Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Comment la France pourrait interdire Jihad comme prénom ?

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

Unknown-8"A Toulouse, un officier d’état civil a effectué un signalement auprès du procureur de la République parce qu’un couple a appelé son fils Jihad.

Cet officier d’état civil ne sait donc pas que Jihad est un prénom qui honore le Coran et son Prophète, et qu’il est donc naturel pour des parents musulmans de le donner à leur enfant. Ça change de Mohammed…

Le brave officier d’état civil de Toulouse va peut-être (je dis bien peut-être, sans y croire) réfléchir au fait que le jihad n’est pas une invention de « radicalisés » mais une constante de l’islam, une obligation pour tout musulman.

Quant au procureur de la République il ne pourra que manifester son impuissance à interdire ce prénom sans interdire le Coran, un prénom que portent au moins 800 personnes en France, et qui a passé le seuil des 30 par an en 2010."

Partager cet article

5 commentaires

  1. A quand les premiers bébés portant le prénom de Charles-Martel, de Juan d’Autriche (le vainqueur à Lépante) ou d’Eugène de Savoie (vainqueur des Ottomans) ?
    L’officier d’Etat-civil le signalera aussitôt aux “autorités” compétentes comme preuve de radicalisation christiano-française !
    Vivre en France, pour un “muzz”, c’est vraiment cool…

  2. @Irishman, que je salue, à vu juste.
    Imaginons les réactions de la bien-pensance médiatico-droit-de-l’hommiste, si les des prénoms tels que “inquisition” ou même simplement “croisé” ou “Reconquista” existaient dans la tradition chrétienne !!
    C’est en scrutant toutes ces asymétries que l’on peu mesurer l’ampleur de l’hypocrisie de nos censeurs.

  3. Quelqu’un sait-il combien de fois le mot “jihad” apparaît dans le Qoran?

  4. J’appelerais mon fils “Ichtus” rien que pour les embêter…

  5. Je dois dire que je suis perplexe devant autant d’absurdité…
    Il va bien falloir que cela s’arrête à un moment donné!
    Je me souviens bien, par exemple, que le prénom de Katel, nom Breton était refusé, fut un temps… et pourtant vous voyez bien qu’il n’y a rien de négatif ni de subversif dans ce prénom féminin traditionnel.
    Les adeptes de l’islam sont vraiment à l’aise chez nous, pour nous narguer de la sorte… Ils vont continuer puisqu’il n’y a pas vraiment de refus en face, au nom du vivre-ensemble et de la tolérance républicaine. Bref, de la liberté, quoi!!!
    Je mettrais tout çà dehors sans état d’âme :
    – retour au Pays des ancêtres.

Publier une réponse