ai eu aucun mal. Sachons remercier ceux qui, à l’appel de Jean-Paul II, ont décidé de devenir chrétien engagé en politique, décidé à bouger les lignes.
    Alors pour ceux qui préfèreraient se contenter de critiquer derrière leur PC en donnant des grandes morales à tout va, voici cette petite citation de
    Charles Peguy: “Ils ont les mains propres, mais ils n’ont pas de mains !”
    A bon entendeur salut
    François

  9. dommage que ce sondage ne parle pas du tout du vote en faveur du Parti de la France présent, il est vrai dans quatre régions seulement. Le vote catholique a certainement largement permis à cette nouvelle formation son “décollage”. Commune emblématique de la région Centre, Fontgombault (monastère bénédictin) où le PDF a obtenu plus de 42 % au premier tour.

  10. “…l’Eglise interdit à ses fidèles de voter pour un parti ou un programme en faveur de l’avortement, et que le faire en conscience constitue un péché grave” (Hadrien).
    Cette affirmation sollicite un peu trop la doctrine catholique. Celle-ci est je crois plus subtile : voter pour tel candidat parce qu’il serait favorable à l’avortement est condamnable. Apporter son suffrage à ce candidat malgré son option, et pour d’autres raisons, par exemple pour éviter l’élections de pires dirigeants, est admissible en conscience (on peut évidemment contester le bien fondé du choix ; l’erreur est humaine).
    L’auteur du billet a raison, c’est tout le drame de la “collaboration”.

  11. La réalité est aussi simple que dramatique: En vérité, il y a beaucoup moins de catholiques qu’on se plait à le prétendre!
    Se disent et sont comptabilisés comme catholiques des personnages qui ne vont à la messe que deux ou trois fois dans l’année, se disent catholiques, les enfants de catholiques, se disent catholiques tous les baptisés, se disent catholiques, les politiciens véreux qui tuent d’une main et communient de l’autre!
    Se disent catholiques certain politiciens virés des affaires! Se disent catholiques aussi et surtout tout ceux qui critiquent le Pape et hurlent avec les loups!
    Bref légions (c’est leur nom)se disent catholiques, uniquement pour tromper les rares croyants qui restent!
    Et malheureusement, se disent aussi catholiques beaucoup d’écervelés, de naïfs, d’ignares, de braves mais pauvres gens.
    Bref, il y a un beau réservoir de pseudo bien-pensants qui se disent et même se pensent catholique parce qu’ils votent à droite, sans même avoir la notion de la droite !
    Bref tous ceux qui ont voté Sarkozy se reconnaîtront ci-dessus, et je ne vais pas me faire que des amis!
    Mais le plus dramatique, c’est que malgré tout, une grande partie d’entre-eux recommenceront avec la satisfaction du devoir accompli !
    Manifestement beaucoup n’ont pas été confirmé !

  12. 3% de pratiquants réguliers qui votent Front de Gauche ou NPA…
    C’est quand même fort

  13. Il faut souffrir ou avoir souffert de la situation actuelle pour voter FN.
    Les catholiques pratiquants , si nombreux dans le 78, ne souffrent pas tant que cela de la situation actuelle.
    Avec les héritages en biens mais aussi culturels ils se pensent à l’abri d’un vote en dehors du systéme.

  14. A Clément:
    Belle tentative de justification du vote UMP pour un catholique mais c’est raté!!
    L’UMP est rempli de francs-maçons, son allié le parti radical est le parti le plus infesté par ces gens.
    C’est l’ancêtre de l’UMP qui a régularisé l’avortement (l’UMP c’est l’UDF aussi)
    la majorité des cadres et dirigeants de l’UMP sont très loin de la DSE et de la lutte contre la culture de mort. La plupart sont favorables à l’avortement. Il suffit de scruter 2 minutes la politique familiale de l’UMP pour s’en convaincre. Ou tout simplement de lire les réponses UMP du questionnaire des “catholiques en campagne” disponibles sur le Salon beige.
    Vous n’avez et n’aviez aucune excuse.
    A bon entendeur salut!!

  15. Les auteurs de certains billets lus supra se font une idée assez étrange de la catholicité. A les entendre, on croit comprendre qu’on ne peut tout simplement pas être catholique en étant pécheur, ou simplement même en se trompant, voire en étant abusé.

  16. Il est quand même hallucinant de constater qu’un quart des « catholiques » votent pour une doctrine (le socialisme au sens large) condamnée par l’Église depuis 70 ans !
    Qu’ils se fassent abuser par l’UMP, on peut le comprendre : c’est le jeu de la démocratie et du poker-menteur associé…
    Mais quid du vote « à gauche » ?
    Quel évêque, quel curé, osera rappeler en chair que le socialisme, comme son avatar le communisme (et ne parlons pas de la franc-maçonnerie) ne sont pas compatibles avec la foi catholique ?

  17. L.Chéron,
    Mauvaise interprétation de votre part peut-être?
    Je vous rassure, il est plus facile d’être pécheur si on est catholique, car pour l’être, il est évident qu’il est nécessaire d’avoir la notion du péché!
    Donc pour être précis: Tout pécheur PEUT être catholique, et tout catholique EST pécheur.
    Vous et moi compris, ce qui me navre, mais ne me traumatise pas!
    Maintenant, il est évident qu’un catholique peut être trompé et abusé, mais il le sera d’autant moins qu’il aura approfondi sa Foi et ses connaissances.
    Il me semble que pour se dire véritablement catholique, il est nécessaire, indispensable même de croire au minimum à tout ce qui est dans le Credo!
    Combien de ce que j’appelle les pseudo-catholiques croient encore à la création du ciel et de la terre par Dieu?
    Qui croit encore en la Sainte Trinité?
    Qui croit encore en la virginité de la Très Sainte Vierge?
    Qui croit encore à la résurrection de Jésus?
    Qui croit encore au Jugement dernier?
    Qui croit encore à la Sainte Eglise catholique?
    Qui croit encore à la rémission des péchés?
    Qui croit encore à la résurrection de la chair?
    Qui croit encore à la vie éternelle?
    Et tiens, combien croient encore à la Présence Réelle dans l’Eucharistie ?
    Et puis tout ça, c’est bien mais combien acceptent le Décalogue et s’efforcent de le respecter ?
    Et pour être un « vrai » catholique, ne sommes nous pas obligés de croire systématiquement à tous les dogmes de l’Eglise Catholique ?
    Et combien de pseudo-catholique sont choqués par l’idée même d’un dogme ?
    Contraire à l’idée même de ce qu’ils imaginent être leur liberté de pensée ?
    Alors trompés et abusés, je veux bien mais en respectant cette si petite liste ci-dessus, je ne vois pas trop comment on peut l’être !
    Ha ! si peut-être, en en votant pour ce que l’on pense être le moindre mal, qui de fait est simplement celui qui ment le mieux et n’est que le moins pire !
    Ce qu’on reproche aux catholiques d’aujourd’hui, c’est leur rectitude morale, qui est qualifiée d’intolérance, de fanatisme, de manque de charité, j’en passe et des meilleures !
    De fait depuis 2000 ans, c’est toujours les mêmes reproches!
    Non, je vous assure, il y a moins de catholiques qu’on ne pense, et dans ceux qui restent, combien de bons ?
    Pas moi, pas encore, mais si Dieu le veut ça viendra.
    Et je sais que Dieu le veut !
    Donc, je ne suis pas inquiet.

  18. Voter pour l’UMP c’est souvent voter pour le moins pire…
    Je n’ai pas non plus l’impression que voter FN soit forcément synonyme de voter catho(mais c’est là un débat qui a déjà eu lieu au Salon Beige).
    Pour ma part, je remercie Axel de Boer : pour la première fois j’ai pu voter en accord avec mes convictions de chrétien.
    Quant au deuxième tour, je rejoins Clément: espérons que Villiers et Boutin savaient ce qu’ils faisaient.

  19. Pour voter UMP en se disant catholique, il faut une bonne dose de naïveté, et une méconnaissance certaine des ressorts de la politique.
    Les aspects tels que l’avortement encouragé et subventionné, la pornographie légalisée et rapportant des taxes, la déchristianisation complète de l’enseignement diocésain, la presse et les associations pour la destruction des moeurs subventionnées, la nomination de ministres qui sont une provocation vis à vis des catholiques, la servilité de l’action de l’UMP au regard des directives maçonniques, voila quelques points qui devraient arrêter le naïf catho sur la voie de la compromission.
    Les structures politiques sont toutes au service de l’Idéal maçonnique, sauf celle du Front National comme par hasard.
    L’argument le plus irrecevable pour un vote UMP est celui concernant la personne de tel ou tel candidat. Sans doute la plupart des ministres et députés UMP ont une vie politique qui chaque jour conforte la destruction morale et aussi matérielle de notre nation, mais le naïf catho est aussi aveugle envers les fossoyeurs de la civilisation.
    Entre Bachelot qui double le salaire des médecins avorteurs et encourage l’impureté des lycéennes par telle pilule donnée avec facilité, et Morano qui légitime les mères porteuses, d’une part et d’autre part un candidat FN qui n’a pas le courage de défendre avec conviction des principes chrétiens, alors que Le FN est bien le seul parti important respectant encore le Décalogue et demandant le chèque scolaire, le choix est vite fait pour un esprit lucide affranchi des préventions mondaines et connaissant un tout petit peu la doctrine de l’Eglise.
    Voter UMP parce que le PS est pseudo communiste est contribuer au maintien du règne du Mal, les deux partis étant frères pour appliquer un Idéal opposé à l’Idéal de la civilisation chrétienne et défini à priori en dehors de tout processus électoral et sincère.
    Un peu de culture éviterait à beaucoup d’être des appoints nécessaires au maintien et à l’extension d’une civilisation faite sans Dieu et donc contre Dieu. La Tradition de l’Eglise et les Ecritures sont fort claires sur ce point capital.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services